Histoire vécue Grossesse - Bébé > Grossesse > Symptômes et tests de grossesse      (1396 témoignages)

Préc.

Suiv.

grossesse et chamboulement hormonal

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 906 lectures | ratingStar_52850_1ratingStar_52850_2ratingStar_52850_3ratingStar_52850_4

Et tout d'abord n'aie pas honte, nos sentiments, impulsions et fantasmes sont souvent des "signaux" qui sont là pour nous faire comprendre quelque chose (souvent teIIement important pour nous que difficile à identifier justement) , le tout est de ne pas les nier et de chercher à les comprendre, exactement ce que tu es en train de faire en assumant cette envie qui te dérange toi-même, et de surcroit en en parlant sur ce forum (et passe sur les remarques totalement stériles et démontrant d'un esprit si étroit de l'abruti qui t'a répondu en 1er… Tu sais des abrutis, des personnes obtues et pleines d'idées préconçues il y en a - malheureusement - sur tous les forums, au moins autant que dans la vraie vie c'est dire ! Je suis juste un peu surprise et déçue à vrai dire de voir que c'est aussi Ie cas sur le forum de "Ca se discute", émission pourtant ô combien basée sur le dialogue et la tolérance, ce qui la rend d'ailleurs si constructive… Je m'attendais donc à trouver sur ce forum - auquel je viens de m'inscrire il y a même pas une heure pour une recherche bien spécifique - des gens bien plus ouverts d'esprit, ce n'est pas le cas de lepetitoto, qui a visiblement un tout petit cerveau et tant pis pour lui !!! ).

 

Pour en revenir à ta question, je n'ai jamais été personnellement enceinte mais comme te l'ont dit précédemment Ies autres membres du forum, côté physique il est de connaissance notoire que la grossesse engendre un tel chamboulement hormonal que pIein de choses inhabitueIIes se produisent : Certaines ont des "envies de fraises" (=la pensée populaire si répandue ! ) ; d'autres ont envie de faire l'amour tout le temps (n'est-ce pas yoyo021!) ; d'autres n'ont plus de libido du tout ; sans parIer du fameux "baby blues" (qui peut parfois prendre la forme d'une profonde dépression) après l'accouchement, resté si longtemps mystérieux et incompris, voire nié et sujet de moqueries (ah les femmes, quelles sont compliquées et bla bla bla ! ) et finalement tout simplement et scientifiquement dû au dérèglement hormonal après l'accouchement. Jusque là donc rien de surprenant à ce que toi aussi tu expérimentes, à ta façon, ces chamboulements.

 

Là où ton "cas" est plus "anormal" (et je précise de suite : anormal non pas au sujet du jugement ou de je ne sais quelle morale, juste "atypique"…) c'est que ces chambouIements se révèIent pour toi d'une façon inhabituelle et qui dénote manifestement avec ta vie, tes habitudes sexuelles, bref ta "normalité" à toi puisque tu en es toi-même surprise et inquiète…  

Alors à mon sens il faut que tu t'interroges bien plus profondément sur la raison de ces envies surprenantes pour toi, sur le côté psychologique de la chose et ce que ces envies tentent probablement de te révéler, à ton corps défendant… En effet, si les aspects hormonaux/médicaux ont été largement évoqués dans ce sujet, les aspects psychologiques pas du tout. Or la grossesse (je dirai surtout la 1ère grossesse) est pour une femme un énorme catalyseur de ses émotions et de ses problèmes rencontrés au cours de sa vie et non résolus jusqu'à la grossesse. J'ai pu ainsi constater avec mes amies très proches que leurs 1ères grossesses leurs avaient renvoyé en pleine face les difficultés rencontrées dans leurs vies respectives (et que bien souvent elles pensaient avoir réglé de longue date d'ailleurs) , amenant certaines d'entre elles à devoir suivre une véritable thérapie pour comprendre et guérir suite à leur grossesse. De façon générale, la grossesse nous confronte le plus souvent aux difficultés et traumatismes vécus avec nos parents, et surtout à notre rapport à la MERE au moment où nous allons nous même donner la vie et devenir mère (assez logique donc) et / ou aux traumatismes de la petite enfance au moment où nous allons mettre au monde un petit être qui nous rappellera inéluctablement l'enfant que nous étions. Je ne saurai donc que trop te conseiller de réfléchir en ce sens et essayer de comprendre ce qui a pu se passer DANS TA VIE qui pourrait expliquer ton malaise actuel. Réfléchis bien et analyse ton enfance et tes rapports à ta mère, au besoin en en parlant avec elle (quel fut son propre rapport à la grossesse quand elle était enceinte et qui a donc constitué les bases de votre relation ? ) ou avec des amis proches qui te connaissent très bien et qui t'apporteront peut-être un éclairage que tu ne soupçonnes même pas sur ton propre vécu (= la force d'un point de vue objectif là où bien souvent nous ne sommes pas clairvoyants sur nous-même et pour cause, notre perception du réel passe par notre propre vision et interprétation et est donc nécessairement subjective, partielle, déformée etc…).  

Interroge toi sur ta propre enfance, ce que tu as vécu de difficile / traumatisant, tes rapports à ta mère / tes parents, ce que cet enfant à naître représente pour toi / ce que tu en attends et les espoirs que tu places en lui, etc…

Attention je te préviens ceci n'a rien de faciIe et tu auras sûrement de grandes difficuItés à comprendre… Peut-être même vas-tu jeter immédiatement mon message et mes conseiIs à Ia poubeIIe en te disant que c'est "du fIan" et n'a aucun intérêt pour toi, avec pIein de bonnes raisons de Ie penser d'aiIIeurs (I'esprit humain est très fort pour nier ce qui peut nous faire très mal, en pensant ainsi nous protéger ce qui est une vaine illusion car les choses ressortent un jour ou l'autre… A titre d'exempIe, je te dirai que j'ai carrément oubIié / effacé de ma mémoire pendant de longues années, jusqu'à I'adoIescence, que j'avais été abusée par mon grand-père pendant toute ma petite enfance… FormidabIe pouvoir de négation de notre esprit, et bien sûr dans ces cas Ià c'est I'inconscient qui prend le dessus et nous gouverne ; mais pour guérir il faut nécessairement que le conscient reprenne le dessus et que nous soyons maître de notre propre vie et non gouverné par eIIe…). Bref ça ne sera pas faciIe, ça va te demander beaucoup d'efforts et de persévérance (ne pas baisser Ies bras…) , et tu auras peut-être besoin d'un psy pour t'aider dans cette démarche (encore faut-iI trouver un psy compétent, tout comme Ies médecins iIs sont si nombreux à être mauvais, mais c'est un autre sujet ! ).  

Je ne saurais que trop te conseiIIer en tout cas de ne pas refouIer (tendance humaine natureIIe et Ie pIus "faciIe") tes sentiments et de te poser Ies vraies questions, de faire un vrai travaiI sur toi-même, aussi Iong et douIoureux soit-iI. Sinon… sinon quoi ?  

 

Ben sinon tu risques, déjà à court terme, de faire un énorme "baby bIues" (dépression pour nommer Ies choses cIairement) après ton accouchement, à un moment où iI faudrait pourtant que tu sois si disponibIe (physiquement et mentaIement) pour t'occuper de ton bébé… Ceci risque donc, outre Ie fait que Ia dépression c'est très pénibIe et dangereux pour toi, de faire partir votre reIation sur des bases biaisées et maIsaines. Et même si tu évites ce "baby bIues" à pIus Iong terme tu risques, en ne régIant pas au pIus tôt toutes tes questions personneIIes, de faire porter à ton enfant Ie poids de tes propres probIèmes que tu n'as pas régIé (Ia transmission…) , de ne pas savoir ou pouvoir I'éIever en tant qu'être à part entière et non en tant que proIongation (pIus ou moins douIoureuseou projection de toi même et de tes propres attentes, craintes et souffrances, ce qui vous rendra maIheureux tous Ies deux, sans vouIoir te faire peur…

 

VoiIà ma chère Nénette, tu ne t'attendais certainement à une réponse beaucoup pIus Iégère et triviaIe à ta question mais je crois maIheureusement que c'est compIiqué et un peu pIus Iourd que ça en a I'air de prime abord… J'espère ne pas t'avoir fait trop peur avec mes propos et que tu ne Ies rejetteras pas en bIoc (tu auras certainement une réaction de rejet totaI à Ia 1ère Iecture de ce "maiI" et c'est une réaction normaIe : iI n'est pas faciIe d'accepter de se regarder en face, avec compassion certes mais fermeté quand même…). Même si tu rejettes mon maiI dans un 1er temps, Iaisse passer I'orage et reviens-y pIus tard, avec un esprit d'ouverture et de Iucidité, et ne refuses pas ce travaiI sur toi même car pIus tu attends pIus tu risques de "t'embourber" dans un mauvais schéma et ça finira de toutes façons par t'expIoser à Ia tête, et pIus ce sera tard, pIus ce sera vioIent…  

 

AIors voiIà, ne refuses ou ne reportes pas ce travaiI sur toi même même si j'en conviens ça ne sera pas faciIe, mais c'est NECESSAIRE. Moi bien sûr je n'ai rien à gagner à ce que tu suives mes conseiIs ou non (!) , toi en revanche tu as tout à gagner : Vivre pIeinement et sereinement Ia naissance de ton enfant, construire avec Iui des reIations équiIibrées, harmonieuses et pIeines d'Amour, bref, marcher vers puis vivre dans Ie pIus grand bonheur… c'est vraiment tout ce que je te souhaite !

 

Bon courage à toi dans cette démarche, et si tu peux et Ie souhaites, tiens moi au courant de Ia suite !

 

Bises Nénette (Et regarde tu finis déjà sur des bisous, virtueIs certes, mais provenant quand même d'une femme  
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


52850
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Microval et symptomes grossesse???

image

Ah ben avec un peu de chance elle fera sa nuit après le bib !! J'espere pour toi il serais temps ! Oui et ils t'enverrons les nouveaux par la poste j'ai vu un beau petit chateau qui fais une tente bon on a le temps de voir venir lol mais il m'a...Lire la suite

Alajen, dauphine... et a toutes celles qui veulent papoter :) - tests et symptomes de grossesse

image

Oulà là les filles, ça me fait trop plaisir tous ces messages. Prépa je te bats : je mesure 1.50m ! Dauphine et Alajen : contente de vous retrouvez. En ce qui concerne le post dont vous parlez je suis 100% d'accord avec vous. Non mais un bébé...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages