Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Besoin d'écoute & de soutien...

Témoignage d'internaute trouvé sur forumados - 28/09/11 | Mis en ligne le 03/07/12
Mail  
| 44 lectures | ratingStar_273309_1ratingStar_273309_2ratingStar_273309_3ratingStar_273309_4
Bonjour. Je m'excuse d'avance pour le long roman que je vais vous faire. Je vais essayer d'être la plus rapide possible. J'étais avec mon copain depuis presque 2 ans. Nous étions fous amoureux. Je suis tombée enceinte, suite à un oubli de pilule. J'en ai parlé avec mon copain qui était très déterminé à garder cet enfant malgré notre jeune âge (17 ans tout les deux). Je n'ai pas montré trop donné mon avis, étant bouleversée par la nouvelle. Quelques jours après, l'annonce aux parents à été faite. Ils l'ont bien Evidemment, très mal pris. Surtout mes parents. Leurs choix était déja fait : il fallait que j'avorte. Après une longue discussion avec la mère de mon copain (qui s'est montré très gentille et qui m'a beaucoup soutenue) , je me suis dit que le garder n'étais peut-être pas la meilleure solution. Nous n'avions pas de situation financière stable, et même pas notre Bac (que nous passons cette année). Quand j'ai émis l'hypothèse de l'avortement à mon copain, sa réponse a été claire : " Si tu avortes, je te quitte. " . Cette réaction ne m'as pas du tout plus. Je me sentais obligée de garder cet enfant alors que je jugeais que nous n'étions pas prets. J'ai donc du choisir. Et j'ai choisi. J'ai décidé d'avorter. L'annonce à mon copain a été faite de vive voix et la réaction ne s'est pas faite attendre. Il m'a quitté et s'est plongée dans un silence de mort. (Il est du genre "Je boude, je parle pas" quand quelque chose le contrarie). Ensuite s'est produit une pluie d'insultes. " Tu n'es qu'une sale tueuse, tu vas tuer mon enfant. Je vais te rappeler chaque jour l'erreur que tu as faite. Ne compte plus sur moi" et tout le tralalala. J'ai bien compris que je le faisais énormément souffrir, mais ces messages de haine ne m'as pas aidée. Surtout que j'ai très mal vécu mon avortement. Etant à un stade avancée, je savais que mon bébé était déja formé, que son coeur battais, qu'il vivait. Je me suis vraiment sentie comme une tueuse, c'est vrai. Mais j'aurai aimé qu'il essai un peu de me comprendre. Après quelques heures de conversations, il a tout de même compris les raisons qui m'avaient poussées à commettre ce "meurtre". Mais il m'en voulait toujours énormément. Il a dit qu'il m'aimais toujours mais qu'il ne pourrai pas être avec moi. Le mardi (jour de mon IVG) , j'ai été très surprise de le voir à 6h00 du matin devant ma maison pour m'accompagner à l'hôpital. Il faisait un terrible effort, pour moi. Je lui en suis d'ailleurs très reconnaissante. Après l'intervention, il est parti en coup de vent, en me disant à peine au revoir. Et ensuite, plus rien. Il ne répondais pas à mes messages, il voulait être seul, ce que je comprenais. IL m'a ensuite dit qu'il ne voulais pas me perdre. Que même si on était pas ensemble, il voulait que l'on se voit. J'ai eu du mal a accepter, par peur de souffrir en le voyant si proche de moi et si loin à la fois. IL m'a souvent embrassé, et j'ai souvent cru à ce que notre histoire allais repartir, et après, il me rappellais que c'était foutu. Il n'y avait pas une seule journée sans qu'il se passe quelque chose qui me fasse souffrir. Et moi je restais là, pres de lui, malgré la souffrance que me causais cette "amitié" (il m'a dit que désormais, j'étais comme sa meilleure amie.) , il avait besoin de moi, et c'était de mon devoir de tout faire pour celui que j'aime. Puis, il a rencontré une fille. Elle est jolie et ils ont pleins de points en communs. Et là, il me l'a dit cash " On fait notre vie chacun de notre côté. Et on verra en décembre si on se remet ensemble ou pas. Je t'aime. Mais j'ai envie d'me trouver quelqu'un d'autre, de m'effacer ce putain d'embryon du crâne, de retrouver la pureté du début, d'être avec quelqu'un à qui je n'ai rien a reprocher. " Dur. Alors que je commençais a me rattacher à lui, il me sortait ça. Mais il souhaitais tout de même que l'on reste proche, mais que j'le laisse aller ailleurs sans broncher, car de toute façon nous n'étions plus ensemble. Hier, sur facebook, je me connecte et je vois qu'il a un mis statut. " Mon bébé est mort il y a deux semaines.". J'ai été très en colère. J'estime qu'il n'as pas à dire ce genre de chose et encore moins sur facebook. De plus que cela me concerne également et je ne souhaite pas dévoiler ainsi ma vie privée (Normal quoi.) , une dispute à éclatée entre nous. Il m'a supprimé de ses amis facebook avant de me dire qu'il ne souhaitais plus de moi, qu'il ferai sa vie sans moi, que c'est tout ce que je voulais de toute manière. Je lui ai dit de bien réfléchir, et m'a répondu "Je ne veux pas te perdre", j'ai donc mis ma colère de coté en me disant que m'énerver sur lui ne ferai rien avancer. Ce matin, je suis allé le chercher comme prévu, il m'a prise dans ses bras. Après direction en cours. Il était très froid, ça se voyait qu'il n'allais pas bien. Puis en maths, il est parti a une autre table (nous sommes à côté, habituellement) , et après plus rien. Etant parti en plein milieu d'heure, prétextant aller a l'infirmerie, je me suis quand même inquiété et lui ai envoyé quelques messages. IL n'a pas répondu. En rentrant des cours, nous avons fait la route dans un silence glacial. Et quand nos chemins se sont séparés, j'ai recu un message " Demain, a 10h, on se voit, j'ai des trucs à dire. Pendant ce temps là, plus de sms. A demain.". J'ai un peu peur de ce qu'il va me dire. Je ne sais plus trop quoi faire avec lui. Je dois vivre avec ses reproches, sa mauvaise humeur et tout ce qui s'en suit. Je vis très mal mon IVG et lui n'arretes pas de me dire que ça m'est égal "d'avoir tué son enfant" , alors que j'en pleure chaque jour. Je suis épuisée de me battre pour lui, mais pourtant je l'aime. Je fais beaucoup d'efforts pour lui. J'ai toujours tout accepté. J'ai accepté qu'il m'ai trompé avec sa meilleure amie. Qu'il ai embrassé d'autres filles. J'ai même accepté qu'il puisse aller coucher ailleurs de temps en temps (c'était ça ou il me quittait) , mais il ne l'a jamais fait. J'ai toujours tout fait pour lui. Lui, jamais. Il est très égoiste. Lui même le dis qu'il fera toujours passer son bonheur et ses envies avant moi. Je trouve ça pas très cool. Je me demande si je ne dois pas tirer un trait sur lui, une bonne fois pour toute et refaire ma vie, malgré la souffrance, ou m'accrocher à notre couple. J'espère ne pas vous avoir trop ennuyé, et j'espère que certaines prendrons le temps de me répondre. Je ne suis pas du genre à raconter ma vie, mais si je fais ça aujourd'hui, c'est que je vais très mal et suis au bout du rouleau… Merci infiniment à tous et à toutes…
  Lire la suite de la discussion sur forum.ados.fr


273309
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages