Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Bon, je vais parler de mon père.

Témoignage d'internaute trouvé sur madmoizelle - 26/03/10 | Mis en ligne le 17/07/12
Mail  
| 56 lectures | ratingStar_276603_1ratingStar_276603_2ratingStar_276603_3ratingStar_276603_4
J'ai une famille de dingues, mais qui fait pas trop des trucs marrants que je puisse raconter. Bon, je vais parler de mon père. Déjà, il a deux ou trois grandes passions dans la vie et les conversations possibles avec lui vont passer principalement par ces passions. La première, c'est les meules de moulin. Voilà, mon père est genre le spécialiste mondial des meules de moulin, du coup j'ai vu un millier de milliard de meules de moulins dans ma vie, je suis capable de te repérer un endroit où il y a eu une meule dans la campagne comme une reine, j'ai chez moi des livres sur les meules de moulins écrits par mon père, etc, etc, etc. Si vous parliez avec mon père dix minutes, il y a peu de chances que vous y coupiez. Même mon prof d'italien de seconde sait des choses sur les meules de moulins après avoir parlé 5 min avec mon père. Tout ça amuse bien mes amis, et m'a saoulée pendant de nombreuses années, jusqu'à ce que j'aille voir une conférence de lui dans le cadre d'un séminaire à Lyon, il y a quelques mois, en traînant une amie curieuse avec moi, et que je me rende compte que mon père réussisait à rendre une conférence sur la meule de moulin intéressante, ludique, et enrichissante. J'étais pas peu fière ! Sinon, depuis quelques temps il fait de l'avion et prends des cours pour passer son brevet de pilote, et il m'appelle souvent pour me raconter ce qu'il a fait aujourd'hui en vol et comment c'était trop chouette, et je fais semblant d'écouter. Bref, mon papa est trop mignon. Un truc un peu plus honteux mais mignon tout de même : il pense qu'il sait parler à peu près toute les langues de la terre, essaye de s'identifier à peu près à tous les peuples des pays qu'on visite, prends un accent irlandais bidon quand on va en irlande, et il est tout fiérot. Sinon, parfois je pense qu'il se prend un peu pour un juif. Il n'est juif ni d'Eve ni d'Adam, mais il a passé un an en Israël dans sa jeunesse pour son travail, du coup il parle un poco hébreu, et surtout ma mère est à moitié juive et nous avons de la famille en Israël, du coup il a un peu été dedans d'une façon intime pendant quelques années. Du coup, son talent d'adaptabilité à toutes les cultures n'est-ce pas, ressort particuliérement là-dessus, il y a deux ans on a visité avec lui une synagogue à Prague, et il s'est mis à parler en hébreu avec une pauvre dame qui travaillait dedans, et qui n'y comprenais rien, mais qui lui a apporté un petit dépliant en hébreu pour qu'il ne soit pas trop perdu. Complétement dans son rôle, il m'a filé le dépliant, que j'ai fais semblant de lire pendant qu'il continuait en anglais avec la dame. Un peu plus tard, en allant visiter le cimetiére juif, il a constaté qu'il y avait des petites kippas en carton en libre disposition à l'entrée, du coup il s'est tourné vers moi avec un air desesperé et m'a dit "Oh la la, j'ai oublié ma kippa à la maison, je suis vraiment bête, j'aurais dû y penser ", et il a dû se contenter d'une kippa en carton (je précise quand même que le port de la kippa n'était pas obligatoire dans le cimetiére). Trop mignon. Sinon, il est la plus grande drama-queen que je connaisse. Dans la famille de ma mère, la folie c'est plutôt un côté un peu Despleschin, c'est à dire que leurs conversations sont un mélange allégre de "je te hais", "tu ne m'as jamais aimée", "Marguerite Yourcenar dans son essai de 1736 sur le rire dans la philosophie Bergsonienne a dit que", et autres reflexions sur le langage, le vivre-ensemble, le penchant de mon défunt grand-père pour les sucreries, les malheurs de la vie, les bons vins qu'on a dans la cave and so on. Tout le monde rit énormément, s'engueule pour la vie une ou deux fois par an, se bannit (c'est surtout ça qui fait très Despleschin en fait) , et ma grand-mère hurle/chante des trucs comme "j'ai nourrrrrri une vipère ! En mon sein ! " à l'adresse de ses filles. Ma soeur et moi on est plus calmes. Quand on était petites (moins de 10 ans) on se battait parfois de façon très violente, genre elle me courait après avec un couteau de boucher jusqu'à ce que je m'enferme dans un placard, moi je l'ai étranglée à plusieurs reprises, etc. En fait les disputes violentes ça a bien dûré jusqu'à l'an dernier, mon dernier souvenir c'est quand elle m'a enfermée dehors en chemise de nuit pendant une demi-heure. Autrement on s'aime énormément et on est très fortes aussi aux énormes disputes pour de faux qui mettent les gens autour très mal à l'aise, particuliérement chez mon père, particuliérement à table. Ma belle mère et nos demi frères et soeurs nous prennent pour des folles, parce qu'on finit par se sortir des trucs très ridicules avec un ton papal (genre "Je te hais", ou "ta gueule, maman m'aime plus que toi", choses qu'on a piqué dans la famille de ma mère mais que nous, on pense pas pour de vrai) , et qu'eux sont très réservés et essayent desesperement de ne pas y faire attention. C'est très con, mais ça nous amuse. Chez ma mère on improvise plutôt toute sorte de danses débiles, de gesticulations, et de marches étranges, qui fatiguent un peu tout le monde. Des soeurs quoi ! Je ne sais pas si c'est fou ou normal. Ah : et un truc qui est arrivé un soir, vers 4h du matin, où ma mère hésitait beaucoup entre rire et pleurer tant elle croyait qu'on était folles toutes les deux. Ma maman, donc, n'arrivait pas à dormir, et s'est levée pour aller aux toilettes. En s'approchant de la porte de ma soeur, elle l'a entendue psalmodier toute seule, dans le noir, des trucs dans une langue inconnue, en chuchotant, pendant de longues minutes. Après, elle a voulu voir si je dormais, et m'a trouvée dehors sur mon balcon (c'était l'hiver) , en pyjama et manteau, en train de danser pour la ville et pour la nuit sur Ya Rayah de Rachid Taha que j'écoutais dans mon mp3. Elle était complétement désespérée et s'est demandée ce qu'il fallait qu'elle fasse pour qu'on soit normales, et ma soeur pendant ce temps continuait à faire des incantations tranquillement. Ça me fait toujours rire de penser à la déconfiture de ma mère ce soir là : 3.
  Lire la suite de la discussion sur madmoizelle.com


276603
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages