Histoire vécue Grossesse - Bébé > Grossesse > Grossesse difficile      (734 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mort foetale in utero: c'est dûr de vivre cela.

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 777 lectures | ratingStar_140384_1ratingStar_140384_2ratingStar_140384_3ratingStar_140384_4

J'ai perdu ma petite fille Inaya il y a 2 mois maintenant, son petit coeur s'est arrêté de battre à la 38ème semaine. Elle était si vigoureuse pendant toute la grossesse et du jour au lendemain tout s'effondre.

La veille c'est vrai je ne la sentais plus bougé mais je n'imaginais même pas cela et puis les contractions sont arrivées. Avec mon mari ont s'est rendu à la mater et la le cauchemar a commencé.Nous étions seul au urgence cette nuit là, je sentais que quelque chose n'allait pas, on a compris très vite qu'il y avait un pblème et l'echo l'a confirmé.

J'ai accouché par voie basse assez rapidement, quelle souffrance… mon mari me tenais fort dans ses bras car sur le coup je n'ai pas voulu la voir, je voulais en quelque sorte la deshumaniser…

Le lendemain par contre j'ai changé d'avis. Je lai vu, lui est caressé son petit bras tout froid, ses lèvres avaient la couleur de la framboise. Je n'ai pas eu le temps de lui dire a quel point je l'aime… c'était trop dur, elle était tellement magnifique, mon ange.

Elle est parti en autopsie par la suite, je devrais avoir les résultats normalement mi janvier, d'après mon médecin c'est le placenta qui a posé problème en fin de grossesse car à ce terme elle était assez petite (2KG495).

Nous avons souhaité l'enterrer auprès de sa grand mère.

Celui qui me donne la force d'avancer et de me lever tous les matins c'est mon fils de 3 ans. Pour lui nous avons fêté Noel mais la tristesse était très présente.

On se dit pour quoi nous, quelle injustice. Je sais maintenant que ce genre de chose n'arrive pas qu'aux autres.

Je suis sous anti depresseur pour m'aider un petit peu. J'ai beaucoup besoin de parler avec vous des femmes qui comprennent surtout…

Comment peut on vivre avec ça ? La peur terrible d'une nouvelle grossesse car c'est pas un autre enfant que je veux mais c'était ma fille Inaya que je voulais et qui ne reviendra jamais. J'en veux à la terre entière, à toutes ces femmes qui ont leur bébé, c'est terrible de penser comme ça mais j'y peux rien c'est comme ça.

Moi aussi j'aurais voulu mourir ce jour là et lui laisser la vie à ma place.

D'près mon medecin et toutes les analyses faites sur moi je suis en parfaite santé, alors pourquoi ?

J'ai besoin de communiquer avec vous, je reprend mon travail que le 1 MARS.

ÎOn peut s'entraider, moi aussi je pleure tout le temps.

Je vous embrasse.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


140384
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

37 ans et essai bebe 3 - grossesse apres 35 ans

image

Salut oryal 24 et tricorne 77. Moi aussi je me pose plein de questions et souvent je doute. A certains moments, j'en arrive même à me demander si c'est une bonne idée. On a quitté le monde de la toute petite enfance avec nos deux ainés et avec...Lire la suite

Essais bebe apres geu - desir d'enfant

image

Il faut qu'on se soutienne ! Depuis ta geu as tu fais des examens ? As tu été suivie psychologiquement ? Moi dessus j'ai un doute je fais t'est pipi et pds qui reste malheureusement négative. Et je suis aller voir une psy une seule fois mais je...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages