Histoire vécue Grossesse - Bébé > Grossesse > Grossesse difficile      (734 témoignages)

Préc.

Suiv.

2 fc en 2 mois...

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-az.aufeminin - 07/10/11 | Mis en ligne le 04/04/12
Mail  
| 249 lectures | ratingStar_236786_1ratingStar_236786_2ratingStar_236786_3ratingStar_236786_4
Bonjour les filles, Je suis tellement désolée pour vous toutes… car si nous sommes là c'est que tout ne se passe pas vraiement comme on le voudrait… Et puis il n'y a que nous les unes et les autres pour nous comprendre vraiment car même l'entourage est bien souvent maladroit et nous fait plus de mal que de bien… Voici mon histoire : J'ai 26 ans, je suis mariée depuis l'été dernier à mon Coeur qui en a 40 ans et nous sommes en essais bébé depuis novembre 2005. J'ai fait ma première fausse couche le 11 avril dernier en tout début de 6ème SG, 4 heures après avoir vu son petit coeur battre à l'écho (j'avais déjà qques partes, mais le gynéco me rassurait encore quand même) , un chagrin inconsolable. J'ai foncé aux urgences de ma clinique (privée) , c'était un soir vers 22h00, ils m'ont gardé toute la nuit sous perf de perfalgan, le lendemain le gynéco est passé me voir en chambre, a ordonné qu'on me retire la perf et compagnie et à demander vers 16h30 que je descende à son cabinet. Il a fait un examen classique et l'a trouvé dans le vagin, il l'a mis dans un petit pot et me l'a montré (soit il est vraiment nul en psycho, soit il voulait me faire réaliser) et me disant : "Je crains que ça ne soit fini, nous allons faire une écho endovaginale pour vérifier" - bien ententdu, vous aviez bien compris que c'était fini. Il m'a dit que comme tout s'était dérouler de façon très naturelle, qu'on ouvait reprendre les essais et qu'il me fallait essayer de revivre normalement. Je suis retombée enceinte le 14 mai sans avoir eu de RDC. Il y a 10 jours, nous avons eu une 1er RDV : petit sac de 4 même dans l'utérs (bien placé, c'était déjà ça). Mardi dernier, il m'a dit que ça n'avait pas évolué, que c'était "flasque" et qu'il se "ratatinait". En d'autres termes, pas d'activité cardiaque, oeuf clair. Le problème de mon gynéco, c'est que soit il ne trouve pas les mots soit c'est moi qui les prends mal, je ne sais pas, mais bon. Il est excellent et très réputé d'un point de vue médical, mais côté émotion, je me sens si mal. Bref, il m'a redemandé de faire 2 taux d'HCG espacés de 48 heures car en parallèle il craint une GEU en +, à droite. Donc PDS Mercredi : 572 et Vendredi : 526. Il m'a demandé de le joindre pour lui donner les 2 taux, chose faite vendredi midi, il pense donc qu'il n'y aurait pas GEU, mais il préfère être sûr et me redemande un HCG pour lundi. Il comptait me faire le curetage mardi pour l'oeuf clair de façon à pouvoir le faire analyser (il s'inquiète tout de même à partir de 2 FC, même si normalement c'est à partir de 3, car je suis diabétique en + de tout ça). Si GEU il y a, il m'opérera en même temps par endoscopie… Mais à partir de vendredi après midi, j'ai commencé à avoir des pertes de sang rouge vif, j'étais toute seule à la maison et j'avais peur. J'ai recontacté mon gynéco sur son portable (après avoir eu sa secrétaire qui m'y a autoisée). Je voyais bien qu'entre vendredi et mardi, ça n'allait pas pouvoir attendre le curetage. Il m'a reçu comme une m… au téléphone. M'a dit de ne rien faire toute seule à la maison et d'aller la clinique quand ça s'intensifie… Qu'on s'occuperait de moi… Samedi matin au réveil vers 8h00, j'avais très très mal au bas ventre (violentes contractions) et je saignais déjà pas mal. Mon mari m'emmène aux urgences de la clinique. Le gynéco de garde me prend entre 2 consultations matinales, il commence par me faire une écho endovaginale. On voit alors un utérus bien vide, il me dit qu'il n'y a plus rien, qu'il est déjà parti, que les douleurs au ventre vont donc se calmer… Et là avec mon mari on lui dit que c'est pas possible, qu'il n'est pas sorti complètement (je n'avais rien vu "passer") qu'il doit bien être quelque part. Bloqué au niveau du col, dans le vagin… ? Non, non, pour lui, on ne voit rien à l'écho, il n'y a plus rien. Bref, je rentre donc à la maison avec des Diantalvic et un arrêt d'une semaine histoire de me remettre un peu… Et puis 2 heures après, je sens quelque chose de bizarre de chaud. Je dis à mon mari que je dois saigner très très fort là, que je me sens un peu mal. J'ai eu l'impression de me fare pipi dessus. Je vais aux toilettes et biensûr je le trouve. Je le regarde tristement, gros comme une belle cerise (on est loin des 4 même de la 1ère écho quand même) , même mon mari est venu le voir. Une grosse colère m'est montée à la gorge encers ce gynéco de garde, il suffaisait qu'il fasse un examen classique et qu'il regarde avec ses yeux, zut. Je ne savais pas quoi en faire, il faut un liquide sépcial pour le conserver, il n'allait pas pouvoir attendre jusqu'à lundi, il aurait été inexploitable. Et puis, on ne s'est vraiment pas vu retourner aux urgences avec notre petit oeuf dans du papier toilette. Alors j'en ai eu assez, j'ai eu envie de tourner la page en me rassurant que c'était un oeuf cleir et donc pas un "vai" bébé, et j'ai tiré la chasse d'eau. Maintenant je me sens un peu mieux. Aujourd'hui dimanche on avait prévu d'aller nous promener à un vide grenier et bien on va quand même y aller… Je vais quand même aller faire ce taux d'HCG demain matin, le transmettre et expliquer à mon vai gynéco (celui qui est très fin en psycho) ce qui s'est passé, et j'espère qu'il va me redonner RDV cette semaine pour vérifier que tout est vraiment bien parti, me redonner un contraceptif d'un mois pour attendre le RDC sans prendre de risque et mettre en place la batterie d'examens sanguins qu'il veut me faire faire. Comme on est toutes dans le même type de cas, je vous promets de vous raconter, de vous expliquer les examens, résultats et éventuels traitements qu'il me donnera. Si ça peut vous aider vous aussi… Je suis désolée d'avoir été si longue, mais on a des parcours un peu difficiles quand même, et ça fait du bien de pouvoir se confier à des personnes qui comprennent de ce qui se passe dans le corps et dans la tête. Merci beaucoup de m'avoir lu et je suis là si vous avez envie et besoin d'échanger. Je vous embrasse très très fort les filles. Petite Marmotte qui essaye d'avoir un 1er enfant…
  Lire la suite de la discussion sur sante-az


236786
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

37 ans et essai bebe 3 - grossesse apres 35 ans

image

Salut oryal 24 et tricorne 77. Moi aussi je me pose plein de questions et souvent je doute. A certains moments, j'en arrive même à me demander si c'est une bonne idée. On a quitté le monde de la toute petite enfance avec nos deux ainés et avec...Lire la suite

Essais bebe apres geu - desir d'enfant

image

Il faut qu'on se soutienne ! Depuis ta geu as tu fais des examens ? As tu été suivie psychologiquement ? Moi dessus j'ai un doute je fais t'est pipi et pds qui reste malheureusement négative. Et je suis aller voir une psy une seule fois mais je...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages