Histoire vécue Grossesse - Bébé > Grossesse > Échographie      (2862 témoignages)

Préc.

Suiv.

j'ai su à l'échographie que mon bébé ne vivait plus

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 455 lectures | ratingStar_14301_1ratingStar_14301_2ratingStar_14301_3ratingStar_14301_4

Le mercredi 8 octobre dernier le couperet tombait. J'étais enceinte de 5 mois ½, 22 SA quand à l'échographie je constatais que mon bébé ne vivait plus. Le gynéco ne me l'a pas dit directement. J'ai vu qu'il n'y avait plus aucune activité cardiaque. Son petit coeur ne battait plus.Je ne vous dirai pas dans quel état de désespoir et d'impuissance et d'isolement je me suis retrouvée. Une amie m'accompagnait ce jour là.

Dans l'après midi le gynéco me demandait de passer à la clinique pour prendre des médicaments qui permettraient au col de se dilater et pour rencontrer l'anesthésiste. Aucun soutien psychologique, aucune aide. Accueillie comme un chien dans un jeu de quilles. J'ai été invitée à rentrer chez moi avec ce poids mort en moi jusqu'au samedi 11, jour qui avait été choisi par le gynéco pour l'accouchement. Il vaut mieux ne pas être fragile. Le vendredi après-midi j'ai eu des vomissements et de maux de tête terribles. J'ai contacté mon gynéco qui a refusé de me parler parce qu'aux dires de sa secrétaire, ils ne parle jamais au téléphone à ses patientes. J'ai été orientée vers une sage femme qui m'a dit qu'il n'y avait rien de plus normal qu'une femme enceinte qui vomit. Je lui ai pourtant indiqué la gravité de la situation. Après insistance, j'étais admise à la clinique. Une clinique parisienne dont je tairai le nom. Le samedi j'ai accouché "normalement" . Je suis rentrée en salle de travail à 8h pour enfin donner naissance à ce petit être sans vie à 17H30. Plusieurs heures de souffrance, de contractions, d'injection de morphine, etc, parce que l'anesthésiste refusait de me poser la péridurale au motif que le col n'était pas suffisamment dilaté ! La péridurale à dû être posée vers 16h00.

La palme de la maladresse revient à une infirmière qui n'a rien trouvé de plus intelligent à dire que "j'avais de la chance" parce que je lui avait dit que j'aurais certainement droit à la totalité de mon congé maternité comme si j'avais mené la grossesse à terme. Il ne faudrait pas non plus que j'oublie le petit déjeuner qui m'a été retiré d'entre les mains pour m'être resservi 2H30 après, parce que je devais être à jeun pour certains examens. Le gynéco a dit que je n'avais pas besoin d'être à jeun pour cela….

Voilà mon histoire. J'espère avoir un peu de votre soutien et vos témoignages. D'avance merci.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


14301
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Cardiopathie congenitale et img - deuil

image

Bonjour, je me presente, je m'appele Guylaine et j'ai vécu le 20 decembre 2012 la perte de mon fils Quentin. Mon histoire est un peu longue mais je tiens a la racontais afin de venir en aide a d'autre famille dans le même cas que moi. Je suis...Lire la suite

Different de ma 1ere grossesse... pourquoi? - les octobrettes 2013 - futures mamans

image

Ohlala bestiole… j'aurai pu écrire ce post !! BB2 pour moi aussi, et même si j'ai été stressée pour BB1 suite à mon problème de coagulation et FC, je le suis encore plus pour cette grossesse et parfois je me réveille la nuit en pensant...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages