Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Accouché d un prématuré aux antilles, tres tres difficile

Témoignage d'internaute trouvé sur france5
Mail  
| 61 lectures | ratingStar_261342_1ratingStar_261342_2ratingStar_261342_3ratingStar_261342_4
Houuuuuuuuula. Chère Tuan12, Je ne suis pas de la Martinique mais de la Guadeloupe mais c'est avec un très grand plaisir que je me permet de te répondre. Tout d'abord vraiment navrée pour ce qu'il est arrivé à ton fils. Sache que je ne prend la défense de personne, tes propos sont sans doute bien fondés ou peut-être du à la douleur, à la déception et ça je peux le comprendre. Cependant je dois avouer que tes propos tel que "… je laisse ce témoignage afin de prévenir les autres mamans sur l'état désastreux des hôpitaux Antillais… " m'horripile. Je me permet de revenir sur plusieurs point de ton post qui mon fait bondir de mon lit alors que je suis sensé rester couchée. "j'ai accouché d'un prématuré en Martinique, je me suis retrouvée confronter avec mon mari à leur croyance (prier pour votre fils me disait les infirmières) … " Tu en parles comme si il s'agissait d'un mouvement sectaire, tout comme en Métropole et partout d'ailleurs il existe des gens croyants en Martinique. Et étant Métropolitaine je pense que tu es assez bien placé pour le savoir. A croire qu'à tes yeux la prière est inutile. … à leurs hopitaux pas toujours très propre, j' y ais attrapé un staphylo… Hé oui l'Antillais à un total manque d'hygiène !!!!! Non mais là, c'est la totale… Non mais c'est vraie … Nous sommes si malpropre que l'un de mes oncles atteint d'un cancer de la prostate a décidé de fuir la Guadeloupe pour aller se faire soigner en métropole ATTENTION BIG HP DE PARIS. Le pauvre si il avait su, il serait bien resté chez lui. Lors de son intervention un morceau de compresse à gentillement été laissé dans son antre. Sûrement petit cadeau de la maison, qui lui a valut une belle infection, un ventre largement plus gonflé et dur que le mien qui suis enceinte, des lèvres qui avait triplé de volume et recouverte de plaies avec une fièvre à 40,5°c. Si ce n'était que cela, après 3 jours à la demande : "Est ce que ses draps peuvent être changés ? " la réponse à été "Sachez que vous n'êtes pas à l'hôtel, les draps sont changés quand ils sont souillés" Alors que les draps était très sale, mais bon cela n'arrive qu'aux Antilles. J'ai donc du lui ramener des draps et de quoi faire un peu de ménage dans sa chambre ainsi que de la nourriture. Ah oui parce que je vous ai épargné l'épisode des repas et je vais en rester là parce que je ne suis pas là pour dégrader cet hôpital. Heuuuuu pendant tout ce temps nous avons priés pour qu'il se rétablisse. Franchement j'hallucine, je ne serais pas moi même née dans un hôpital en Guadeloupe j'aurais fuis les Antilles comme la peste… A te lire les femmes qui accouchent aux Antilles ont à faire à de vrais hommes des cavernes, des bouchers. A croire que la femme Antillaise est une véritable cinglé, faire des enfants alors que l'on accouche dans des conditions pareilles… Je te rassure les moyens de contraception existe chez nous. Pourquoi généraliser ? … Ma mère (atteinte de traits obsessionnels pour la propreté) à eût deux enfants sans rencontrer tout ce dont tu peux faire allusion. Cela remonte à des années certes mais le dernier née en date de la famille n'a eût aucun soucis et ce toujours en Guadeloupe. Sa mère enseignante, est très exigeante en ce qui concerne ses enfants, une insatisfaite née et pourtant elle n'a pas eût à se plaindre. … à leur lenteur administrative, à leur manque d'explication sur mes traitements… Les lenteurs administratif c'est partout, donc il faut arrêter. Mais bon vu comment tu parles des Antilles je pourrais te répondre qu'il nous faut le temps de trouver un agent qui sais lire dans l'hôpital avant de le traiter. Sur le manque d'explication ok, le médecin pense toujours avoir tout dit mais le patient lui désire être informé des moindres détails et dans ce cas quand on désire en savoir plus on pose des questions… Je tiens à préciser que je travaille moi aussi dans le milieu médical. … je n'avais pas de vaisselles ni de verres pas de bouteilles d'eau tout devait venir de nous… Hé bé oui l'Antillais aime bien utiliser ses propres ustensiles… Je ne sais pas si je l'ai dit mais je vie en Métropole hein. En Janvier j'ai été hospitaliser de toute urgence, et mon premier réflexe à été de mettre une fourchette un couteau et une cuillère emballés dans une serviette de table avec une tasse et bien sûr une bouteille d'eau. Dieu merci que cela fasse partie de ma logique parce que je n'avais pas de couvert et concernant l'eau hum hum hum de l'eau du robinet dans un pichet très peu pour moi si je souhaitais boire de l'eau du robinet il me suffisait d'aller dans la salle de bain direction lavabo. Le plus comique dans tout cela c'est qu'a chaque fois que j'allais prendre ma douche, ou que j'allais au toilette j'étais obligé de laisser la porte entrouverte pour avoir un peu de lumière. Et oui pas de lumière dans ma salle de bain tout pour me casser la g… et j'ai pu faire connaissance avec une voisine de chambre qui avait le même problème. J'ai gentillement demandé à ce que quelque chose soit fait 3 fois mais en vînt, j'ai donc laissé couler et par la suite j'ai refusé de payer la télévision. … pas de téléphone dans les chambres tout le monde se serre du portable dans l' enceinte de l'hôpital… Le téléphone ça se demande à ça se paie par la suite. Heiiiiiiiiiin les téléphones portable utilisés dans l'enceinte de l'hôpital houla honte à nous… Il n'y a pas qu'aux Antilles que cela se fait. … une semaine pour obtenir la télévision… J'ai tout de suite eût la télévision durant mon séjour à l'hôpital mais pas de télécommande. Je devais donc me lever à chaque fois, pour allumer, changer ou encore éteindre et pourtant je n'ai pas cessé de réclamer cette télécommande. … les soins apportés à mon bébé ne nous était que peut expliquer il fallait toujours aller demander, redemander et encore demander pour obtenir des explications… Durant mon hospitalisation j'ai été perfusé à tort et à travers et jamais on ne m'a expliqué le pourquoi jusqu'à ce que je demande. Par moment la perfusion prenait fin, mon sang commençait déjà même à se refluer dans le tube et quand je sonnais c'était vraiment incroyable. Système d'interphone, je sonne les soignantes me demandent ce que je désire à distance, toujours à distance elles arrêtent la sonnette en prétendant qu'elles arrivent et 4h00 après toujours personne. Je préfère m'arrêter là sans quoi j'en aurais vraiment trop à dire. Ps 1 : Je dois accoucher en Juin et franchement si je pouvais, je serais rentrée au pays pour accoucher chez moi en Guadeloupe. Ps 2 : Rien à voir mais quand il s'agit de passer des vacances au soleil tout le monde est happy.
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


261342
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages