Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

à l'aide!!! j'en ai marre de mes belles filles

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 15/11/10 | Mis en ligne le 03/05/12
Mail  
| 101 lectures | ratingStar_249989_1ratingStar_249989_2ratingStar_249989_3ratingStar_249989_4
Hello Masacreigne ! Je compatis sincèrement à ta siutation pour l'avoir vécu moi-même comme tant de BM ici. Je fais remonter ce post écrit il y a peu et qui est toujours d'actualité : Comme je peux comprendre ton désarroi, ta colère, ta frustration et probablement ton sentiment d'injustice et de solitude dans ce cas typique de BF qui n'ont aucune humanité et qui te considèrent comme la cendrillon de service. Il faut vraiment vivre toutes ces situations humiliantes pour les comprendre et les accueillir dans toutes leur dimension "hors norme"… Moi aussi j'ai 2 BF (19 et 22 ans) qui n'ont jamais pu me voir en peinture. Ces 2 là, surtout la plus grande, ont tout fait pour saboter méticuleusement tous les efforts que j'ai pu produire pour les accueillir dans ma vie. Leur espoir secret (toujours d'actualité) : me faire passer pour la marâtre satanique et faire en sorte que leur père se débarrasse enfin de moi. C'est peine perdue car je suis toujours là. Elles aussi d'ailleurs. Mais nous vivons comme de parfaites étrangères les unes pour les autres et, même si ce n'était pas mon projet premier, je m'en porte bien mieux aujourd'hui… Ces 2 jolies oies blanches, tellement gentilles et timides devant mais garces derrière, ont réussi à persuader leur mère (qui ne demandait que celà) , puis leur beau-père et enfin les parents de mon mari que j'étais LA FEMME à abattre. Je considère aujourd'hui que j'ai vécu 15 ans de brimades et d'esclavagismes, ni plus ni moins. Je te passe les détails (voir mes anciens post) mais des évènements survenus cette année m'ont fait atteindre mes limites, m'ont presque conduits au bord du suicide (et ce n'est pas un vain mot) bien que je sois naturellement quelqu'un d'assez joyeux. Mais plus question aujourd'hui de continuer à jouer les victimes. Une prise de conscience et quelques mois plus tard, je vais aujourd'hui, beaucoup, beaucoup mieux et je peux donc tenter de te donner quelques trucs pour que tu avances et que tu gères mieux le face-à-face avec des êtres qui loin de te vouloir du bien veulent ta peau. En regardant derrière moi, je ne voudrais pour rien au monde revivre ce par quoi je suis passé il y a quelques mois mais paradoxalement il a fallu que j'aille si mal pour finalement comprendre que dans la FR, quand ça se passe mal, la personne la plus habilité à te faire du BIEN et à te PRESERVER c'est TOI-MêME. Tant que tu n'as pas compris celà tu continueras à te prendre des portes dans la tête, voir à te donner le bâton pour te faire battre. Tes BF sentant que tu cherches à les respecter malgré leur coups bas et leur méchanceté en profiteront pour s'infiltrer dans tes faiblesses. Quand à ton mari, si tu présente un visage de geignarde à cause de tes Bf il finit légitimement par s'énerver et te sortir des arguments qui te font douter de ta relation avec lui. Normales c'est ce tes BF cherchent !!! Car en FR, généralement, il faut réaliser très vite que nos ennuis sont "gentiment" orchestrés par des personnes qui trouvent des avantages secondaires à ce que tu te foutes sur la gueule avec ton mari. Mais voudrais-tu laisser les clefs de ton bonheur à des bandits ? Donc, le premier des préceptes si tu veux aller mieux c'est d'intégrer totalement ton refus que ces petites femmes toxiques viennent coloniser et polluer ton couple dans ton intimité. Il est fort probable que si ces demoiselles n'existaient pas ta relation avec leur père serait bien plus sereine. Alors fait comme si elles n'existaient pas. Comme déjà dit ici, si tes petites BF te rejettent rien ne t'oblige à t'intéresser à leur sort. Je sais c'est dur de fonctionner comme celà quand on n'est pas d'un naturel égoïste mais c'est ton seul salut. Ecoutes-tes besoins, tes désirs, ne demande rien à personne. Tes BF n'ont pas envie que tu existes dans leur vie (sinon elles seraient plus généreuses avec toi) alors fais de même. C'est d'une logique implacable. Fabrique TON bonheur, TON bien-être, TA relation, bref TA vie. Tu es seule au manettes, ne l'oublies-pas. Et si tu veux que ça roule avec ton Hom ne lui demande aucune autorisation, ni agrément signé, juste impose ce que tu veux sans justification et en SILENCE ! Sûre de toi et en accord avec tes besoins profonds ! Est-ce qu'on demandes à une femme qui n'est pas BM de se culpabiliser et de se sacrifier pour un tas d'autres gens autour pour gagner la paix dans sa relation amoureuse… JAMAIS de la vie. Alors fais comme si tu n'étais pas BM. Penses à ton bonheur, convainc toi que le père c'est avec toi qu'il est et avec personne d'autre. Tu ne dois rien à personne. ET deviens avec lui la femme que tu aurais dû être sans ses enfants… Ce n'est pas simple d'entamer un processus psychique qui devra te conduire vers un maximum de protection et de pensées bienveillantes pour toi-même. MAIS c'est pourtant ce vers quoi il te faut tendre à présent au risque de voir ton couple se briser et ta vie avec…
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


249989
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages