Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Aidez moi à ne plus culpabiliser...

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 06/09/11 | Mis en ligne le 09/05/12
Mail  
| 92 lectures | ratingStar_252799_1ratingStar_252799_2ratingStar_252799_3ratingStar_252799_4
Bonjour katy2003… , Euh … et es-tu encore amoureuse de lui ? Bon, je ne parle pas des p'tits papillons qu'on a dans les yeux au début des histoires bien sur. Non, je parle du fait que lorsque tu le regardes, ressens-tu encore quelque chose qui ressemble à de l'amour… à ne pas confondre avec "celui avec lequel j'avais le projet de… " ? J'ai le souvenir qu'à chaque arrivée de mes enfants (j'en ai 3 ) notre couple a en pris plein son grade pendant quelques temps. Les choses ont à chaque fois eu besoin d'un peu de temps pour trouver un nouvel équilibre. Les deux premiers bébés ne furent pas trop simple à accueillir dans notre vie de couple mais nous y sommes parvenus. Malheureusement, la troisième fût fatale mais ce ne fût qu'un ingrédient de la séparation, pas la raison. Ceci pour dire qu'il me semble normal que les adultes (de surcroit très mal préparés au rôle de parent) que nous sommes se voient tout… chamboulés dans leur parcours à l'arrivée d'un bébé. Si les femmes semblent s'en accommoder plus aisément (et je crois que cela est du au fait que durant les premiers mois de vie du bébé, la fusion entre la maman et l'enfant est telle que les femmes ne se rendent pas toujours compte du parcours de leur homme, et ce non pas dans leur nouveau rôle de papa mais bien dans leur cheminement personnel. Attention, je n'accuse pas, je crois constater. Par ailleurs, j'ai la plus grande admiration pour cette relation bébé/maman des premiers mois. Bref ! Mais donc, à l'arrivée du bébé, les hommes sont confrontés à une situation qui leur échappe un peu, à savoir : c'est quoi leur place dans cette nouvelle configuration maintenant que ce petit bout focalise toute l'attention de leur compagne ? ! Je me permets de rappeler que vous, les mamans porteuses, avez eu 9 mois pour ressentir la présence de ce nouveau né. Nous les hommes, sauf les changements physiques évidents de vos courbes et les soubresauts irrationnels de vos humeurs () , ce "truc" à l'intérieur de votre ventre grossissant reste un concept très… théorique. Si nous avons ce bébé dans la tête, nous ne le ressentons pas dans notre corps et du coup, lorsque du jour au lendemain, la petite chose est là… ben un des souhaits qui nous envahit, c'est que vous allez redevenir comme avant (libido éventuelle, disponibilité, attention, etc.) puisqu'il est sortit ! … si si, on passe par ce raisonnement ! Je sais, nous sommes naïfs. Et là, badaboum, c'est exactement le contraire qui se passe. Du jour au lendemain, vous passez du statut de compagne bien ronde à celui de maman d'un TOUT nouveau né qui réclame (à juste titre) toute votre attention, tout votre coeur et une bonne partie de votre corps () … et si malgré notre enthousiasme de nous sentir papa et de vous en être infiniment reconnaissant, il n'empêche qu'au bout de quelques temps (cad lorsque l'euphorie des premiers temps s'est assagie) , force nous est de constater que les choses ne seront plus jamais comme avant ! Que nous ne serons plus jamais "votre" exclusif… et inversement. Que vous n'êtes plus tout à fait cette femme dont nous avons pu jouir pleinement. Alors oui, sans doute que pour nous accorder à ces nouvelles donnes, ils nous faut un peu de temps. Vous avez eu les 9 mois pour percevoir dans votre corps votre nouveau statut … nous, il nous en faut peut-être aussi quelques uns pour s'y faire. Et on le sait, les hommes ne sont pas forcément les champions du dialogue ou des chamboulements… ni avec eux-même et encore moins avec ceux qui les entourent. Tout cela pour en venir à ceci : je ne suis pas certain que ton homme ne sois plus amoureux de toi. Au contraire, je pourrais parfaitement imaginer que ces espoirs secrets (reconnus ou pas par lui-même d'ailleurs) seraient justement de te retrouver comme avant, comme du temps où vous n'étiez que deux. Tu sais, aussi tristouille que cela puisse paraître, avec le recul sur mon histoire et en écoutant celles des autres de mes amis, je dois bien admettre un truc, c'est que l'arrivée d'un enfant dans la vie d'une personne (homme/femme) est un extraordinaire cadeau de l'existence personnel… mais incontestable un poison pour le couple … Je crois honnête de reconnaître que chez certains hommes (et j'en ai fait partie) , une certaine forme de jalousie peut s'insérer subtilement à l'encontre du jeune bébé. Si si, c'est pas très beau, mais je crois que c'est une réalité… Le plus dingue, c'est que je crois que ce sentiment encombrant n'est jamais que l'expression qu'il est peut-être temps pour la maman de couper ce cordon virtuel qui la fusionne encore tant avec son tout petit. C'est certainement maladroit, mais je crois que c'est bourré de bon sens parce qu'il s'agit de rappeler à la maman qu'elle est aussi la compagne de. Alors oui, cela vient toucher aux fameux différents rôles que les femmes doivent assumer : mère, femme professionnelle, compagne, maîtresse de maison, etc. Alors oui j'en conviens, tous ces rôles ne sont pas simples à assumer, mais ils le sont encore moins lorsqu'on se retrouve seul (e) … Gérer le quotidien est incontestablement plus facile à deux et là, je sais de quoi je parle. De plus, nous aussi nous devons apprendre à assumer le même genre de rôles parce que tout comme vous, nous devons être : papa, maître de ménage, bosseur, amant, etc. Bref, une bien belle répartition équilibré de nos différentes mais non moins communes responsabilités à assumer. Tout ceci pour en arriver à cela. J'aurais envie de te dire de bien réfléchir à votre situation… ou plutôt, je serais très tenté de VOUS (toi et ton homme) inviter à prendre le temps de mettre les mots les plus justes sur ce que vous vivez chacun de votre côté et qui se partagent parfois difficilement entre deux personnes… même dans un couple. Et tant qu'à faire, si je puis me permettre un conseil, évite de l'accuser de ceci ou de cela… un homme qui se sent accuser se défendra spontanément sans trop réfléchir au bien fondé de l'accusation. Par contre, un homme confronté au désarroi de la femme qu'il aime parce qu'elle vit des choses en elle qui l'attriste, la désarçonne, la désappointe, etc. Aura une fabuleuse tendance à vouloir y apporter une solution. Tu sais, même si nous sommes parfois en colère contre vous pour des raisons x ou y qui semblent futiles, nous vous aimons … et pour vous satisfaire, nous sommes prêts à faire beaucoup pour autant que nous sachions ce qu'il faut faire. Ne le laisse pas te deviner, ce serait une erreur de princesse de roman. J'insiste, ne l'accuse pas ou ne le rend pas responsable, contentes-toi de lui raconter ce que tu vit et qu'elle seraient tes souhaits… et si lui parvient à faire la même chose alors je pense que vous augmenterez de façon évidente vos chances de franchir cette étape ensemble. Oui, je crois vraiment qu'il serait sage de bien prendre votre temps, d'instaurer un dialogue entre vous qui ne soit pas accusateur mais révélateur de ce que chacun de vous vivez, ressentez, espérez… Après cela, il sera toujours temps de prendre des décisions importantes… Amicalement, Alex.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


252799
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages