Histoire vécue Grossesse - Bébé > Grossesse > Prise de poids      (390 témoignages)

Préc.

Suiv.

L'huile d'amande douce pour les vergetures sur le ventre !

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1590 lectures | ratingStar_7805_1ratingStar_7805_2ratingStar_7805_3ratingStar_7805_4

Je m'empresse de venir vous témoigner de mon expérience pour vous rassurer !

Tout d'abord, moi aussi, enceinte de mes jumeaux, je me suis posée la fameuse question des vergetures… et j'ai enduit mon bidon de créme toute ma grossesse.

Si vous ne souhaitez pas dépenser de folles sommes dans l'achat de produits speciaux, contentez vous d'huile d'amande douce, c'est aussi bien !

Bilan : Ma crevette (2kg350) et mon tetard (2kg500) sont nés a 38 semaines de grossesse (pas de couveuse) et pas 1 seule vergeture n'est apparue. Je précise que je suis assez fine de nature et que j'avais pris 9 kilos pour mon aîné (ventre impeccable) et 13 kilos pour les petits (ventre toujours impeccable). Donc, 1 conseil, n'écoutez pas la logique imbecile (et les avis de même nature) selon laquelle vous prendrez 2 fois plus de poids que pour une grossesse singuliere. 15 kilos maxi suffit pour les bébés, le reste sera toujours pour votre pomme !!!

Notre fils avait lui aussi 4 ans a la naissance de sa soeur et de son frére et tout s'est impeccablement bien passé.

Nous pensions que 2 d'un coup, pour nous c'etait surprenant mais gérable mais que pour lui ça risquait de faire beaucoup.

Nous avons tout d'abord, en couple, beaucoup discuté afin d'anticiper et d'éviter les phrases du genre.

"Debrouille toi, tu es grand ! "

Et avions convenu si nous ne pouvions lui repondre rapidement de toujours dire.

"Nous allons venir, attends un petit peu"

Et non pas.

"Nous ne pouvons pas, nous sommes occupes avec les bebes".

Bref, en regle generale, evitez de lui repeter que c'est TOUJOURS à cause des bebes que nous sommes moins disponibles pour lui.

Valoriser toute la grossesse en lui parlant de la sienne. Le plaisir de le porter et de l'attendre, son papa qui lui parlait, la famille qui se réjouissait de la même manière. Une idee qui a eu de l'effet :

Quand mon ventre a ete bien rond, je lui ai offert une feuille géante en m'installant confortablement allongée et il a peint à la gouache sur mon ventre pour "ses" bebes. On a bien sûr filmé l'artiste dans son oeuvre et pris des photos. Il a été trés fier de cette expérience et en a beaucoup parlé.

On lui a aussi demandé de faire attention au ventre, comme on demandait aux autres enfants de faire attention quand c'était lui qui était dans mon ventre mais on l'a laissé faire des câlins aux bébés dans le ventre aussi souvent qu'il le souhaitait meme si des fois ça prenait du temps.

Le soir, il venait embrasser le ventre en sachant la position de chacun des bébés pour dire bonsoir et même chose le matin pour dire bonjour.

En fin de grossesse, il adorait s'allonger contre moi et sentir les coups de pieds contre son corps et jouait à deviner qui était le polisson ou la polissonne qui le taquinait…

Il a preparé les affaires pour la maternité avec nous, il a écrit les prenoms sur les pochettes pour la salle d'accouchement. Une fois prête, la valise est restée dans le hall pour qu'il garde à l'esprit que quand les petits décideraient de sortir on pouvait partir n'importe quand. Pour cela, nous lui avions demandé de choisir chez qui il souhaitait aller le moment venu avec l'assurance qu'il serait le 1er à venir les rencontrer apres la naissance. Ce qui fut respecte. Nous voulions qu'il ait le temps de les découvrir sans que personne d'autre n'interfere sur ce moment unique pour nous 5. Notre famille !

Il y avait aussi 1 petit cadeau pour chaque jour où je suis restée à la maternité (certains à la clinique et d'autres à chercher dans la maison).

Depuis, nullement perturbé, il vit avec les avantages de grand qui sont les siens, a "sauté" une classe à l'école, s'occupe des petits quand ça lui convient et leur ferme la porte de sa chambre aux nez quand il le souhaite. Autorisation essentielle pour la sauvegarde de son espace vital car maintenant âgés de 19 mois, les petiots ne se lassent pas d'investir sa chambre. Je crois qu'il est essentiel d'être trés ferme avec les derniers nés sur ce point (jumeaux ou pas d'ailleurs) , ce n'est pas parce qu'ils sont petits qu'ils peuvent se permettre de toucher à tout. Il ne faut pas hésiter à donner raison au "grand" en lui demandant de rester calme, qu'on est là aussi pour l'aider à évacuer les envahisseurs sans cris, ni coups mais qu'ils sont comme lui, ils ne font JAMAIS exprès !

A instaurer dès le départ aussi, 1 parent s'occupe des bébés et le grand profite en toute exclusivité de l'autre parent (à la maison ou en sortie spéciale aîné). Et, vice versa…

M'enfin, tout cela est lié à ma propre expérience et si vous vous posez ces questions pour votre fille, je suis certaine que vous saurez parfaitement réagir et trouver à votre manière les petites choses qui lui confirmeront que personne ne vient lui prendre sa place. J'ai lu aussi et constaté avec mon fils que quand il y avait plusieurs bébés, la rivalité n'était pas forcément au rendez-vous. Les enfants se rendent compte qu'on a besoin d'aide et il ne faut pas hésiter à dire oui quand ils le réclament. Pour une fille, de vrais bébés à la maison, c'est vraiment le top !

Pour ce qui est de la prématurité, ayant travaillé jusqu'à la veille de la naissance de mon premier, j'ai pensé que pour une grossesse gémellaire, je pouvais arrêter pour les congés légaux. Ce fut le cas mais à ce moment, il était un peu tard et je me suis retrouvée en menace d'accouchement prématuré. J'ai été hospitalisée quelques jours et j'ai pu rentrer finir ma grossesse à la maison en jurant à mon gynéco que j'avais bien compris ce que le mot repos voulait dire !

Je précise que je suis danseuse et que j'avais déjà rendu malade d'angoisse le même gynéco lors de la première grossesse !!!

Donc, allez-y doucement, vous n'êtes pas malade, ni infirme mais autant préserver vos petits bouts des séquelles qui peuvent résulter d'un accouchement de grands prématurés. Et, puis, c'est quand même mieux de rentrer de la maternité avec ses 2 bébés dans les bras plutôt que de faire des navettes quotidiennes au service néonatologie.

Une vie normale avec du repos quotidien. Allongez-vous avec votre "grande" aussi souvent que possible (papa prend le relais) et écoutez votre gynéco…

Il n'y a pas de raison pour que vous ne puissiez pas donner la vie à vos 2 bébés.

Je m'étais préparée psychologiquement à l'éventualité d'une césarienne (non prévue selon mon gynéco) juste au cas où pour ne pas vivre cet accouchement dans la déception. Et, bien non, ce n'est pas une fatalité, j'ai accouché naturellement et j'angoissais un peu à l'idée que ce devait être dur de remettre ça 2 fois d'affilée ! Que neni !

Arrivés à la maternité à 17h30, du temps de la prise en charge et de tout le tsouin-tsouin, ma petite fille est née la première à 19h17, 3 poussées et hop, la voilà ! Et le petit bonhomme 9 minutes après, je ne me rappelle pas avoir fait le moindre effort…

Donc, des souffrances, non !

Pour finir, la fatigue dans les premiers temps, ça va, on avait opté pour les bibis comme le premier, ils ont d'emblée pris leurs laits ensemble ou mieux à 1/4h, 1/2h d'intervalle. Ensuite, dodos pendant 3 heures et puis rebelotte. Pour les parents, pour nous, c'était chacun son tour. Ou selon le manque de sommeil, une nuit entière pour l'1 et le lendemain, c'est l'autre qui roupille tout à son aise. Bon, ça ne dure pas longtemps. Les nuits complétes à 2 mois pour nos bébés. Impeccable !

Personnellement, ce fut plus dur entre 8 mois et l'âge de la marche (14 et 15 mois pour eux). Mais, j'avais repris le travail très tôt (2 mois après la naissance) et l'attente pour qu'ils puissent avoir une place en crêche fut interminable ! Ce fut une année dure physiquement (de mes 13 kilos pris, j'en ai perdu 19…).

Si vous devez faire garder vos enfants, n'attendez pas et occupez vous en dès maintenant. Nous n'avions pas rencontré ce problème de garde avec notre premier fils (assistante maternelle connue avant la naissance) mais pour l'accueil en crêche, les places sont rares.

Depuis, c'est le rêve. Ils sont vraiment sympas et la vie de famille est harmonieuse, joyeuse et nous sommes très fiers d'être parents de nos 3 bambins.

L'organisation est de gré ou de force innée chez les femmes, les hommes ont un peu besoin d'accompagnement au démarrage mais après ça roule !

J'espère que mon témoignage vous aura fait du bien, sauf s'il était trop long à lire !!!

Plein de bonnes choses à vous, à votre petite fille, à vos bébés et bien sûr au papa.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


7805
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Glycemie basse et regime strict pas le moral - diabete gestationnel

image

Bonjour loute33670, Je te comprends très bien car je suis passée par là il y a peu de temps. J'ai accouché en septembre de mon fils qui faisait 4.765kg et 55cm, un bon bébé comme ton 1er. Par contre moi j'avais pris 17kgs (sans retention...Lire la suite

Les nantaises, c'est par là!!!!!

image

Alors tu deviens "Boule" src=/imforum/g2.gif width=15 height=15 border=0> je te taquine, tu sais moi j'ai pas de pèse personne chez moi et c'est tant mieux car on me dit que mon ventre selon ce que je porte n'est pas gros, il y a quelques jours la...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages