Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Beaucoup de soucis en ce moment, et je prends tout tellement à coeur.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 07/07/11 | Mis en ligne le 19/07/12
Mail  
| 40 lectures | ratingStar_277645_1ratingStar_277645_2ratingStar_277645_3ratingStar_277645_4
Période de crise… L'aiguille de la balance est repartie vers la gauche. Beaucoup de soucis en ce moment, et je prends tout tellement à coeur. Beaucoup de stress, et vraiment, vraiment difficile de me raisonner ! Un peu lassée, j'ai décidé de diversifier mes repas, de modifier les quantités, les apports, surtout pour que ça aille plus vite et que je puisse me coucher plus tôt. Encore 1h30 chaque soir. Soit, je devrais plutôt me dire qu'au début, il fallait compter 4h ! Mais c'est encore long. Long, douloureux, fatigant moralement et physiquement. Logique : j'ai un peu maigri, mais mon corps changeait un peu trop vite. Y aller un peu plus doucement m'a rassurée. Biensûr, j'étais plus jolie avec un peu plus de formes, mais un peu chamboulée. J'avais du mal à me reconnaître. (bon, je ne sais pas comment le dire autrement et je me fais un compliment là… ). Je commençais à bien me faire à ces changements, et puis l'arrêt des anti-dépresseur le 28 avril m'a fait reperdre un peu de poids. A suivi un traitement d'antibio que j'ai très mal supporté, et dernièrement, un autre médicament (arrêté il y a quelques jours) que j'aurais du refuser au vue des effets indésirables possibles : crises d'angoisse, nervosité, confusion, perte d'appétit et tout un tas de désagréments physiques. Mais le moral en a pris un coup… Resserrer la ceinture d'un cran, "oui, oui, des soucis en ce moment mais c'est rien, j'ai une petite mine je sais… ", éviter l'essayage de pantalons en solde ! Je suis déçue, déçue de moi peut-être. Toujours cette tendance à culpabiliser. A ceux qui me lisent régulièrement, n'oublions pas que je suis passée maître dans l'auto-flagellation ! Alors il faut risposter. Je suis la première à dire que lorsqu'on va aussi loin que je l'ai été dans la maladie, on reste une ex-anorexique. Et là, je m'aperçois que si certaines choses ne vont pas fort dans ma vie ces temps-ci, ça se répercute sur la nourriture. La corde sensible. Conclusion positive : Le plus important, ce n'est pas de otmber, c'est ce qu'on fait une fois qu'on se relève ! Alors debout là-dedans, on se reprend, et on rempile. En commençant par faire un peu le ménage dans ma tête… Et encore.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


277645
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages