Histoire vécue Grossesse - Bébé > Grossesse > Autres      (6314 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon ami s'est beaucoup investi dans cette grossesse

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 256 lectures | ratingStar_65410_1ratingStar_65410_2ratingStar_65410_3ratingStar_65410_4

J'ai passé toute ma première grossesse à me désoler du manque d'investissement de mon homme.

 

Le bougre préférait lire l'équipe que mes morceaux choisis du livre "J'attends un enfant", n'apportait aucun intérêt au banc d'essai des poussettes derniers cris, ne s'extasiait nullement devant les ondulations de mon ventre, et pire du pire, niait mes états de fatigue le samedi soir à une heure du mat alors que je rêvais de rentrer dormir : "allé, tu dormiras demain, on ne les voit pas tous les jours mes frères !! "    

(c'est faux).

 

A la naissance de Piloute, le père en lui s'est enfin éveillé et il s'est découvert une folle passion pour notre rejeton (passion qui va grandissante depuis).

Je me suis donc dit "Certains pères sont ainsi, il leur faut tenir leur enfant dans les bras pour enfin réaliser qu'ils sont pères et se comporter comme tels"…

 

… Et me suis juré qu'on ne me reprendrait plus à ces prises de tête :  

 

Pour ma deuxième grossesse, je lui lâcherai un peu les baskets et lui laisserai le temps nécessaire (9 mois) pour me témoigner tout son investissement.  

 

Deuxième grossesse :

Exit les bonnes résolutions   

Je continue à harceler l'homme avec le livre des prénoms, et lui s'étonne toujours de me voir "encore fatiguée ? " alors qu'on a rien fait aujourd'hui… Il ne me demande jamais "comment je me sens aujourd'hui", ne parle de rien d'autre que du taf alors que je suis en proie à des questions d'un tout autre ordre : Mais tout ce qui a trait à la grossesse semble tabou.

 

Et acte manqué (pour illustrer) : il me colle dans les bras un énorme casier plein de bouteilles en me demandant de l'aider…

Et face à mes cris de putois, s'excuse "il avait oublié que je pouvais pas porter des trucs lourds  

 

Grande incompréhension entre nous, lui ne voit pas bien en quoi une grossesse devrait changer notre mode de vie et encore moins mes humeurs…  

Et moi, j'essai bien de lui en parler calmement- sous l'effet des hormones (cherchez l'erreur) mais lui répond inlassablement "j'ai sommeil".

 

(faut dire que c'est toujours quand il dort que j'ai envie de lui parler  

 

Il y a quelques jours, coup de téléphone assez tardif d'une amie à moi. Zhom larve dans le canapé devant le générique de fin d'un téléfilm tout pourri, et moi j'entame avec ma copine une longue conversation pseudo-philosophique sur la psychologie des hommes et des femmes face à la grossesse. (tout un programme).

 

Je vois que zhom papillone des yeux, il ne dort pas…

Mais moi je décide de faire comme s'il dormait   

 

Je dis :  

Tu vois, N, je ne crois pas qu'il puisse comprendre le soutien dont j'ai besoin en ce moment. Il est trop dans ses projets à lui en ce moment pour comprendre que ce que je vis est bouleversant et s'extasier avec moi.

… mais je peux le comprendre et je ne lui en veux pas…

 

Et puis à côté de ça, c'est un homme merveilleux, il a des tonnes de qualités, des tonnes de petites attentions pour roxane, pour moi !

… Il nous fait des petits repas, fait des tas de choses à la maison alors qu'il bosse comme un fou et même s'il n'a qu'une demie journée de repos dans la semaine, il va la passer au parc ou en bord de mer avec nous parce qu'il sait que ça me fait plaisir…  

 

Alors je comprends que je ne dois pas trop lui en demander, et je vis ma grossesse un peu seule… je sais qu'il sera là, vraiment présent quand il le faudra et c'est le plus important finalement. "

[Le tout sur un air résigné et faussement plein de sagesse à la fois]    

 

Je rappelle que le petit malin faisait semblant de dormir…  

 

Deux jours plus tard… :

J'arrive à la maison, il m'avait dit qu'il rentrerait tard mais il est déjà là.  

 

La maison brille comme un musée   

 

Il a lavé le sol, les vitres, tous les détails de la maison, de l'intérieur du frigo au bas des placards, en passant par le vase des bambous et le dessus des luminaires (inaccessible pour moi ! ).

Il a vidé la corbeille de repassage, emmené Piloute faire son analyse d'urine alors que j'étais sencée y aller à 17 h après le taf (et que ça me faisait bien ch… !) , et… et…

 

Sur la table, 3 petits paquets pour moi : le premier, un tee-shirt avec une inscription "C'est pour Août ! "

 

Le deuxième, un doudou musical, lapin tout doux qui joue lettre à Elise qu'il me tend en me disant : "C'est pour qu'il s'initie à la musique dès maintenant… Comme ça, il reconnaîtra la mélodie quand il sera né ! "  

 

Et le dernier : 10 paquets de mes galettes préférées, celles fourrées au chocolat, "pour que tu prennes des forces le matin et éviter les coups de pompe en fin de matinée ! "

 

Et moi depuis jsuis euphorique et bêtement amoureuse  

 
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


65410
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Combien donnez vous

image

Ici aussi on ne donne rien à part des cadeaux (de jolis cadeaux très rarement comme payer une partie du hadj de mon BP). Mon BP était un fonctionnaire, ma BF sont soit fonctionnaires soit dans de grosses boîtes : ils ont tous une sécurité...Lire la suite

Brulure au 2eme degres - mamans nature

image

Je t'envoie plein de courage, je suis passée par là il y a quelques temps et c'était vraiment difficile et douloureux… Ma fille a été brulée au mois de novembre (comme tu peux le voir sur le lien qu'a cité Ptitlu) en renversant sur elle un...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages