Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

A quand le comité de soutien .

Témoignage d'internaute trouvé sur france3 - 07/10/11 | Mis en ligne le 18/07/12
Mail  
| 70 lectures | ratingStar_277489_1ratingStar_277489_2ratingStar_277489_3ratingStar_277489_4
Oui, je souscris à 100 % à ce qu'a écrit Mr Hulot, je dirai même à 500 % pour faire plus tendance… A quand le comité de soutien . Il est plus facile d'être Thomas l'obscur que d'être Thomas sous les feux des projecteurs ! J'ai pu constater que tu étais victime de la même crise du logement que moi dans ta cuisine. Sauf que moi, au lieu de faire la découpe sur le lave-vaisselle, je l'ai viré dans la salle de bain – qui fort heureusement est à côté ! Mais je dois aussi étaler dans la salle à manger… ; Le dashi me rappelle des souvenirs, il y a quelques années quand mon fils était scout, chaque patrouille avait eu mission de préparer un repas d'un pays étranger au cours d'une sortie. Il avait choisi d'exécuter un repas japonais. Et il avait besoin de dashi instantané pour réaliser la soupe miso qu'il voulait servir en entrée. N'ayant pu en trouver, il m'avait chargé de cette mission, et j'avais dû arpenter Paris… Finalement, c'est moi qui avais fait ma BA ! J'ai moi aussi été victime de sous cuisson de raviolis maison. A l'époque, je m'étais livré à une réflexion. Tout d'abord, au cours de la cuisson, seul un côté de la pâte est en contact avec l'eau chaude. Or on a tendance à envisager le temps comme s'il s'agissait de nouilles de la même épaisseur. D'autre part, il y a en général double épaisseur à l'endroit du collage, guère moins même si l'on appuie avec le mou du pouce, et la découpe avec l'emporte-pièce tranchant n'arrange pas les choses. J'ai acheté un moule de ce style. NON, JE NE ME SUIS PAS TROMPE, CE N'EST PAS UNE PHOTO DE DENTIER. Qui présente l'avantage d'écraser les bords, Et c'est vrai qu'ainsi on n'observe pas de différence de consistance de pâte entre celle du bord et la couverture de farce. En revanche, la présentation n'est pas terrible, si ce n'est quand on veut donner dans le pierogi ou l'empanada, à la rigueur le gioza… Le disque est plus élégant. Et il existe en Chine tellement de présentations de ces pâtes farcies que c'est bien triste de se limiter à ce chausson… Je connaissais un restaurant parisien spécialisé dans la cuisine à la vapeur où l'on voyait encore les réalisations à la main de moult formes avec une virtuosité admirable par un employé dans une petite pièce dont la porte ouverte en raison de la chaleur ambiante était en face de celle des toilettes. On a dû me croire atteint d'incontinence urinaire tant je prenais plaisir à venir voir ce magicien dans ses oeuvres. Et en plus il y avait à la carte un excellent gewurztraminer qui fonctionnait magnifiquement avec ce genre de plats, mille fois mieux que ces rosés qui sont la plaie des restaurants chinois, de par la faute d'ailleurs des Français qui croient pourtant qu'une fée leur a donné la compétence oenologique dans leur berceau. Malheureusement cette maison que j'ai quand même connue une vingtaine d'année a été revendue, et c'est désormais une gargote chinoisante sans âme. J'ajouterai que pour ma part je ne suis pas plus traumatisé que ça par une sous cuisson, aimant même la pâte crue, dont je m'accorde subrepticement de temps à autre une bouchée avant d'étaler, j'apprécie bien les parfums de farine et d'oeuf cru, Tout comme un de mes anciens chats qui s'était enfilé la moitié de la pâte d'une brioche en train de lever en otant, je ne sais si c'est avec délicatesse et brutalité, la serviette qui était censée l'empêcher de croûter. Nous avons craint qu'il ne soit victime de météorisme, d'autant que je n'aurais jamais été capable de perforer le délicat ventre de cette pauvre bête avec le poinçon de mon Laguiole comme s'il s'agissait d'une vulgaire vache de Salers ayant abusé de l'herbe (non, avotboncoeur, il ne s'agit pas de l'herbe à laquelle tu penses…). Je suis étonné que des experts ne connaissent pas l'appellation bécasse de mer. Mais il me semblait qu'elle était due au fait qu'on cuisait le rouget non vidé, ou au moins avec son foie. Foie que je conserve toujours, même si en général je vide, dans l'ignorance des eaux où ont été pêchés les rougets… D'ailleurs, ne dit-on pas qu'il n'y a que le foie qu'on sauve ?
  Lire la suite de la discussion sur france3.fr


277489
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages