Histoire vécue Grossesse - Bébé > Grossesse > Autres      (6314 témoignages)

Préc.

Suiv.

Malgré un début difficile, le bébé nous a apporté un bonheur immense

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 380 lectures | ratingStar_52108_1ratingStar_52108_2ratingStar_52108_3ratingStar_52108_4

Avec mon mari nous avons essayer d'avoir un enfant. Résultat : 2 ans plus tard toujours rien, bonjour l'angoisse ! Alors je décide d'en parler a ma gynécologue qui commence a nous faire toute une batterie de tests. Ca a été assez long parce qu'il fallait prendre les rendez-vous avec parfois 1 ou 2 mois d'attente, et on avait plusieurs rendez-vous chacun ce qui fait qu'au final le résultat est tombé presque un an après : nous avions peu de chance d'avoir un enfant naturellement. Il faut l'avouer, ça a été dur à encaisser, surtout que nous ne connaissions personne dans notre entourage qui rencontraient ces difficultés !

 

De nouveaux de tas de rendez-vous pour nous expliquer les différentes solutions. Plein de rendez-vous c'est bien sûr beaucoup de temps à attendre !

 

Les stimulations ovariennes n'ont rien donné, et les insimminations artificielles n'ont plus. La peur de ne jamais avoir d'enfant devient croissante. La stérilité de notre couple venanit en fait de mon mari car ses spermatozoïdes n'étaient pas assez nombreux. Vifs, rapides, mais pas assez nombreux. Alors le médecin nous propose la solution de la dernière chance : une ICSI (qui ressemble beaucoup à la FIV). Et là, les traitements "lourds" commencent. Moi qui ne supportait pas les piqûres, j'allais devoir en faire tous les jours, toute seule. Ce sont des piqûres sous cutanée. Après l'angoisse de la première piqûre, et sachant que je "souffrais" pour la bonne cause (avoir enfin un petit bébé ce n'est pas rien !! ) je m'attelais à ma tâche avec beaucoup d'application. Seulement voilà, au bout d'un mois de traitement, la clinique dans laquelle on devait prélever mes ovules afin de les féconder, m'annonce que la gynécologue a oublié de me faire un dernier examen et que l'on ne peut donc pas mes prélever mes ovules. Cela implique donc que je viens d'effectuer un mois de traitement pour rien !  Après donc avoir changer de gynécologue (peu de conscience professionnelle, 2/3 heures de retard a chaque rendez-vous, et livrée sans gentillesse !! ) j'entame un deuxième mois de piqûres pour arriver enfin sur la table d'opération où l'on doit me prélever les 17 ovules qye j'ai réussi à faire (ça commençait à faire beaucoup dans le ventre !! ).

 

2/ une grossesse prometteuse.

 

Sitôt prélevé, sitôt fécondé… et 2 jours plus tard on m'apprend que 16 ovules sur 17 sont fécondés ! Victoire, c'est déjà un bon début !

 

Sur ce, je reviens 2 jours après et en commun accord avec les medecins, nous décidons d'en replacer 2. A partir de là il a fallu attendre 2 semaine avant de faire la première prise de sang pour savoir si les petits ovules s'étaient accroché à la vie. Autant vous dire que ça a été 2 semaines vraiment angoissantes !  Je priais chaque soir en espérant que la vie serait plus forte que tout. Et puis les deux semaines se sont écoulées (très lentement, trop lentemement ! ) et me voilà sur une chaise, avec une aiguille dans mon bras. Le sang s'écoule, et je le regarde en essayant de voir la vérité qu'il contient ! Enceinte ou pas enceinte ? Il faudra attendre toute une journée pour que l'on me donne les résultats le soir même, par téléphone.

 

16h00, moment de vérité, je téléphone et là on me dis que je suis enceinte. Je m'étais pourtant tellement préparée à une réponse négative en essayant de rationnaliser (C'est le premier essai, il reste beaucoup d'embryons,…) que j'angoisse déjà à l'idée de devoir attendre un semaine de plus pour confirmer par le taux d'hormones croissants que je suis bel et bien enceinte. Sauf qu'à ce stade, je ne me sens plus capable d'entendre une réponse négative ! Au bout du compte, la semaine passe, re-prise de sang, re-attente angoissante, re-coup de fil,… et re-réponse positive. Je n'en crois pas mon bonheur ! (D'ailleur rien que d'écrire ces mots, les larmes me montent aux yeux !! ) Je téléphone bien évidemment a mon mari, qui est tout aussi ému que moi.

 

3/tout est bien qui fini bien.

 

Au bout de 1 mois ou nous avons nagé dans le bonheur le plus complet, la première écho nous révèle que seul 1 des 2 embryons est resté. Qu'importe, nous le chérirons plus que tout ! Ce petit être était déjà tellement dans nos coeurs et dans nos têtes avant d'être dans mon ventre que rien n'a pu ebranler notre bonheur durant ces 9 mois de grossesse. Ni le dos qui se bloque de temps a à autre, ni les crampes de la nuit, ni ce gros ventre a trimbaler les 2 derniers mois, ni les quelques privations (adieu steauk tartare et sushis que j'aime tant !! ).

 

Et le 20 février 2007, après une heure d'accouchement seulement, notre petite fille Azillis a illuminé notre vie.

 

 

Et pour ceux (et surtout celles) qui auraient peur des traitements, je vous assure qu'ils ne sont pas si terribles que ça ! La seule vraie souffrance, c'est l'attente et le temps qui passe. D'ailleur, pour notre deuxième enfant, j'étais très confiante quant aux résultas, je me souviens à peine des piqûres. Ca ne prend qu'un minute par jour, ça ne depasse pas 3/4 semaines et ça ne fait pas vraiment mal : -) Et surtout, au bout de tout ça, on a enfant qui nous apporte un bonheur immense.

 
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


52108
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Combien donnez vous

image

Ici aussi on ne donne rien à part des cadeaux (de jolis cadeaux très rarement comme payer une partie du hadj de mon BP). Mon BP était un fonctionnaire, ma BF sont soit fonctionnaires soit dans de grosses boîtes : ils ont tous une sécurité...Lire la suite

Brulure au 2eme degres - mamans nature

image

Je t'envoie plein de courage, je suis passée par là il y a quelques temps et c'était vraiment difficile et douloureux… Ma fille a été brulée au mois de novembre (comme tu peux le voir sur le lien qu'a cité Ptitlu) en renversant sur elle un...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages