Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Cartes postales du royaume uni

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr - 07/02/11 | Mis en ligne le 26/03/12
Mail  
| 306 lectures | ratingStar_232492_1ratingStar_232492_2ratingStar_232492_3ratingStar_232492_4
Hartlepool Course des Grands Voiliers 2010 (09/08/10). L'evenement les plus attendu de mon calendrier en 2010 ! Depuis le moment ou j'entendis parler de la Course des Grands Voiliers 2010 a Hartlepool, je reservais mon week-end des mois a l'avance. J'ai toujours aime les grands voiliers depuis mon enfance et la derniere fois que je vis ces geants des mers dans un port fut a St Malo dans les annees 80. L'incroyable popularite de cet evenement majeur du calendrier britannique parle pour elle même a travers ces quelques chiffres : 3 millions de Visiteurs sur 3 jours et le plus grand evenement gratuit de 2010 au Royaume Uni ! Et quell evenement ce fut ! Les Organisateurs de la Course des Grands Voiliers 2010 d'Hartlepool firent vraiment bien les choses en presentant l'evenement sur un site aussi simple qu'agreable a parcourir et qui presentait a la perfection le calendrier de cet evenement unique sur trois jours de celebration de l'Age d'Or des Grands Voiliers. La course partit d'Anvers en Belgique pour se poursuivre a Aalborg au Danemark, puis Kristiansand en Norvege et enfin arriva a Hartlepool le 07 aout 2010 soit 998 miles. Des mon arrive dans le parking specialement amenage pour recevoir les visiteurs pres de la Marina, je fus accueilli par une foret de mats portant une multitude de petits drapeaux tricolores. Et le spectacle de ces Geants des Mers amares dans cet immense bassin fut tout simplement inoubliable ! Depuis les delicates sculptures des figures de proue aux immenses mats et aux lignes elegantes des navires, tout invitait le Visiteur a embarquer dans un voyage au temps de l'Age d'Or de la Voile. Et j'embarquais effectivement a bord de certains de ces magnifiques voiliers avec leur ponts rutilants et leurs accessories en laiton polis a la perfection. La fete n'aurait pas ete complete sans une selection de mets venus des quatre coins du monde offrant au Gourmet des accras des Antilles, crepes Bretonnes, et autres mets delicieux prepares et servis dans les douzaines de stands. Et il me restait encore a faire l'experience du Musee Maritime d'Hartlepool et son concept unique, et a nouveau, quelle experience ce fut ! Le Musee Maritime d'Hartlepool ou Maritime Experience Museum est un concept unique qui regroupe un port du 18eme siecle recree dans ses moindres details avec des magasins typiques de l'epoque et dont le joyau n'est autre que le magnifique HMS Trincomalee, une fregate de l'ere Napoleonienne et le plus ancient bateau de guerre britannique toujours a flots. Le Musee Maritime d'Hartlepool est l'attraction la plus sensationelle et inoubliable de toutes mes experiences autour du Royaume et j'espere seulement que mes photos lui rendront justice. Monter a bord du HMS Trincomalee est une experience a nulle autre pareille et se ballader a travers les petites echoppes remplies d'objets usuels et même des sons d'un port du 18eme siecle est tout simplemet magique ! La cerise sur le gateau fut la presence d'acteurs de la Societe Victorienne d'Hartlepool qui deambulaient en costumes du 18eme dans l'evenement "A La Rencontre des Georgiens" haute en couleur et en humour. Hartlepool a de tres loin surpasse toutes mes esperances et restera comme l'une de mes experiences les plus inoubliables de cette annee . Carte d'Hartlepool. Logo Officiel Course des Grands Voiliers d'Hartlepool 2010. Comment resister a l'appel du large ? Larguons les amarres ! Qu'est ce que la Course des Grands Voiliers ? La Course de Grands Voiliers est une competition annuelle de renommée internationale organisée par la compagnie Sail Training International et qui lieu chaque été dans les eaux européennes. Chaque année, entre 70 et 100 navires provenant de 15 a 20 pays comprenant des équipages de consitues en partie de 5 a 6,000 jeunes venus de plus de 30 pays dans le monde entier et qui prennent part à cet événement unique qui combine quatre jours d'activités dans chaque port de course et navigation entre les ports etapes. L'objectif principal de l'événement etant de fournir une opportunité pour lds jeunes venant de milieux defavorises à développer leurs compétences personnelles dans un environement aussi unique que memorable pour une formation a la navigation a voile et c'est ainsi que 50% d'es equipages de la flotte doivent être âgés entre 15 et 25 ans. Les Distances de la Course de Grands Voiliers : Anvers en Belgique a Aalborg au Danemark. 460 miles ou 400 miles nautiques ou 740 kilometres. Aalborg au Danemark a Kristansand en Norvege. 106 miles ou 92 miles nautiques ou 170 kilometres. Kristainsand en Norvege a Hartlepool en Angleterre. 432 miles ou 376 miles nautiques ou 696 kilometres. Les navires etaient de tailles et de capacite de vitesse différentes et certains arriverent tôt, mais tous les navires furent a quai au port de Hartlepool à 12 heures le samedi 7 août 2010 et c'est là que le fun commenca! Au centre de la scène etaient les navires eux-mêmes avec ceux des plus grandes classes A et B amarrés dans le port Victoria et les navires de plus petit tonnage dans la marina d'Hartlepool. Les visiteurs eurent l'occasion de se promener le long des quais et d'apprecier l'ambiance, les sons et les odeurs de ces magnifiques garnds voiliers. Ils purent se rendre à bord des navires, rencontrer les capitaines et les membres d'équipage, et dans certains cas, larguer les amarres pour une journee de croisiere. Le "village" des Grands Voiliers situe entre les deux sites d'accostage fut le theatre de scenes de rues avec des chanteurs, jongleurs et autres artistes, ainsi que d'expositions sans oublier le populaire marche des produits du monde. Les diverses activités et événements commencerent à 11h00 tous les matins et continuerent jusqu'à 23 heures chaque jour. Le week-end la Course des Grands Voiliers atteignit son paroxysme avec le parade des grands voiliers dans le port d'Hartlepool dans la soirée du lundi 9 août avec feu d'artifices, qui marqua le moment le plus memorable de la célébration des grands voiliers. Ceci marqua la fin de la Celebration des Grands Voiliers a Hartlepool et attire plus d'un million de visiteurs en trois jours de fetes inoubliables. L'adieu des Grands Voiliers eut lieu le mardi 10 août, et les grands navires defilerent cérémonieusement depuis leur quai a Hartlepool, puis le long de la côte pour gagner le grand large vers leurs destinations d'origine. Majestueux Geants des Mers toutes Voiles dehors ! Catégories de Grands Voiliers. Les Grands Voiliers sont répartis dans les catégories suivantes : CLASSE A - tous les navires de greement carre et tous les navires de plus de 40m de longueur hors tout (LHT). CLASSE B ¿ Voiliers traditionels d'une LHT de moins de 40m et d'une largeur de plus de 9,14 m. CLASSE C ¿ Voiliers modernes d'une LHT de moins de 40m et d'une largeur de plus 9,14 m'avec greements traditionels. CLASSE D ¿ Voiliers modernes d'une LHT de moins de 40m et d'une largeur de plus de 9,14 m'avec greements modernes. Les gréements carres (catégorie A) sont définis comme étant ceux des navires du type plan barque, trois-mâts goélette, brick ou brigantine. Les gréements traditionnels (classe B) sont définis comme étant ceux des navires dont les voiles sont du type genois. Les gréements modernes (classes C'et D) sont définis comme etant ceux des navires equipes de voiles de vitesse ou "spinnaker" Longueur hors tout (LHT) est la longueur entre l'extrémité avant du poste STEM et l'extrémité arrière de l'étambot. Il ne comprend pas le beaupré, chaire ou toute autre extension à l'avant ou l'arrière. Silhouettes et Greements des Voiliers. Hartlepool's Maritime Experience. L'expérience maritime Hartlepool, est la superbe re-creation d'un port maritime du 18ème siècle et un endroit fantastique à decouvrir qui fut le parfait complément parfait à la Course des Grands Voiliers. Elle nous invite a voyager au temps de L'Amiral Nelson, Napoléon et la bataille de Trafalgar. Monter a bord d'une authentique fregate vieille de 200 ans et se promener sur les quais et les echoppes du 18eme siecle son tune experience unique et inoubliable. Rendez-vous avec les Georgiens au cours de la Fete des Grands Voiliers 2010. Pour célébrer le plus grand événement qu'Hartlepool ait jamais organise, la Fete des Grands Voiliers 2010, l'expérience maritime de Hartlepool proposait son propre evenement avec le "rendez avec les Géorgiens", organise sur cinq jours. La période de la Régence en Grande-Bretagne s'etale de 1811 à 1820. Ce fut une période caractérisée par l'excès en toutes choses, en particulier en la personne du prince régent, le futur George IV. Au cours de ces quelques jours daoût 2010, l'expérience maritime d'Hartlepool redevint un port de mer animé de Georgiens en costumes pour un festival de couleurs et de comédie allant du divertissement traditionnel, combat a l'epee et au sabre, sans oublier duels au pistolet. HMS Trincomalee : une odyssee de 200 ans ! HMS Trincomalee est le plus ancien navire de guerre britannique toujours à flot et la grande fierte d'Hartlepool! Avec sa structure imposante et les canons, il est un hommage parfait à la tradition maritime de Hartlepool. Construit à Bombay, en Inde en 1817, le Trincomalee fut amene a Hartlepool, en 1987, et cela demanda plus de 10 ans pour restaurer le navire à l'image de son ancienne gloire. HMS Trincomalee, construit à Bombay pour l'Amirauté en 1817, est le plus vieux navire à flot dans le Royaume-Uni et la derniere des frégates commandées a l'époque de Nelson. Il fut en service dans les Antilles et dans l'immensité du Pacifique au XIXe siècle avant de prendre le rôle en tant que navire de formation, en grande partie affecte à Portsmouth, jusqu'en 1986, date à laquelle il fut restaure. Le navire fut restauré en Hartlepool entre 1990 et 2001 dans un projet qui beneficia d'une aide financiere d'envergure en raison de la qualite du navire comme patrimoine maritime international et qui recut la médaille d'argent en 2004 pour la categorie excellence du tourisme en Angleterre et est devenu depuis l'une des plus references de conversions maritimes et fait de Hartlepool une destination de choix pour les amoureux de la Mer. Aujourd'hui, le HMS Trincomalee est à flot dans le port 18eme du muse experience maritime l'attraction de Hartlepool don't'il est le joyau. Une visite du navire fut une expérience unique car l'on revit l'histoire de la dernière frégate de Nelson. Des combats sanglants aux dîners infestés de rats, on retrouve un peu du courage et de la bravoure necaessaires pour survivre a bord de ces majestueux navires. Historique du HMS Trincomalee. 1812. Une série de plans pour deux nouvelles frégates de la classe Leda furent établis en Angleterre. Le premier navire devait être appele Trincomalee, après une celebre bataille maritime en 1782 entre les flottes anglaises et françaises au large du port de Ceylan de ce nom, et la seconde fut appelée Amphitrite. En raison de pénuries de chêne, les navires durent être construits à Bombay en teck. Pendant le voyage du navire transportant les plans des nouvelles fregates, le HMS Java, il fut attaqué et battu par le USS Constitution. Requisitione comme trophee, le HMS coula alors qu'il etait remorque entrainant avec lui les plans des nouvelles fregates. D'autres plans furent ensuite envoyés par l'Amirauté, mais seulement après plusieurs mois de retard. 1816 - mai. Les travaux commencerent sur le HMS Trincomalee au chantier naval de Wadia à Bombay, à proximité des forêts de teck de Malabar. Le Maître constructeur Jamsetjee Bomanjee supervisa sa construction et Trinconmalee fut l'un des 14 navires qu'il allait construire pour la Royal Navy au cours de sa vie. Conformément à la tradition zoroastrienne, un clou en argent fut martelé dans la quille pour assurer la longevite du navire (et il etait loin de se douter de la tres longue carriere a venir de ce navire!). 1817-1812 Octobre. Trincomalee fut inaugure avec de grandes fêtes. Le coût de sa construction fut de £ 23.000. De 1817 à 1819. Des mâts et des gréements furent installés, ainsi que 12 canons pour le voyage en Angleterre. Escorté par HMS Fowey, les navires firent escale à son port de homonyme de Trincomalee pour embarquer des fusils, des munitions et des provisions pour le voyage au long cours à venir, ainsi que l'equipage pour le rapatriement au Royaume-Uni à partir de l'escadron britannique basé là-bas. 1819-30 avril. Trincomalee arriva à Portsmouth, où l'aménagement temporaire et de l'armement furent supprimés pour l'aménagement permanent. Le voyage seul couta la bagatelle de £ 6600. 1819. En raison de la fin des guerres napoléoniennes, la force navale de Grande-Bretagne fut réduite. Après l'équipement, d'un coût supplémentaire de £ 2400, Trincomalee fut mis mis en "ordinaire"- ce qui veut dire être recouvert d'un toit, demate, et amarre dans le port de Portsmouth jusqu'au moment où il pouvait être rappelé en service. Après dix ans sa coque fut recouverte de cuivre en dessous de la ligne de flottaison (pour empêcher le bois de la coque d'être mange par les créatures marines). 1845. Trincomalee reprit du service. Il fut egalement ré-armé avec moins de canons mais une puissance de feu tres superieure. Les nouveaux canons etaient plus lourds que ceux initialement prévus pour elle, et aussi moins nombreux car ils diminuerent de 32 a 14 canons. Sa poupe fut remodellee au crre pour ameliorer le champs de tir, et Trincomalee fut officiellement reclassé comme une "corvette" avec une puissance de feu bien superieure a celle d'une frégate normale, tout en conservant la vitesse, la maniabilité et des qualités maritimes de ce type de bateau. Parce qu'elle portait numériquement un plus petit nombre d'armes à feu, elle fut reclassée en navire arme de sixième classe. 1847 - 21 Septembre. Sous le commandement du capitaine Richard Warren Laird et avec un effectif de 240 officiers et hommes d'equipage, HMS Trincomalee quitta Portsmouth pour l'Amérique du Nord et les compagnies des Antilles. Elle patrouilla les endroits où les navires de la Royal Navy à vapeur ne pouvaient pas atteindre par de par le manque de charbon qui reduisait d'autant leur rayon d'action. HMS Trincomalee et deux de ses capitaines les plus celebres - Richard Laird Warren, commandant de la 1ère Commission (à gauche) et Wallace Houstoun, commandant de la 2ème Commission. De 1847 à 1849. Trincomalee arriva aux Bermudes le 6 Novembre 1847 et fut statione dans les Caraïbes. Ses fonctions comprennaient l'aide aux victimes d'ouragans et des colons, de la recherche des navires d'esclaves dont le commerce etait illicite, des visites de courtoisie dans les colonies britanniques, et le transport des messages, des marchandises et même de l'argent aux garnisons britanniques et des navires dans la région. Elle participa également à l'apaisement des émeutes en Haïti et la prévention d'une invasion a Cuba. De 1849 à 1850. Trincomalee recu l'ordre de patrouiller au nord de l'estuaire du Saint-Laurent, Terre-Neuve et Labrador, où les courants portaient parfois avec eux la menace des icebergs à la dérive. Avec peu d'activité dans ces eaux, Trincomalee fut rappelé en Grande-Bretagne en Juin 1850, emportant avec lui un escadron militaire de malades et blessés. Amarre à Devonport, il fut de nouveau placé en "ordinaire". De 1857 à 1861. Trincomalee fut en "ordinaire". 1861 - Janvier. Trincomalee fut remorqué à Sunderland pour naviguer en compagnie du navire de forage HMS Castor, un navire utilisé pour former les bénévoles (garçons de 15 ou 16 ans qui avait signé pour servir pendant une période minimale de dix ans une fois qu'ils avaient atteint l'âge de 18). Pendant ce temps le Trincomalee fut modifie en raison de sa nouvelle vocation. 1862. Trincomalee fut alors transféré à West Hartlepool, troisieme plus grand port de l'epoque en Angleterre, et, bien que personne ne le savait à l'époque, sa future demeure au sein du Musee Experience Maritime. Placé dans le Dock de l'Union, il fut de nouveau affecte en navir formation. 1870 - avril. Trincomalee fut equipe avec des fusils neufs, un pont superieur et un toit pour s'abriter du gros temps. 1873 - Janvier. Trincomalee fut remis en service. 1877. Trincomalee fut transféré à Southampton comme un navire de forage. 1881. Une nouvelle plate-forme supérieure et la cuisine furent installees. 1895. HMS Medea recu le rôle de navire de formation principal de Southampton et le Trincomalee fut relegue a role de reserve. 1897 - mai. Trincomalee fut vendu aux chantiers Reed de Portsmouth pour la casse. Toutefois, à peu près au même moment le TS Foudroyant, autrefois navire amiral de Nelson, devenu navire de formation appartenant à M. Wheatly Cobb, fit naufrage dans une tempête au large de Blackpool. Cobb sauva le Trincomalee en l'achetant pour remplacer son navire perdu. De 1897 à 1902. Trincomalee fut déplacé à Cowes pour la réparation et la conversion, y compris l'ajout d'une dunette supplémentaire couvrant la plage arrière. En 1902, il a fut transféré à Falmouth et repeint. 1903. HMS Trincomalee fut renommé TS (navire-école) Foudroyant, après que le navire homonyme fut lui aussi perdu dans une tempete. De 1903 à 1927. Tout comme Foudroyant, Trincomalee fut le bateau de formation ou des centaines de stagiaires completerent leur introduction dans les compétences de base nautique. 1927. TS Foudroyant fut déplacé à Milford Haven. 1932. É la mort de Cobb, le navire fut offert a la Société Maritime par sa veuve. La Societe Maritime affecta Foudroyant à Portsmouth avec un autre navire appele Implacable, et les deux navires furent employés a la formation des jeunes. Seconde Guerre mondiale. Au cours de la Seconde Guerre mondiale les deux navires furent réquisitionnés pour le service de guerre, en qualite de navires de stockage jusqu'en 1943. Apres la guerre, ils reprirent leurs roles de navire de formation. De 1949 à 1986. L'Implacable fut solennellement sabordé en fin de carriere, et le Trincomalee devint la seule incarnationdu passe maritime de l'Angleterre. Grace a une aide financiere, il continué dans son rôle de navire formation jusqu'en 1986. 1986. Le TS Foudroyant fut alors victime des nouvelles regulations dans la formation nautique, ainsi que d'une réduction du nombre d'élèves nécessitant une formation maritime. C'est alors qu'il reprit son nom original de Trincomalee, deuxieme plus ancien navire a flot du monde (seul le USS Constitution est plus âgé) , il fut décidé que sa restauration serait l'hommage ideal au service de cette relique inestimable de l'ége de la voile. La Guerre Maritime a l'epoque de la Marine a Voile. La "grande epoque de la Marine a Voile" peut techniquement être considérée comme ayant existé sur unepériode de 250 ans comprise entre 1600 à 1850. Bien évidemment, les bateaux à voile furent utilisés dans les marines marchandes et de guerre à travers le monde depuis des milliers d'années auparavant. Toutefois, ce fut à cette époque que la puissance maritime prit un rôle essentiel dans les plans d'expansion agressive des grandes puissances de l'époque, principalement les nations de l'Europe. Le changement principal par rapport aux temps passés, en dehors de la sophistication et la robustesse des navires, fut dans la quantité même des navires navigant sur la mer, due en grande partie a l'amelioration des techniques de navigation, et aussi de leur importance determinante comme instruments de guerre. Auparavant ces navires de guerre etaient relativement peu nombreux, et généralement utilisé indépendamment ou en petits groupes. Les batailles navales de la plus grande antiquité, tels que l'affrontement entre les flottes grecques et perses à Salamine Bay, restent des exceptions car la majeure partie des conflits historiques eurent lieu sur terre. Mais il arriva parfois que la puissance maritime joua un rôle determinant dans les combats terrestres, tels que l'invasion amphibie des Normands en Angleterre en 1066, mais le rôle des navires fut bientot a nouveau limité aux transports, a la reconnaissance ou au soutien. L'ége de la voile Commence… Les puissances maritimes majeures, comme l'Angleterre, l'Espagne et la France, commencerent un vaste programme d'exploration autour du 15ème siècle vers le "Nouveau Monde" des Amériques. Des affrontements mineurs sur les routes du commerce et du territoirecommencerent à se produire a un rythme croissant, ainsi qu'un nouvel appetit pour les tresors des Caraibes qui donna lieu a une course effrenee parrainés par les Etats (la condition etant de limiter votre vole aux navires ennemis, et c'est ainsi que beaucoup de pirates furent encouragés par les gouvernements et les monarchies de l'epoque…). Ce fut L'Invicible Armada Espagnole de 1588 qui commenca sans doute a inspirer les batailles navales de grande envergure a venir, avec une accumulation de navires sans precedent afin de prendre l'Angleterre d'assaut. Le roi Philippe II souhaitait convertir de force l'Angleterre protestante à l'Eglise de Rome, et l'Armada était, croyait-on, un moyen invincible de faire aboutir son projet. Alors que l'histoire populaire revela le desastre de l'Invicible Armada face a ux forces britanniques, et le triomphe de la bravoure et de l'ingeniosite sur l'avantage numerique, il est maintenant certain que les conditions meteo defavorables, une mauvaise preparation des hommes des equipages Espagnols sont a blamer. Cependant, suite a ce combat desormais celebre, la suprématie en mer devint une question vitale, et c'est alors que la Grande-Bretagne, avec son "Coeur de Chene" reussit à y exceller. É une époque ou la préfabrication etait un mot inconnu, la variété des navires de guerre produit par les puissances de l'epoque fut incroyable, avec de nombreux navires qui etaient souvent tout à fait uniques. Cependant, tous suivirentle principe simple quand il s'agit de combattre. Ces navires etaient definis par le nombre de leurs canons. Lourdement armés, ils etaient impressionnants, mais lent et difficile à manipuler. Tactiques et Armes de l'ère de la voile. Les tactiques de combats etaient de conception simple, mais difficiles en pratique. Les navires de guerre ofraient un ou plusieurs ponts armes de lignes de canons et le navire devaient ajuster leur position en consequence de facon a faire feu. C'est ce qu'on appellait une bordée, et étant donné que les canons avaient un arc de tir limité et que la trajectoire en etait en permanence affectée par le roulis du navire, les bons Canonniers etaient tres prises. Les munitions utilisées etaient tres variees. Des petites meches de metal projetees pouvaient percer une coque en bois, et creer un foyer d'incendie grâce à l'energie cynetique. D'autres projectiles etaient destines a endommager ou déchiqueter les voiles et les mâts - et par extension les hommes. En outre, les voiles pouvaient facilement s'enflammer et leur débris causer une pluie incandescente, tandis que les lourds mâts pouvaient tout ecraser en dessous d'eux quand ils tombaient. En outre, l'air degage par le feu des canons dans les deux sens, rendait la manipulation des anvires, pour le moins hasardeuse et par la même, problématique. Les canons de l'époque n'etaient pas inclus dans une base fixe (qui est encore souvent juste une sphères brute de toute façon) , et leur tir etait assez hasardeux aussi les canons pouvant accepter une grande variete de projectiles furent favorises. Ainsi, la plupart des affrontements prirent place à une distance relativement courte - à tel point que souvent, les navires etaient presque bord a bord et les hommes montaient a l'abordgae a la premiere occasion. Au moment des guerres napoléoniennes qui commencerent à la fin du 18ème siècle, la plupart des puissances de l'epoque possedaient de nombreuses colonies lointaines que nécessitaient une defense maritime quasi permanente, et les batailles navales ont été aussi frequentes et vitales que celles combattues sur les terres. De grand flottes de navires géants apparurent, dont certains avaient trois ponts armes de canons, pour un nombre de canons total parfois superieur a cent canons. Les combats mineus furent laissés aux petits navires, et généralement les conflits les plus importants virent des dizaines de grands navires deverser leur tir brûlant et incessant a coup de puissantes bordées, jusqu'à ce que les coques ou les équipages des navires adverse ne puissent en prendre plus. La bataille de Trafalgar en 1805 sera toujours la reference dans ce style de guerre sur mer, mais outre-Atlantique une veritable révolution se preparait dans la conception des navires de guerre. L'avènement des Cuirasses. Alors que les navires de guerre fonctionnat sur le principe de la tactique de bordée resterent en service jusqu'à la fin du 19e siècle, la guerre de Sécession (1861-1865) a démontra certaines innovations que les pouvoirs maritimes du monde ne purent guère se permettre d'ignorer. Lorsque le navire de l'union USS Monitor engagea la bataille avec les confédérés et leurs navire CSS Virginia le Mars 22 1862 à Hampton Roads, sur la rivière Elizabeth, la bataille fut dans une une impasse. Les deux navires etaient equipes d'une cuirasse de fer qui enveloppait la coque qui résista par consequent efficacement aux coups des canons, et ils apporterent ainsi plusieurs innovations à la lumière. Les deux machines à vapeur utilisées, supprimaient la nécessité de les mâts et de gréement aussi vulnérables qu'assujetis aux conditions de vent! La coque en grande partie submergée du Monitor s'etendait sur seulement quelques pouces au-dessus de la ligne de flottaison, faisant d'elle une cible difficile à atteindre, et même si elle n'avait que deux canons, ils etaient inclus dans une tourelle qui pouvait parcourir un cercle presque complet, ce qui signifie que le navire n'avait plus a manoeuvrer pour viser. Le Virginia, ancien USS Merrimack, etait un navire classique a mâts capturs au début de la guerre, qui conserva sa coque d'origine, mais il avait son armure etait construite vers l'intérieur afin que les tirs ennemis passent a cote et ne touchent pas. La fin de la Marine de Guerre a Voile. Il y a eu une période au cours de l'ère victorienne où l'arrogance des amirautés resta inflexible et résista a de telles innovations, et des navires tels que le HMS Warrior, lancé en 1860, n'étaient guère plus que des voiliers geants avec une coque blindee et des moteurs. Même après la bataille d'Hampton Roads cette philosophie a continué pendant plusieurs décennies. Toutefois, lors Première Guerre mondiale la plupart des navires de guerre furent du type "Dreadnought" - sans mats, construits en métal avec des canons lourds montés sur des tourelles rotatives. Cela dit, la tactique de l'ége de la voile fut plus lente à disparaître que ses navires, avec des batailles d'envergure telle la grande flotte Dogger Bank ou l'on combattit encore a l'ancienne. Il fallut attendre la Seconde Guerre mondiale pour que les grandes les flottes se rarefient, avec l'avènement de sous-marins et les aéronefs aussi efficaces l'un que l'autre pour debusquer et attaquer les navires ennemis. Voici quelques photos de la Course des Grands Voiliers 2010 a Hartlepool. Karim. Ce message a été modifié par victorian67 - 07 février 2011 - 03:46.
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


232492
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages