Histoire vécue Grossesse - Bébé > Grossesse > Grossesse extra-utérine      (688 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le risque d'une grossesse extra utérine est très fort

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 948 lectures | ratingStar_85236_1ratingStar_85236_2ratingStar_85236_3ratingStar_85236_4

Tout commence mercredi, je suis amené aux urgences par mon mari pour de fortes douleurs.

Test de grossesse positif 460 beta hcg.

L'echo montre une GEU avec avortement par la trompe.

On laisse faire la nature, je n'ai plus mal et jeudi on fait un bilan sanguin, les beta hcg sont a 350.

Je sors de la clinique.

Vendredi soir, acte 2 :

Les horribles douleurs reprennent, je saigne et le samu me ramene d'urgence a l'hopital.

Là on me passe super rapidement echo et bilan beta hcg : ma grossesse n'est pas finie et l'oeuf est bloqué dans la trompe.

La sf me dit qu'on ne pourra pas m'operer car je ne suis pas a jeun mais elle revient 30 secondes plus tard avec plein de monde, direction le bloc en urgence, ma trompe va eclater d'une seconde a l'autre.

A ce moment, j'ai vraiment tres tres mal (accoucher a coté c'est vraiment du plaisir).

Mon mari est tout tournicoté, il pleure de voir tout ce monde devenir fou autour de moi, il essaye de me rassurer mais a ce moment, j'ai peur et je ne pense qu'a une chose : ne pas mourir de douleur (au sens premier).

Je lui dit meme de dire a Arthur que maman l'aimera toujours (je suis dans un autre monde).

J'arrive en salle d'op' en urgence donc, l'interne me parle, elle me rassure et elle en vient a me dire qu'il faudra probablement enlever la trompe mais qu'ils vont tout faire pour la sauver.

L'anesthesiste arrive a son tour et elle m'endort vite, je lui en suis tres reconnaissante alors meme que j'ai peur de ne jamais revenir.

Deux heures plus tard (ou trois) je me reveille, l'interne me dit qu'on a sauvé ma trompe.

Le lendemain le chirurgien m'apprendra qu'elle n'est plus fonctionnelle mais qu'il a prefere la laisser, que le risque d'une autre grossesse extra uterine est maintenant au maximal.

Mon autre trompe est bonne mais il me laisse entendre que faire une petite soeur a Arthur sera un parcours bien compliqué et probablement medicalisé.

Là, je vais physiquement mieux meme si des que je sens un tiraillement a droite, je me mets a trembler de peur.

Je n'ai pas mangé pendant 5 jours et je commence a le ressentir mais je fais des efforts pour être vite sur pieds.

Psychologiquement, je suis dans le déni de la situation, nos projets, notre vie s'ecroule et j'attends d'être sur pieds avant de faire face : nous voulions notre deuxieme bébé et mon mari devait prendre un conges parental puis nous aurions eu 2 autres enfants ou 3 ensuite…
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


85236
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Temoignage fausse couche. - fausse couche

image

Bonjour Doudoucupcake, Je comprends ton besoin de raconter cette expérience douloureuse. Je l'ai vécue moi-même : au 1er rendez-vous gynéco, j'ai appris que le coeur ne battait pas et qu'il y avait un retard de croissance. J'ai eu du cytotec pour...Lire la suite

Obese, arret pillule... les rondettes essayettes !

image

Kikou les filles je voulais juste vous faire connaître mon histoire j'ai 36 ans je suis moi aussi en surpoids je n'aime pas trop le mot obèse pourtant sais le cas pour ma part (je me sens très bien comme je suis sa ne ma jamais empêcher de faire...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages