Histoire vécue Grossesse - Bébé > Grossesse > Autres      (6314 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je partage mon histoire

Témoignage d'internaute trouvé sur france5 - 07/10/10 | Mis en ligne le 26/04/12
Mail  
| 208 lectures | ratingStar_246902_1ratingStar_246902_2ratingStar_246902_3ratingStar_246902_4
Coucou ! Je suis très touchée de lire toutes vos histoires et cela m'a donné envie de vous faire partager la mienne. Le 9 mars 2009, j'ai accouché de notre petit Ange Noémie, j'étais à 35 SA. A la dernière échographie, ils ont découvert une grave anomalie, une malformation rarissime au niveau du cervelet confirmée par une IRM. Elle est notre premier bébé. Nous avons souhaité la voir, la prendre dans nos bras, l'embrasser, évidemment nous l'avons trouvé magnifique ! Nous avons organisé ses obsèques. Petit ange, elle me manque tellement, je ressens toujours un énorme vide. Une telle souffrance. Avec mon mari nous avons décidé de vite enchaîner avec une nouvelle grossesse, un futur bébé qui ne viendrait en aucun cas remplacer notre fille. Sur les conseils de la gynécologue, nous avons attendu 4 mois le temps de recharger les batteries au niveau du fer, des vitamines… que le corps se remette un peu (et nous voulions aussi les résultats de l'autopsie). Nous avons appris la première grossesse pour notre poussinette le 6 août 2008 avec une DPA pour le 23 avril 2009, et là voilà que j'apprends ma 2eme grossesse avec la plus grande joie, le 3 août 2009 avec une DPA pour le 21 avril 2010 ! L'annonce a été mêlée a beaucoup de bonheur, mais aussi beaucoup d'appréhension, un mélange de joie, d'angoisse… Une grossesse qui s'annonçait peu sereine. Physiquement comme pour ma fille, hormis une énorme fatigue (plus écrasante quand même la 2ème fois) c'était impeccable, pas de nausées, rien, psychologiquement surtout les 3 premiers mois ont été très difficiles. Tous les mois, j'ai été très très encadrée et surveillée, une écho à chaque fois où j'arrivais systématiquement en pleure. Pour en rajouter une couche, j'ai perdu mon Papa qui s'est donné la mort alors que j'étais à 4 mois de grossesse. Mes soeurs m'ont délégué le dossier administratif, comme-ci ma grossesse était déjà bien trop simple… A partir du mois de Janvier, je devais rester un maximum au repos, mon col était ouvert, en février il s'est raccourci, une sage femme me suivait à la maison, et pour le coup j'ai accouché de mon fils le 23 mars 2010 spontanément soit avec 5 semaines d'avance (il est considéré comme un petit prématuré). Mon fils, je l'ai eu 10 secondes contre moi, puis voyant qu'il n'allait pas bien je l'ai signalé aux sages femmes, elles me l'ont pris en courant… enfin c'était pour lui sauver la vie, mais de mon côté j'ai été très choquée. Je suis remontée seule, sans mon fils dans ma chambre. Je me suis dit que j'allais le perdre aussi… ça recommençait mais d'une autre manière. J'idéalisais tellement cet accouchement, je m'imaginais avec mon mari vivre un superbe moment sans aucun problème, pouvoir avoir mon bébé contre moi et le voir dans les bras de mon mari, je voulais tellement remonter avec lui dans ma chambre où la nuit j'entendais les autres bébés pleurés (bien que délicatement, on m'avait placé au fond du service dans une chambre seule) , j'entendais, voyais, les nouvelles entrées des mamans avec leur bébé couché sur elle, et moi seule dans ma chambre, pas de berceau à mes côtés. Qu'est ce que je les enviais… moi aussi je voulais pas dormir la nuit pour m'occuper de mon bébé (enfin je dormais déjà pas la nuit mais pas pour les mêmes raisons). Il était intubé, il ne pouvait pleurer, enfin si mais sans aucun son… je voulais l'entendre pourtant, connaitre sa voix… Le voilà pour 10 jours en réanimation, j'ai pu le prendre pour la première fois dans mes bras au bout de 5 jours après la naissance (il était attaché de partout encore, des électrodes de partout…). Il a eu une grosse détresse respiratoire, comme il forçait beaucoup pour respirer son coeur s'est fatigué… Au total nous sommes restés 15 jours à l'hôpital. Je passais mes journées auprès de lui, les médecins m'ont dit une chose qui m'a énormément touché : si aujourd'hui il va mieux c'est grâce à vous, vous étiez présente pour lui, vous lui avez beaucoup parlé, le toucher… Il s'est battu pour vous. Quelle joie et quel bonheur lorsqu'il est sorti du service néo, indescriptible. J'ai accouché une 2ème fois lorsqu'il a été débranché et que j'ai pu entendre sa voix… Mais malgré toutes ces épreuves infligées par la vie, avec mon Mari nous sommes comblés, il a 6 mois et est en pleine forme. Un amour de bébé. Alors je ne regrette pas d'avoir enchainée les 2 grossesses, je suis encore parfois sur les genoux à cause de la fatigue cumulée, des chocs psychologiques mais si heureuse. Je comprends que l'on puisse se demander après une IMG si on pourra supporter une nouvelle grossesse, dans notre cas, c'est la plus belle chose qu'il nous soit arrivée, je profite de chaque seconde si précieuse avec Noann, sans Noémie je me dis que Noann ne serait pas là, quelque part notre fille nous a fait un beau cadeau. En toutes amitiés. A très bientôt. Angele. PS : une note particulière pour le personnel hôspitalier qui a été formidable pour les 2 accouchements. Ils ont été vraiment extraordinaire ainsi qu'en néo.
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


246902
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Combien donnez vous

image

Ici aussi on ne donne rien à part des cadeaux (de jolis cadeaux très rarement comme payer une partie du hadj de mon BP). Mon BP était un fonctionnaire, ma BF sont soit fonctionnaires soit dans de grosses boîtes : ils ont tous une sécurité...Lire la suite

Brulure au 2eme degres - mamans nature

image

Je t'envoie plein de courage, je suis passée par là il y a quelques temps et c'était vraiment difficile et douloureux… Ma fille a été brulée au mois de novembre (comme tu peux le voir sur le lien qu'a cité Ptitlu) en renversant sur elle un...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages