Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Aider ma copine après un avortement.. rupture.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 22/08/11 | Mis en ligne le 02/04/12
Mail  
| 207 lectures | ratingStar_235972_1ratingStar_235972_2ratingStar_235972_3ratingStar_235972_4
Bonjour a tous. Je sais que ce post a déjà quelques mois et j'espère que tout va bien pour oscarW et sa petite amie, mais je me retrouve actuellement dans une situation similaire, et j'ai besoin d'aide. Nous avons appris il y a un mois et demi que ma petite amie, Aurélie, attendait un bébé. Tout comme oscarW, nous avons été irresponsable et nous n'avons aucune excuse (je ne fait que reprendre ses mots, je ne me permet pas de le juger). Nous avions déjà parlé de cette éventualité, et nous pensions qu'avoir un enfant n'était pas concevable car nous ne sommes ensemble que depuis six mois et que nous n'avons pas une situation "correct" pour accueillir un bébé. Nous avons donc pris rendez-vous pour avorter, et passé le premier entretien à l'hôpital. Mais en reparlant avec elle, elle m'a dit qu'elle pensait que la décision la plus sage était de ne pas le garder, mais qu'au fond d'elle, elle souhaitait quand même avoir cet enfant. Elle n'était alors enceinte que de trois a quatre semaines, nous avons donc annulé les autre rendez vous pour se laisser un peu plus de temps pour y penser. Petit a petit, mes peurs sont parties, et le seul "problème" restant était que l'on ne pouvait pas savoir comment notre relation allait évoluer. J'ai 25 ans et elle 26, nous avons une bonne situation, je l'aime, et passer ma vie avec elle n'a rien d'effrayant pour moi. Après y avoir pas mal penser et discuter avec des parents, je lui ai dis qu'elle avait raison, et que je voulais aussi garder cet enfant. C'est là qu'elle a commencé a devenir distante. Elle ne dormait quasiment plus à la maison et passait beaucoup de temps sans moi. J'ai tout fait pour essayer de lui laisser ce temps qu'elle me demandait. Ce n'est pas évident car moi non plus je n'ai pas l'habitude de ne rien faire, et j'ai vraiment du mal a la savoir pas bien et ne pas tout faire pour que cela s'arrange. Mais j'essayai de ne l'appeler que quand je m'inquiétait trop, et de ne pas la harceler lui demandant sans cesse des nouvelles. Elle a finit par me dire qu'elle aussi avait réfléchi, et que même si "elle est très bien avec moi, qu'elle n'a jamais rien eu à me reprocher et que je lui apporte tout se qu'elle peut espérer d'une relation" (ce sont ses mots) , qu'elle ne se sentait pas assez amoureuse pour garder le bébé et que l'on devait arrêter notre relation ici. Je suis tomber de très haut, et je lui ai répondu que je comprenait sont raisonnement, et qu'effectivement, vu comme cela garder le bébé n'est plus possible (elle comme moi ne voulons d'une famille monoparentale) , mais que de nous arrêter là était peut-être une erreur. Aurélie est en générale quelqu'un qui sait où elle va, et je pensait vraiment que sa décision était prise, mais elle m'a dis qu'elle allait y repenser, qu'elle avait besoin de temps, mais que pour le bébé c'était sûr. Je l'aime vraiment, et si elle me dit qu'elle est sûre d'être mieux sans moi, je partirai. Tout ce qui m'importe pour le moment, c'est qu'elle soit bien. J'ai été voir certains de ses amis qui essayaient de la brusquer un peu pour "qu'elle ne laisse pas aller"… sic, en leur demandant de lui laisser du temps et de ne rien faire d'autre que de la soutenir. Je prend de ses nouvelles qu'en passant par des amis que l'on a en commun pour ne pas lui envoyer trop de messages, et je fait tout pour paraitre bien pour qu'elle ne s'inquiète pas pour moi, même si dans le fond je me sent horriblement responsable de ce qui lui arrive. J'aimerais vraiment pouvoir être à ses côté, mais elle ne veut pas me voir pour le moment, donc j'essai d'être là sans être là. Les seuls messages que je lui envoi sont pour lui donner de mes nouvelles et lui dire que quoi qu'il arrive je suis là pour elle. En lisant vos messages, je comprend mieux dans quel état elle peut être en ce moment (et on ne peut pas vraiment dire que ça m'enchante) , et que le fait de me voir la renvoi à cette décision, mais j'aimerais vraiment savoir si je peut faire quelque chose de plus, et savoir où oscarW à trouvé la force de ne rien faire. Je n'ai plus de nouvelles depuis 3 jours, et la dernière fois qu'elle m'a appelé, elle m'a dis qu'elle se sentait seule et incomprise. Elle a rendez-vous demain a l'hôpital pour avorter, et elle ne veut pas que je l'accompagne. Je suis vraiment inquiet pour elle, et j'ai besoin d'aide pour l'aider.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


235972
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages