Histoire vécue Grossesse - Bébé > Grossesse > Échographie      (2862 témoignages)

Préc.

Suiv.

Sos déprime post fausse couche

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-az.aufeminin - 07/10/11 | Mis en ligne le 20/04/12
Mail  
| 240 lectures | ratingStar_243950_1ratingStar_243950_2ratingStar_243950_3ratingStar_243950_4
Bonjour à toutes, Voilà mon histoire et j'espère trouvée par vos témoignages un peu de réconfort. J'etais à 10 sa. Vendredi 13 février : 1ere echo, pas de battement, taille anormale. Le gynéco me laisse sous entendre (je dis bien entre les lignes) que ce n'est pas bon signe. En gros : à la semaine prochaine, au-revoir. Dimanche 15 février : je craque, je vais aux urgences mat. Re-echo : le coeur bat, grossesse tardive certainement par cet autre gyneco. Je repars donc, confiante, mais angoissée, un peu perturbée (j'assume mon métier, à responsabilités, garde de nuit, etc…). Lundi 23 février : echo de controle chez gyneco privé (son remplacant = un autre médecin). Arret de grossesse. Et rebelote : au revoir et à la semaine prochaine. Là c'était affreux. Laissée seule face à cela. Sans accompagnement. Sanc explications. Seule, car mon mari pas là. A moi de décider . Mercredi 25 février : je craque, je vais aux urgences. Avortement thérapeutique comméncé à 14 heures par médicaments. Douleurs affreuses qui commencent la nuit (NON CE NE SONT PAS DES DOULEURS DE REGLES, CE SONT DES CONTRACTIONS, ET NON LES SAIGENEMENTS CE N'EST PAS COMME LES REGLES NON PLUS). Vendredi 27 février : hospitalisation (soit disant pour la matinée) pour le cytotec. Mais rien ne se passe. Je vois 4 médecins différents en tout. Vendredi soir à l'echo (la 7ème depuis le début) : c'est "modérement" parti (petites pertes dans la nuit de mercredi à jeudi) = vous restez hospitalisé. Demain certainement curetage. Samedi 12h : autre médecin, re-echo : vous pouvez rentrer avec methergin en gouttes. HALLUCINANT. Sans compter les douleurs des contractions, et surtout la douleur psychologique. Résultat, j'ai "tenu" le coup au moment dit, mais maintenant je décompense. Je passe par des larmes, de la colère, de la culpabilité. Je ne veux plus d'enfants (c'était la premiere grossesse) parce que je me punis. Je n'y arriverai pas (+ cigarette, médoc, etc… que j'avais arreté avec succès). Je me sens seule. J'ai déjà connu la "dépression" pour d'autres raisons, et j'ai ressents les premiers symptomes de la descente. Y'a t'il quelqu'un qui comprend mes sentiments à travers mes mots ?
  Lire la suite de la discussion sur sante-az


243950
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Cardiopathie congenitale et img - deuil

image

Bonjour, je me presente, je m'appele Guylaine et j'ai vécu le 20 decembre 2012 la perte de mon fils Quentin. Mon histoire est un peu longue mais je tiens a la racontais afin de venir en aide a d'autre famille dans le même cas que moi. Je suis...Lire la suite

Different de ma 1ere grossesse... pourquoi? - les octobrettes 2013 - futures mamans

image

Ohlala bestiole… j'aurai pu écrire ce post !! BB2 pour moi aussi, et même si j'ai été stressée pour BB1 suite à mon problème de coagulation et FC, je le suis encore plus pour cette grossesse et parfois je me réveille la nuit en pensant...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages