Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Comment je me sors de ça ? (conflit avec bm)

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 22/07/11 | Mis en ligne le 29/03/12
Mail  
| 75 lectures | ratingStar_234053_1ratingStar_234053_2ratingStar_234053_3ratingStar_234053_4
Bonjour, J'étais venue il y a plus d'un an avec des angoisses vis-à-vis de ma bm (la maman de mon mari). Aujourd'hui, la situation est critique. Depuis la fin avril, on ne se voit plus et on ne se parle plus (c'est mon choix) mais ça fait souffrir mon mari (qui continue à la voir). Seulement, je ne sais pas comment sortir de cette situation. Pourriez-vous m'aider ? Avec ma petite de 15 mois, et un boulot à temps plein, difficile de trouver le temps de voir un psy… Pour le contexte, il y a deux aspects au problème : Le premier, c'est que ma bm réclame qu'on se comporte en invité chez elle, et surtout qu'on n'apporte rien. Après tout, si elle veut… Mais elle fait de l'ingérence quand elle vient chez nous : si elle pouvait apporter tout le repas, elle le ferait, et elle ne sait pas se comporter en invité. Or pour moi, si je ne peux rien faire chez elle, elle ne fera rien chez moi. Je suis consciente que des filles ou des belles filles adorent ça, mais ça n'est pas moi, j'adore recevoir, faire la cuisine, faire plaisir aux gens. Au final, j'ai le sentiment qu'elle se fait avant tout plaisir, et mon plaisir à moi elle s'en fout… alors qu'on aurait pu faire un compromis naturellement… En plus, elle ne parait jamais satisfaite, elle dit merci, mais jamais si elle est contente ou pas… Le second, c'est son rôle de mamie. Ma fille est la n°2 des petits enfants. La première, du frère ainé de mon mari, est née l'année d'avant, et elle n'a pas pu trop l'approcher (restriction des parents que j'ai mieux compris par la suite). La troisième, du frère cadet de mon mari) est arrivée il y a un mois. Ma belle soeur ayant déjà mis des distances avec la belle famille, je n'ai pas l'impression que ma bm ait beaucoup accès à cette petite (malgré l'opération séduction qu'elle a menée auprès de ma belle soeur pendant la grossesse). Tout ça fait que la mienne de fille a été la plus accessible pour elle. Je l'ai laissée la porter, la changer, la bercer, elle la garde une journée par semaine depuis qu'elle a 6 mois, plus quelques journées par ci par là pour qu'on sorte avec mon mari. Et bien ça n'est jamais assez, elle la réclame toujours plus. Elle s'était immiscée aussi pendant la grossesse en commençant à acheter plein de vêtements, de jouets, de trucs et d'autres. Elle a souvent des paroles bizarres à mon goût, le top ayant été pendant la grossesse ("j'ai l'impression que je vais avoir un bébé ! ". Elle veut toujours acheter plein de trucs (exemple, au lieu d'acheter 1 seul T shirt, car les autres grands-parents veulent aussi participer, elle va en ramener 3, et je vais en avoir 8, donc deux fois de trop…). Mon mari a décrété qu'on ne s'entendait pas elle et moi, et a attendu le clash, en faisant en sorte qu'on se croise le moins possible (on habite à 20 min en voiture, mais on ne se voit que pour les fêtes et des événements précis). Ce clash a fini par arriver fin avril, chez nous. Elle s'est précipitée une fois de trop sur ma fille comme si on ne s'en sortait pas sans elle. Or je l'ai coupée dans son élan avec un ton dur, mais pas des paroles méchantes. Elle en a été fâchée, et elle dit que c'est moi qui suis fâchée. Dans ce cas, j'ai décidé de ne plus la voir, et ça me fait le plus grand bien… Mon mari propose qu'on se parle toutes les deux, et il reconnait sans problème qu'"elle est trop". Mais je refuse aujourd'hui ce dialogue, qui n'en sera pas un, je ne vais pas lui faire la leçon quand même ! Surtout que mon mari a essayé de lui parler, et la réponse a été qu'elle avait à redire contre moi (super ! J'ai bien fait de lui laisser approcher mon bébé plus que les autres le font, tiens…) car d'après elle je n'ai pas le même comportement avec elle qu'avec les autres (je le reconnais évidemment, les autres ne sont pas déraisonnables sur les présents, et ils font part de leur plaisir ou leur contentement à nous voir, etc…). Enfin, mon mari aime par dessus tout les réunions de famille, avec tout le monde réuni, et il cautionne que sa mère organise ça, et c'est ça qui le rend le plus malheureux, c'est que je ne veuille plus y aller. On a décidé de se partager les Noëls (une fois entre nous et la suivante lui et notre petite chez sa mère). Bref, je suis prête à vivre une vie de 1/2 divorcée (un Noël sur deux avec ma puce). J'ai déversé mon sac. Et encore il n'y a pas tous les détails. Je sais qu'une des solutions serait d'être suffisamment forte pour la remettre à sa place en étant pince sans rire, mais je n'ai pas de répondant. En plus, je ne veux pas qu'elle gère la vie de ma fille : j'ai organisé son premier anniversaire, elle a voulu quand même s'occuper du gâteau (alors qu'elle gère déjà l'anniversaire de ses propres fils). Non ! Non ! Et non ! Au lieu de me mettre hors de moi intérieurement, je n'ai rien trouvé de mieux que couper les ponts… Vous avez une idée miracle pour améliorer cette situation ?
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


234053
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages