Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Changer de vie , changer de ville et bcp++

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 02/10/10 | Mis en ligne le 19/06/12
Mail  
| 28 lectures | ratingStar_269668_1ratingStar_269668_2ratingStar_269668_3ratingStar_269668_4
On dit toujours que quand on part on emmène ses problèmes, que ça se passe à l'intérieur de soi le bonheur etc… Certes. Mais n'empêche que partir ça peut être le déclic. Le déclic pour savoir que justement c'est bien à l'intérieur qu'il faut changer quelque chose et dans ce cas, on a de nouvelles armes pour se connaitre. Ou alors le déclic pour se rendre compte que OUI vraiment on avait une vie de merde et qu'il aurait été stupide de rester dedans sous prétexte que le bonheur est avant tout intérieur. Faut pas se leurrer, à moins d'être une grande sagesse, on est tous plus heureux dans une région sympa avec des nouvelles choses à découvrir, qu'en cellule avec 3 camarades de taule ! Partir, ça permet de mettre les choses en perspective et les problemes qu'on a emmené avec soi, ça permet d'avoir un autre regard pour pouvoir les comprendre et les résoudre. Dans tous les cas, je pense que la vie est changement et qu'il ne faut pas en avoir peur. On se découvre beaucoup en partant, en lâchant tous ses repères et toutes ses habitudes. Parfois on se découvre plus fragile, parfois au contraire plus fort. Dans tous les cas toute expérience est bonne à prendre, a fortiori quand on a rien à perdre (pas de boulot, pas de conjoint, pas de lieu de vie super joli de la mort qui tue). Décider de partir, de donner un gros coup de pied dans sa vie médiocre et de faire confiance en l'inconnu, en la vie, c'est prendre sa vie en main et qu'on s'y prenne bien ou mal, c'est déjà un grand pas en soi de prendre sa vie en main et de ne plus la subir. Même si c'est un échec "on l'aura fait" et on en sera pas mort. Et ça donne de la force ensuite pour d'autres changements peut être moins extremes mais qu'on aurait pas fait sans cette expérience plus extreme avant. Il faut juste bien se renseigner sur les conditions de vie de la région ou l'on veut vivre, les opportunités qui y existent etc pour ne pas se dégouter tout de suite en se disant "putain je savais pas pour ça, si j'avais su je serai pas parti ! ". Je suis partie il y a quelques années mais ça a été un échec très dur à encaisser. 5 ans, après je suis finalement repartie ailleurs, dans d'autres conditions, avec de grosses peurs en moins car "je l'ai déjà fait", et cette fois ça roule ! Bien sûr j'ai toujours mes problèmes existentiels avec moi, mais n'empêche qu'ils sont drôlement moins lourds à porter dans un environnement agréable avec des conditions de vie sympas. N'ayez pas peur de vivre !
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


269668
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages