Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Comment peut-on prétendre aimer et faire souffrir en même temps ?

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 110 lectures | ratingStar_267042_1ratingStar_267042_2ratingStar_267042_3ratingStar_267042_4
Citation : Quand on est accro, c'est pas facile d'écouter ce genre de choses. C'est surtout quand on essaye de se persuader qu'on a fait le meilleur choix pour tout le monde, sauf pour soi !!! En l'occurence, ce qu'il a fait, c'est pour sa fille… Pour certains, il peut-être bon de se sacrifier pour ses enfants. C'était le cas de ma mère et franchement, j'aurais préféré qu'elle trouve son bonheur plutôt que de se sacrifier pour nous ! J'en ai éprouvé une très forte culpabilité et aujourd'hui encore, j'éprouve une rancoeur contre elle de nous avoir fait porter ainsi le chapeau… C'est un peu comme si elle nous avait mises en dette pour notre vie entière. Je trouve ça intolérable ! Au point qu'aujourd'hui, je ne veux plus la voir Je refuse par là de rembourser une dette fantôme… c'était son choix, pas le mien. Et si elle avait travaillé à son bonheur, j'aurais été sans doute plus capable de trouver le mien… J'ai pris son contre-pied parfait sur ce plan là : je n'ai jamais voulu que mon bonheur dépende de mes enfants, qui, s'ils m'en apportent beaucoup de par leur présence, n'en sont pas le point de mire. Citation : Marrant, moi c'est quand je suis seule et que je me détends. Donc tu sais que tu peux savoir. A appliquer !! Je préfère ne pas me laisser guider par elles, justement ! Une erreur d'interprétation est vite arrivée… Au travers de ce que dit Monsieur, de ce qu'il laisse traverser, je dirais qu'il a fait son choix mais qu'il ne sait comment l'appliquer encore… mais la frontière est mince entre mes intuitions et ce que je pourrai projeter, même si je me garde de toute projection dans cette histoire. Tu comprends ce que je veux dire ? Citation : Je trouve ça assez interpellant ce que tu dis là… curieusement on attire ce qu'on craint. Oui ! Mais je n'en comprends pas le mécanisme ! Ça fait un bout de temps que j'y réfléchis sans trouver de réponse… Citation : Je pense que lorsqu'il n'y a pas d'évidence et de spontanéité et qu'on se prend encore et encore la tête pour obtenir quelque chose, et que le naturel revient au galop, ça peut pas marcher. Vois les faits d'abord ; l'émotionnel c'est à part… Vu son non-engagement (en rapport au fait qu'il avait fait des promesses et qu'il s'est fourvoyé) , je laisse parler ma peur… je n'ai aucune certitude au point de ne pas savoir si ça vaut le coup de me battre ou non. Les faits… oui… beaucoup en faveur de continuer et répondre à mon "et si… ?" Emotionnellement… pfiou… C'est dur, très dur… j'ai peur, j'ai peur d'y croire, d'avoir confiance et au bout de me planter. Le hic, c'est que si je n'y crois pas, si je n'ai pas un minimum confiance, ne vais-je pas vers ce que je redoute ? Citation : Ta sensibilité et tes blessures d'avant, une forme d'insécurité qui refont surface ? Oui ! Je ne me sens pas sécure, parce qu'il ne s'engage pas, ne parle pas seulement de ses projets. Je suis sûre qu'il a quelque chose en tête, un plan… mais je ne sais lequel. Je ne peux/veux pas me fier à ce que je ressens. Citation : Devant le "et si",fais le bilan de ce que tu ascomme potentiels, comme outils, comme moyens ; c'est parfois ++++ qu'on ne l'imagine. You're a fighter ! Bonne idée ! Je vais m'atteler à faire un bilan… ça m'aidera sûrement à faire le point. Oui, tu as raison… on ne peut pas être un sauveur à l'infini. J'ai ce gros défaut ça me rend malheureuse de le savoir malheureux et je n'arrive pas à me détacher du fait qu'il a déjà tellement souffert… Je suis consciente qu'en agissant ainsi je tente de réparer quelque chose en lien avec mon histoire (mon père m'avait dit, il y a longtemps : tu n'as rien pu faire pour nous, tu tentes de nous sauver à travers les autres). Je sais qu'au final, je ne sauverai personne… c'est à lui de se sauver, tout comme je dois savoir me préserver émotionnellement et psychologiquement. Ah bah ça y est… J'ai le bourdon.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


267042
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages