Histoire vécue Grossesse - Bébé > Grossesse > Autres      (6314 témoignages)

Préc.

Suiv.

On a diagnostiqué que mon bébé était malade pendant la grossesse

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1752 lectures | ratingStar_29904_1ratingStar_29904_2ratingStar_29904_3ratingStar_29904_4

Mon conjoint et moi nous étions très heureux de l'événement. À ma première écho tout était parfait en tout cas les médecins non rien vue d'anormale. Mais à la deuxième écho ils ont vue deux grosse taches noir dans l'abdomaine du bébé. Le médecin nous a envoyé dans un hopital spécialiser voir un spécialiste pour voir ce que c'était. Déjà des inquiétudes j'avais à ce moment environ 34 semaines de grossesse. Mon bébé bougait tous les jours mais il était très calme en générale.

En arrivant à l'hopital pour rencontrer le spécialiste. Il me passe l'écho et il voit bien les taches. Il y avait avec lui des stagiaire et des internes. Ils parlaient en des termes que nous ne comprenions pas. Ils nous ont fait passer dans une petite salle pour discuter avec nous de ce qu'il pensait que c'était. Il nous on parler alors que c'était peut-être une double bulle ce qui voulait dire que notre enfant souffrirait peut-être de mongolisme. Ils nous ont demandé si nous vouliont qu'il passe une amniosynthèse. Nous avons dit oui et nous aurions les résultats dans environ 10 jours. Nous étions le Lundi et j'étais dans ma 36ième semaine de grossesse à ce moment là. Le dimanche suivant. En me levant le matin je vais à la toilette et je perdais beaucoup de sang comme de l'eau. Mon conjoint à paniquer et m'a amené à l'hopital. Le médecin de garde m'a accoucher par césarienne. J'ai mis au monde le plus beau bébé du monde. Un petit garçons de 6 lbs et 11 onces. J'avais 36 semaines de grossesse. Il était beau. Les cheveux noir. Il n'avait pas l'air trisomique.

Nous n'avions pas eu les résultat encore. Mais le lendemain il ont fait passer des tests au bébé. Une écho de son petit ventre et ils m'ont fait signer des papiers pour le transferer dans une hopital spécialiser pour les enfants. J'étais seul à l'hopital en attendant les résultats de leurs examen. Mon conjoint à du aller seul voir la spécialiste qui a fait les examen de notre enfant pour avoir la nouvelle que notre enfant avait une maladie génétique très rare nommé "symdrome d'atrésie intestinal multiple". Il n'y avait aucune greffe possible et que notre bébé allait mourir. Mon conjoint était démolie. Il apprenait la nouvelle sans moi et il devait revenir à l'hopital pour m'annoncer la nouvelle.

Je suis peut-être très différente de vous mais moi j'avais de la peine mais pas pour moi. Bien sur j'adorais cet enfant et je ne voulais pas qu'il parte. Je n'avais pas eu le temps de le voir beaucoup. Je suis sortie de l'hopital le mercredi (permission spécial de mon médecin pour pouvoir aller voir mon enfant). Ma peine je l'ai vécu seulement à son première anniversaire. Là j'ai pleurer beaucoup car je réalisait que je n'avais plus mon petit bonhomme avec moi.

J'ai une force de caractère peut-être exceptionnel car aujourd'hui encore mon fils me manque mais je sais qu'il est toujours là. Pour moi il n'est jamais mort car il vit en moi. Dans mon coeur il y a beaucoup de place car. Après avoir perdu Alexande il est décédé 10 jour après sa naissance. Nous avons attendu environ un an pour décidé de réessayer d'en avoir un autre. Nous avions des chances d'avoir un autre enfant malade car notre problème est génétique. La généticienne nous avait di 25% de chance d'en avoir un malade et 75% de chance d'avoir un enfant en santé. Donc avec ce poucentage nous avons donc essayé d'en avoir un autre. Et oui je suis retomber enceinte en juillet. Mais là je me faisait suivre par un gynécologue spécialiste. Celui qui avait diagnostiqué la maladie d'Alexandre. Nous nous sommes entendu pour faire au moins trois écho car il ne connaisse pas le gène qui cause cette maladie. Donc je passe une écho plus tôt que la normale à 18 semaines de grossesse. Comme je connaissais les taches de la maladie. Le médecin en mettant la machine à ultra son sur mon ventre je vois les taches encore. Un peu de panique. Je suis certaine que encore mon enfant à la même maladie qu'Alexandre. Aucun doute possible. Pour moi en tout cas. Nous cédulons un arrêt de grossesse pour la semaine suivante car je suis trop avancer pour faire un avortement. Durant la semaine nous sommes très triste et nous nous demandons si nous prenons la bonne décisions. Si jamais nous nous trompions et qu'il était correcte.

Moi je n'ai aucun doute. En arrivant à l'hopital je remets aux infirmière une lettre dans laquelle j'accepte les risques et que je ne reviendrais pas contre eux après. Tout ce passe bien et j'accouche d'un petit garçon de 230gramme. Nous l'avons pris dans nos bras et il était mignon comme tout. Il avait la même bouche qu'Alexandre notre pemier bébé. Nous l'avons baptisé Félix. Félix et Alexandre son enterrer à la même place.

Après c'est deux expériences nous décidons de prendre un plus long temps avant d'essayer d'avoir un autre enfant. Mais la nature en a décidé autrement. Nous voulions attendre au moins 2 ans mais je suis tomber enceinte un an après mon arrêt de grossesse. Là ce n'était pas prévu du tout. J'ai pleurer et je ne savais pas comment mon conjoint allait réagir car lui son deuil n'est pas fait encore et j'avait terriblement peur.

J'ai pris tout de suite rendez-vous avec mon médecin et nous avons céduler la première écho à 14 semaines pour être sur de pouvoir faire un avortement si le bébé avait encore la même maladie. Là par contre aucune taches. On voyait bien son petit estomac et son petit coeur battre. Tout était normale. Nous cédulons l'autre écho à 18 semaines pour être sur. Encore là tout est normale. Mon conjoint n'en croyait rien encore il avait terriblement peur encore. Nous avons donc céduler une autre écho à 28 semaines. Encore là toujours beau le bébé était normale. Mais pour être sur Je passe une nouvelle écho à 32 semaines. Là toujours beau. Je suis certaine à ce moment que mon bébé va être bien. Mais au fond de moi j'ai peur. À 38 semaines de grossesse à mon rendez-vous hebdomadaire le bébé n'est toujours pas la tête en bas. Mon médecin ne me propose pas de le virer car il connait mon histoire et il trouve que j'en ai vécu asser et me propose de céduler la césarienne le Vendredi 20 juin 1997. Je suis d'accord.

J'appel mon conjoint pour qu'il prenne conger et nous nous rendons à l'hopital. À ce moment nous ne savons pas comment nous allions appeler le bébé si c'était un Garçon. Nous ne le savions pas. Nous voulions une surprise. Garçon ou fille peut importe du moment que l'enfant était en santé.

Finalement nous avons eu une petite fille de 8 lbs et 1 once et elle s'appel Ève. C'est notre trésor. Elle est pleine de vie et d'espoir pour tous les mamans qui désespère. Moi j'ai deux anges qui prenne soins de ma fille et pour moi ils ne sont pas mort. Ils sont toujours vivant en moi et à travers ma fille. Car ma fille ne les a pas remplacer mais elle a combler le manque que j'avais après le départ de mes garçon.

Anne.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


29904
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Combien donnez vous

image

Ici aussi on ne donne rien à part des cadeaux (de jolis cadeaux très rarement comme payer une partie du hadj de mon BP). Mon BP était un fonctionnaire, ma BF sont soit fonctionnaires soit dans de grosses boîtes : ils ont tous une sécurité...Lire la suite

Brulure au 2eme degres - mamans nature

image

Je t'envoie plein de courage, je suis passée par là il y a quelques temps et c'était vraiment difficile et douloureux… Ma fille a été brulée au mois de novembre (comme tu peux le voir sur le lien qu'a cité Ptitlu) en renversant sur elle un...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages