Histoire vécue Grossesse - Bébé > Grossesse > Échographie      (2862 témoignages)

Préc.

Suiv.

Transfert: le jour ou la vie m'a quittée

Témoignage d'internaute trouvé sur france5 - 10/04/10 | Mis en ligne le 15/05/12
Mail  
| 384 lectures | ratingStar_255502_1ratingStar_255502_2ratingStar_255502_3ratingStar_255502_4
J'ai beaucoup hésité avant de venir raconter mon histoire, mais je sent aujourd'hui que j'en ai besoin, j'ai besoin de noircir des lignes pour effacer un peu cette noirceur qui envahi mon coeur depuis 7 mois. Tout commence un bel après midi, le 24 Janvier 2009 pour être plus precise, un petit retard de règle un préssentiment, un test et un cri de joie, un bonheur inimaginable, je me suis sentie transportée dans un autre monde le jour ou j'ai su que j'attendais mon premier bébé, ce bébé si désiré ! Les semaines passent et je n'attend qu'une chose la premiere echographie, je voulais te voire pousser dans mon ventre. Rendez vous le 28 mars 2009, sur le chemin de l'echographiste je me sentais comme un autre j'etais transformée mon reve se realisait sous mes yeux et j'allais te découvrir toi petit être caché dans mon ventre si discret depuis le début. L'echographie se deroule normalement on me dt que tout va bien et que tu doit surement être une petite princesse ! Le bonheur monte encore d'un cran, je dévalise toute les boutiques j'etais telleemnt heureuse a l'idée de te voir remplir ma triste vie de joie qu'au 4eme mois deja tout etait près pour toi ! Maintenant il n'y a plus qu'une chose qui compte a mes yeux te revoir et immortalisé ce moment voici venu la deuxieme echographie, une echo qui pour moi ne signifié qu'une chose la confirmation que tu etais bien une fille, pas une seule seconde je n'ai pensé au drame que j'allais vivre. Le 27 mai 2009, je me precipite chez l'echographiste armée de ma camera et prete a la deguainé dès que je verrais ta petite bouille sur l'ecran, je demande d'abors au medecin si mon mari peut filmer elle me dit gentillement que non car la deuxieme echographie est très importante elle permet de verifier que tout va bien, dans ma tete je me suis dit "oh quel pet sec celle la j'ai quand même le droit dfilmé mon bébé ! " Bon tanpis les images serait de toute facon resté gravé dans mon coeur !!! Donc on commence l'echo tout va bien on rigole jusqu'a ce que je regarde le visage du medecin se décomposer, j'aic cru mourrir, je lui demande alors : qu'est ce qui se passe ? Y a t'il un probleme ? Elle me répond d'un ton désolée "je ne vois pas le coeur en entier, je crois que votre bébé a une malformation, il lui manque la partie gauche du coeur ! " Ma vie s'est ecroulée a cette seconde, j'ai esperé revée, je me suis dit si je ferme les yeux bien fort et que je les reouvre tout sera passer et sa ne sera qu'un vilain cauchemar derreire moi, mais non c'était bien vrai !!! A partir de ce jour la tout s'enchaine, je rencontre des echographistes, des cardiologues tous me repetent la même chose, Madame votre enfant et voué a mourrir a quoi bon vous accrochez une IMG est la meilleure solution ! NON NON, je ne veux pas me separée de toi, pas si vite je ten suppli petit coeur tu as encore quelques mois pour poussé je compte sur toi pour les faire mentir ! Les journée passent et la douleur en moi grandie, je ne suis plus la même, un ocean de tristesse m'envahie, je me sens si suele malgrès tous les soutien autour de moi, personne ne peut comprendre ma douleur, personne ne peut imaginer comme j'ai mal, comme je voudrais mourrir 20 fois et te permettre de vivre. Si seulement il existait une operation qui me permette de te donner mon coeur. S'e suit une hostpitalisation en maternité car j'avais des calculs rénaux, je vous raconte pas l'horreur j'etais en chambre avec des mamans qui venait d'accocuher la plupart du temps elles avaient le bonheur d'avoir leurs enfants dans les bras et moi je me disais que je n'aurais pas leurs chances et que je devrais sortir de la maternité seule sans ma moitié, mon ame. Les mois passent et vient le jour de la derniere echographie, bizarrement je n'ais pas la même echographiste, elle m'a transférée vers une autre dame qui travail dans le même cabinet qu'elle. Une horrible sorciere qui ne prend même pas la peine de m'appeler par mon prénom ! Elle est veur me chercher dans la salle d'attente en me disant vous ete la dame a l'hypoplasie du coeur ? (c'est le nom de la maladie de ma fille). Je rentre avec mon zhom dans son cabinet elle examine ma fille et d'un coup se met a rire en disant "c'est vrai qu'elle a une valve mitrale monstrueuse ! " elle a osée rire de la maladie de ma fille !!!! Ce jour la m'a détruite un peu plus, le peu de vie qui restait alors en moi aller bientot me quitter. Les mois passent encore et vient le 3 octobre jour de mon accouchement. Je vais a Necker HOPITAL DES ENFANTS MALADES car ma fille avait besoin d'une prise en cahrge directe après la naissance pour que son départ annoncé se fasse dans les meilleures conditions. Salle de travail e 3h du matin a 14h le travail se poursuit, moi sous péridurale je ne sent rien, l'accouchement a proprement dit commence alors, la sage femme me demande de pousser, je pousse, je pousse, je pousse de toutes mes forces !! Quelques minutes après voyant que ma fille ne s'engager pas assez aleurs gout, ils decident d'utiliser les forceps, il arrachent mon ange de mon corps, ils me la laissent quelques secondes, trop peu pour moi. Ils l'emmenent dans une autre pièce, mon mari la suit, et la pour moi tout s'enchaine, le pire reste a venir ! Ma tension etait a 17 quand je suis arrivée a la maternité, mais sa n'a affolée personne la voila maintenant qui monte 22 je perd connaissance, une forte douleur me reveil, des marres de sang coulent de mon coeur deja si fatiguée par tout sa. Le sang ne cesse de couler, on me transfuse, mais rien ni fait ma vie est en danger autant que celle de ma fille, mon corps aurait il decider de la suivre coute que coute ? Tout s'enchaine, on me dit qu'on ne peut pas me garder dans cet hopital qu'ils sont obligé de me transferé dans un hopital qui saura arreté mon hemorragie et que je ne verrais plus ma fille mais qu'on prendra soin d'elle. Je suis transféré sous escorte policière, a ce moment la ma vie ou ma mort ne m'importais absolument pas, tout ce que je voulais moi c'est être avec ma fille ! Me voila en réaimation a l'hopital LARIBOISIERE, je suis nue sous un drap immaculé de sang, on me traite comme un bout de chair deja mort, j'ai faim j'ai froid j'ai mal, mais personne ne m'entend, les infirmieres ne viennent que pour faire des bilan sanguin et changer les perf, la solitude me ronge, je n'aspire qu'a toi mon amour, ma fille, je veux sortir de la, te serrer contre moi et te dire que tout est faux qu'on va rentrer toutes les deux a la maison. Deux jour après le 5 octbre on m'apprend que tu nous a quitté, la douleur est alors si grande que mon coeur s'arrete de battre, j'ai failli mourrir, et on m'a sauvé, souvent je me demande si ma mort n'aurait pas été preferable, elle m'aurait au moins permis d'être avec toi. Je sors de l'hopital on me propose de venir te voir en chambre mortuaire, je viens, et la je vois ton petit visage, si beau, ton teint si parfait, tu ressemble a ton pere ma fille. Depuis ce jour ton image me hante, j'ai ce vide de toi, ce vide enorme extreme, j'ai du mal a resprier, il me manque un poumon, un coeur, un corps ! Devant mes amies et ma famille je fais comme si tout allais vite rentrer dans l'ordre, je souris, je ris, mais rien n'ait vrai, a l'interieur je suis detruite, il n'y reste que du noir, ou est la jeune fille souriante ? Je ne sais pas elle est surement morte avec toi mon amour. Les mois passent et mes copines accouchenet me présentent leurs petits bout, la douleur me déchire encore, en cahque enfant je te vois, je t'imagine, il m'arrive même parfois de rever de toi la nuit quand je me leve RIEN, Persone juste moi et ma douleur. Aujourd'hui je donne une deuxieme chance a la vie, une nouvelle vie grandie en moi, mais j'ai peur maintenant, je ne suis plus la petite naive que j'etais, j'attend cette premiere echographie avec peur et en même temps je sais que rien ni personne ne prendras ta place dans mon coeur ma petite hafsa, tu m'a appris a aimé et pour sa je te remercie a jamais.
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


255502
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Cardiopathie congenitale et img - deuil

image

Bonjour, je me presente, je m'appele Guylaine et j'ai vécu le 20 decembre 2012 la perte de mon fils Quentin. Mon histoire est un peu longue mais je tiens a la racontais afin de venir en aide a d'autre famille dans le même cas que moi. Je suis...Lire la suite

Different de ma 1ere grossesse... pourquoi? - les octobrettes 2013 - futures mamans

image

Ohlala bestiole… j'aurai pu écrire ce post !! BB2 pour moi aussi, et même si j'ai été stressée pour BB1 suite à mon problème de coagulation et FC, je le suis encore plus pour cette grossesse et parfois je me réveille la nuit en pensant...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages