Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Allen fils de gothikette, kinder surprise du mois !

Témoignage d'internaute trouvé sur vivelesrondes - 23/09/10 | Mis en ligne le 28/04/12
Mail  
| 241 lectures | ratingStar_247638_1ratingStar_247638_2ratingStar_247638_3ratingStar_247638_4
ATTENTION PAVE !! Si vous voulez pas l'histoire mais juste voir la photo de mon fils : Je suis enfin rentré donc je vous poste mon histoire un peu longue désolée mais ça a une semaine un brin épique. Ce fut imprévu, bordélique et franchement l'angoisse mais tout est bien qui finit bien ! Donc votre servante gothikette, mercredi dernier, s'occupait joyeusement. Le matin rendez vous chez le diabétologue pour le controle de base, en plus j'ai été sage j'ai demandé a un ami de m'emmener pour que je n'ai pas a conduire le matin. Rendez vous pépère, le diabete gesta se controlait suffisamment avec la surveillance des repas et j'étais a 14/8 de tension (comme d'hab pour ceux qui savent pas : p je suis souvent a 13/8 au quotidien donc 14/8 chez un doc). Je rentre donc a l'appart, je continue de nettoyer et ranger ma vaisselle dans mon meuble remis en place… vi on faisait des travaux pour l'arrivé du bébé… 12h je mange pepere mon assiette de pates au légumes… 12h30 je vais faire ma sieste ZZZzzzZZ. 14h45 jme leve, jme rhabille, je prend ma voiture et je vais a mon rendez vous de l'apres midi a 15h20 pour l'anesthesiste en prévision de l'accouchement. Je patiente dans la salle d'attente je bouquine, je baille (foutue sieste) bref… tout va bien j'etais pépère. PEPERE GENRE JE BAILLAIS QUOI, JE M'ENDORMAIS SUR MA CHAISE boudiou. Et la pendant le rv, la dame me prend la tension (comme pour chaque rv avec un anesthesiste). …22/12. OO hein ? Elle déconne votre machine. On refait… …22 toujours… Oo… Donc la dame refuse que je reparte et m'oblige a aller au service maternité pour monitoring. Bon j'y vais franchement en ronchonnant passque j'avais aucun symptomes, j'étais même plutot… calme oO. J'envoie un sms a mon namour disant qu'ils me trouvent 22 et que leur machine doit debloquer… (naive ). Ils me mettent sous monitoring, bébé va bien son petit coeur bat normalement et le cordon transmet toujours le flux sanguin. Ils reprennent ma tension, 22 même allongée depuis 20 minutes… Bon… j'envoie un sms disant a arnaud 'ils me gardent…' Bizarrement les nanas deviennent treeeeeees nerveuse, me filent un cacheton a avaler et me disent de pas bouger. Dans ma tete j'étais pas vraiment affolée mais j'ai commencé a reflechir en gros ça a donner : "mais c'est quoi cette histoire… j'ai jamais eu 22… pis ça fait quoi déjà d'avoir 22… *reflechit* attend la préeclampsie c'est pas quand la tension est au dessus de 14/10… ?" Et la j'ai eu un léger blanc, et la maxi trouille !!! >. (je pense partagé entre le "ma femme a 22 ! Ma femme a 22 !! Et le "ouaaaaaaaaais tu va être papa… Mnhhh… MAINTENAAAAAAANT"). Namour reste a mes cotes, il me raconte des blagues comme d'hab ça me detend et j'essaie de pas penser (qui a dit 'ça doit pas être dur pour toi ? ' :p). Donc evacuation par le samu. Et la pendant toute la nuit soin attentif, sous traitement avec ce foutu BRASSARD qui te presse le bras toute les 20 minutes, et ajustement de la quantité de médoc toutes les 20 minutes (rock and roll la nuit). Namour a eu le droit exceptionnellement de rester avec moi jusqu'a l'extinction des lumieres, heureusement parce qu'une fois toute seule c'étati vraiment pas cool. Leur médoc m'a rendu tellement malaaaaade que finalement j'ai dormit quand même en me forcant pour fuir les nausées et la situation. Ça a même fait rire les infirmieres, je m'endormais en 2 mn top chrono apres les soins / bassins / injections / prise de tension. Par contre il ont du mal a s'expliquer le fait que j'ai plus de tension quand jviens de me reveiller que quand je suis parfaitement reveillé… Ils m'ont même trouvé a nouveau 18 en plein sommeil… et a 12 1h apres alors que je déjeunais… Montagne russes ma tension Au matin on me met en salle d'accouchement, j'ai gonflé comme pas possible (deja que jfaisais des oedemes depuis 3 mois) a par le visage ça va encore… On m'explique qu'on arrive a a peu pres à controler ma tension et que donc on a va essayer de declencher par voie basse. On me file l'hormone pour ouvrir le col et on me dit faut attendre 24h. 12h de surveillance plus tard, les hormones n'ont pas vraiment fait bouger les choses. Bon jessaie de rester zen, c'est que le deuxieme jour. Je passe la nuit la (affreuse la nuit) Namour le pauvre est défoncé, on est un peu comme deux crétins a rien pouvoir faire de plus et n'aimant pas ça. Mais en tout cas le bébé va super bien, son coeur bat comme une horloge et le cordon marche nickel donc on arrive a rester a peu pres zen. Heureusement y a l'iphone et ses 22 millions d'applications possible. Le lendemain, a nouveau l'attente, les examens, prises de sang… mes bras en peuvent plus. La voie veineuse de mon bras gauche n'en peut plus la pauvre xD les perfs veulent pu couler ! Jme fais une dispersion du produit dans le bras au lieu de la veine j'ai le coude gonflé, et ça commence a m'user les nerfs, jsupporte assez bien la douleur en passant en mode "huitre" mais y a des limites au bout de 2 jours ! Jleur dis d'inverser le brassard avec la perf. Bon le brassard me broit la dispersion et Namour passe son temps a me le remonter le plus haut possible a chaque prise de tension pour limiter le massacre. Perf a droite maintenant. Je hais les perfs. Faut qu'ils inventent des perfs au jambes et des brassard pour jambes, voila ! Je repasse la nuit au soins attentifs, la arnaud n'a pas le droit de venir ce coup et ça me déprime severe >.). Au final ça s'est mieux passé que j'aurais cru, j'ai eu que deux crises de spasmes qui m'ont colle des nausés, l'anesthesiste m'amenait le bac et me regardant droit dans les yeux et en attendant mon signal pour dire au chirurgien de continuer. C'était rigolo d'avoir un masque chirurgical surplombé d'une paire de lunette avec deux grands yeux qui me regardait a 10 cm du visage mais ça a m'a permis de pas paniquer. J'ai même penser un moment… : 'omg, jfait mes exercices dans son visage… il doit se prendre mon haleine de phoque de plein fouet xD' Sinon aucun douleur, des sensations allant de "bizarre" a "bordel bordel arretez ça jsens mon dedans c'est glauque ! " Et au final on me montre le titou, endormit ! On me dit direct ' c'est normal qu'il crie pas vous affolez pas il respire c'est juste qu'il est groggy' il le sorte et me le ramene apres pour que jlui fasse un bisou. On me demande son prénom. Je reflechis, je suis toute seule en plus ^^ et y en avait deux, un que je voulais moi depuis longtemps et un qu'on voulait tout les deux. Au final je choisit celui qui fera le plus plaisir au papa, passque son papa le mérite vu qu'il m'a fait un superbé bébé et a été tres courageux pendant trois jours. Jleur dis qu'il s'appelle Allen. Et la je crois que j'ai souris betement. Bon parait qu'on me la ramené une troisieme fois, pendant une vingtaine de minute… Mais j'avoue apres le bisou, dans ma tete ça a été "ok il est sortit il va bien, Namour va s'en occuper, maintenant osef refermez moi vite bordel et DEBRANCHE, PUTIN, DEBRANCHE LE CERVEAU !! " Et je suis partit dans le royaume magique du déni d'existence total de la gothikette, celui qui oscille entre dormir et 'allez vous faire foutre jvous entend pas" A tel point que le lendemain matin jgueulais que j'avais toujours pas vu mon bébé a part pour un foutu petit bisou et que jminquietais… C'est Namour qui m'a dit : bah si tu la eu 20 minutes… ' ah bon ? Jme rappelle que le bisou' Bah nan chérie tu l'a eu apres elle te l'ont ramené une fois propre pour que tu le vois et tout" Donc c'est confirmé mon cerveau est capable de s'autoadministrer une ligne de coke pour effacer tout douleur passé, a venir ou en cours. J'aime mon corps et j'aime mon cerveau. La nuit je me suis reveillé toutes les 30 minutes à cause de leur foutu produit et du brassard, j'ai reussit a avoir droit a 2 gorgées d'eau toutes les demi heures, donc j'ai reussit a temperer les effets des produits, bon j'ai pisser toutes les demi heures aussi mais j'étais contente, quand il me privent d'eau sous pretexte que jpeux vomir j'ai encore plus de mal a m'en remettre (mais jvous dis que jvais paaaaaaaas vomir je vomis jamaaaaaaais). Donc le lendemain samedi a 8h ça allait ACHEMENT mieux que la veille etrangement. Le ventre javais pas mal et la tete allait mieux donc je suis passé en mode guérison-guérison-guééééérisoooooon. On m'explique qu'on m'enlevera la moitié des agraphes que mercredi et la suite peut être jeudi, que jdois pas me lever ni m'asseoir le premier jour, que jdois pas me lever seule le deuxieme jour etc etc… bref jsors pas avant vendredi ou samedi. On ma mis en chambre indi a 13h, j'ai retrouvé mon chériiiiiiiiiiii avec mon bébéééééééé T. T. J'ai eu le droit de diner, nuit pas terrible vu que toujours sur le dos mais bon les cachets marchent bien. Et on m'a enlever ce foutu brassard, namour reste avec nous deux. Le lendemain dimanche, j'ai eu le droit de me lever, aller aux toilettes et doucher toute seule. On me vire la perf et les grand parents débarquent ^^ gagatisation en regle et moi soulagé de les voir jdois avouer. Je crois que j'ai encore traumatisé mes parents… deuxieme fois ou ils ont peur que leur fille meurs, va vraiment falloir que jles ménage > Et donc la récompense pour tout ce labeur : Allen, 8 mois (36 semaines et 5 jours jcrois) 3kg 60gr a la naissance. Ça valait le coup… Plus de photo plus tard ^^ Le papa est ravi, il a cru crever d'angoisse pendant la césa mais il a tenu bon, et quand les filles lui ont demander sil voulait faire le peau a peau, il avait enlever son tshirt avant même qu'elle ai finit sa phrase. Bref on est chez nous et en prime pendant les 5 jours a l'hosto, mes parents et mon frere ont finit tous les travaux qu'ils restait a faire dans notre chambre ^^ Jmettrais pleeein d'autres photos.
  Lire la suite de la discussion sur vivelesrondes.com


247638
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages