Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Anencéphalie : img à 14 sa

Témoignage d'internaute trouvé sur mamandco - 19/01/12 | Mis en ligne le 29/03/12
Mail  
| 519 lectures | ratingStar_233768_1ratingStar_233768_2ratingStar_233768_3ratingStar_233768_4
Bonjour, j'aimerais ouvrir ce post afin de recueillir vos témoignages sur ce qui nous est arrivé… Le jour ou nous avons découvert que notre bébé était atteind d'anencéphalie… J'aimerais vous faire partager mon histoire. Le 12/01/12 : J'ai un petit garçon qui aura 2 ans dans même pas 1 mois. Après quelques mois d'essais, le 10/11/11, un beau +++ fait son apparition pour notre plus grand bonheur. Je passe ma première écho le 12/12/11, tout va bien. Nous annonçons la bonne nouvelle à tous nos proches. Seulement voilà, à ma seconde écho le 12/01/12 (jeudi dernier) , notre gynéco nous annonce qu'il y a quelque chose qui ne lui plait pas… En effet, il nous annonce que le crâne de notre bébé ne s'est pas formé comme il l'aurait fallut et que son cerveau évolue donc à l'extérieur. Je suis en larmes, mon conjoint aussi. Nous continuons malgrès tout l'écho pour vérifier qu'il n'y a pas d'autres anomalies. Nous le voyons bouger, entendons son petit coeur, tout ça dans la plus grande émotion. Nous voilà donc à parler d'img. Nous qui venions dans l'espoir de savoir si c'était une fille ou un garçon, nous repartions avec la pire nouvelle… Je dois passer une autre échographie ce lundi 16/01/12 soit 4 jours d'angoisses après la terrible nouvelle par un autre gynécologue pour confirmer ce diagnostic. Le lundi 16/01/12 : Après quelques secondes, mon chéri et moi même voyons que sa tête est plus allongée que la normale. Le gynéco confirmera ce que nous ne voulions pas entendre : Notre bébé est atteind d'une anencéphalie. C'est très rare… Je trouve la force de demander à la fin de la consultation le sexe de mon bébé, c'est surement une fille. Je pleure toutes les larmes de mon corps. Il m'explique que je vais avoir une img par aspiration mais qu'il ne faut pas tarder sinon le bébé sera trop gros et que je devrais accoucher naturellement (ce que je ne veux pas, j'ai eu une césarienne pour mon premier suite à des complications et je ne veux pas que mon premier vrai accouchement se passe de cette façon). Ce soir, rendez-vous chez l'anesthésiste et ensuite mon gynéco qui va m'expliquer le déroulement de l'img qui aura lieu demain. Comment me dire qu'à l'instant ou je vous écris, je porte la vie et que demain, ce sera vide… C'est si dur… Je rentre en clinique demain matin à 7h30, je devrais prendre 2 comprimés de cyotec à 8h00 et ensuite, img par curetage. Je devrais être sorti pour la fin de journée. Nous avons demandé à avoir une chambre seule. J'ai oublié de lui demander si les comprimés allaient me donner des contractions, il m'a dit que ça allait ouvrir mon col. Il m'a aussi dit qu'elle serait encore en vie au moment de l'aspiration mais qu'elle ne sentirait rien. Je viens de prendre ma douche à la bétadine. Je ne sais pas si nous avons bien fait mais nous lui avons donné un nom. Elle aurait du s'appeller Léa… Le 17/01/12 (Le jour J) : Je me lève à 5h30, (j'étais réveillée depuis 5h mais contrairement à ce que je pensais, pas de cauchemars) , direction douche à la bétadine comme la veille au soir. J'ai des nausées dans la douche, l'odeur du produit m'est insupportable. Je pleure et me dis que ce sont mes dernières nausées… Je dois préparer mon fils qui doit passer la journée chez ma belle mère. Je me retiens de pleurer devant lui mais c'est si dur. Nous devons nous rendre à la clinique pour 7h30. Nous sommes en avances et patientons dans le hall. Il y a déjà du monde. Viens notre tour, la secrétaire nous explique par ou passer pour se rendre à ma chambre. Nous arrivons au service maternité et je ne comprends pas. Mon conjoint aussi trouve ça abusé, nous tombons sur une sage femme à qui on demande ce qu'on doit faire. Elle nous regarde en 2 fois, hésite, nous répond que nous devons nous rendre en salle de naissance. On ne comprend pas trop, elle demande à ses collègues et finalement nous emmène à notre chambre. Une chambre de maternité… Nous nous asseyons sur nos chaises et attendons. La veille, à l'inscription pour ma chambre, nous n'avions pas demandé la télé mais nous comprenons que la journée va être longue alors mon chéri va demander à ce qu'elle soit activée. Une infirmière arrive quelques minutes plus tard pour m'apporter ma tenue, puis mes comprimés (2 comprimés de cytotec) à prendre. Je les prends en me disant, ça y'est, on y est… Nous lui demandons si je vais devoir attendre longtemps avant d'aller au bloc et elle me dis que cela va être rapide, qu'ils ne devraient pas tarder à venir me chercher et que les comprimés vont vite ouvrir mon col. Nous sommes rassurés de se dire que ça va aller vite. Je mets ma tenue, on vient me faire une prise de sang et je m'installe dans mon lit. Il est 8h30. Les comprimés vont vite faire effet et vont me donner quelques contractions pendant 15 min. Puis, vient le début d'une longue, très longue attente. Etant à jeun depuis minuit (Sauf qu'en me couchant hier soir, j'ai vomis tout mon repas donc je n'avais plus rien dans le ventre) , j'avais vraiment faim. Mon chéri n'ose pas aller se prendre un café de peur que je sois emmenée au bloc à ce moment là. 10h30, je commence à m'endormir, yannick est pret de moi dans mon lit. Mais ne sachant pas à quelle heure j'allais au bloc, je me retiens mais suis très fatiguée. Je caresse mon ventre, j'ai l'impression de la sentir bouger… Arrive midi, mon chéri va se renseigner pour savoir si nous allons encore patienter longtemps. Mon gynéco est déjà en train d'opérer et sera disponible dans une heure. Il est 13h15, les infirmières m'installent sur un brancard en attendant qu'un brancardier arrive. 5 minutes plus tard, le voilà, et là, les larmes reviennent. Mon conjoint me fait un dernier bisous avec un je t'aime très émouvant. Et là, comment dire, je suis tombée sur un sacré brancardier ! Légèrement nerveu sur les bords. On arrive à l'ascenseur et là, il est en panne. Le brancardier donne plusieurs coups de pieds dans la porte en gueulant, qu'il en avait ras le bol et bla bla bla, du grand n'importe quoi. Il s'en va sans rien me dire et me laisse toute seule dans le couloir. Une infirmière passe et me demande ce que je fais là, je lui exlique, elle attend que le brancardier revienne. Nous passons par un autre chemin et tout le long, il sera énervé… Vraiment pas professionnel ! J'arrive à l'entrée du bloc et attend que l'on vienne me chercher. On m'installe enfin dans la salle d'opération, je pleure toujours… On m'installe la perf, me prend la tension, je dois signer un dernier papier pour autoriser de pratiquer un caryotype sur mon bébé par la suite. Je regarde l'heure une dernière fois, il est 13h45. Je parle dans ma tête, parle à mon bébé, lui demande pardon, lui explique qu'elle n'est pas assez forte pour survivre et que c'est pour son bien. Je lui dis que nous penserons toujours à elle… Soudain, j'entends une voix. Une femme me parle, elle me dit que tout s'est très bien passé. Je réalise que le curetage a eu lieu et je me mets à pleurer encore et encore. Je me touche le ventre, je réalise… Il est 14h45. Je vais patienter 1 heure en salle de réveil. Je remonte dans ma chambre, il est 15h45, mon chéri est dans ma chambre avec des petits yeux. Il s'est beaucoup inquiété. Je pleure et une infirmière me demande si c'est l'opération ou l'émotion. Je lui réponds que c'est dur, qu'il y a quelques heures j'étais enceinte et que là… Ma sortie était prévue pour 17h00 mais vu l'heure, je me demande si je vais bien sortir ce soir. Une infirmière vient surveiller si je sens que je perds du sang, en effet, ça coule. On me dit qu'on va attendre un peu et que je vais avoir le droit de manger un peu. On m'apporte mon plateau et ça me fais du bien de manger. L'infirmière me fais lever pour voir si tout va bien. Aucunes douleurs, l'anesthésiste est d'accord pour que je sorte ce soir. Je dois monter voir mon gynéco avant de partir. Il est 19h00. On me fais patienter dans une autre salle d'attente que celle de mon gynéco, surement pour éviter de me retrouver avec des femmes enceintes. Celui ci nous dit que l'opération s'est bien passée, qu'ils ont eu un peu de mal parce qu'à 14 sa, c'est pas évident de pratiquer une aspiration. Il me prescrit la pillule pour un mois et me dis qu'il n'y a pas de soucis pour penser à une autre grossesse. Il me dit que les résultats du caryotype seront disponibles dans 15 jours. Je lui demande si on saura le sexe et me répond que oui. A ma dernière écho, le gynéco m'avait dit que pour lui, c'était une fille car le bourgeon était horizontal mais ça n'avait pas été confirmé. Je demande s'il était possible de récupérer toutes les photos de mes échographies, il me dit que tout est archivé, que la prochaine fois, je ramène une clé usb et que je pourrais les avoir. Il n'avait pas voulu me les donner le jour ou nous avions appris que mon bébé avait une malformation parce qu'il trouve que c'est pas très joli de voir la forme de sa tête mais pour moi, ce sont les seuls souvenirs de mon bébé. A ma dernière écho, on l'avait même vu mettre son pouce à la bouche. Je suis pressée de tout récupérer… Nous sommes rentrés chez nous, mon chéri est passé reprendre notre fils. Nous avons mangé, l'avons mis couché et une fois tous les 2, nous avons allumé une bougie en mémoire de notre bébé. Moment très émouvant… Nous sommes fatigués et allons nous coucher. La journée est enfin terminé… Le 18/01/12 : Ce matin, je me sens vide… Merci à ceux qui auront pris le temps de me lire.
  Lire la suite de la discussion sur mamanandco.fr/forum/


233768
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages