Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Conséquences de l'ouverture des micro crèches

Témoignage d'internaute trouvé sur france5 - 12/02/11 | Mis en ligne le 08/04/12
Mail  
| 42 lectures | ratingStar_238743_1ratingStar_238743_2ratingStar_238743_3ratingStar_238743_4
Bonjour pluvieux ! Comme vous le savez, pour celles et ceux qui fréquentent le forum depuis pas mal de temps maintenant, j'habite au coeur d'une grande ville. Je suis donc entourée de crèches, dont une si près qu'on pourrait se tromper de fenêtres de haltes-garderies, bref ! Notre ville a toujours mis beaucoup de moyens à la disposition des familles. Il est vrai, que certaines ass mats souffrent énormément, d'autres sont jusqu'à présent complètes malgré tout. Comme j'ai eu l'occasion de l'évoquer déjà sur ce forum, plus que jamais, nous devons réfléchir à la manière d'exercer notre travail afin de nous DEMARQUER de la concurrence quelque soit celle-ci ! Se démarquer, c'est peut - être : - accepter de finir après 18h 30 ses journées de travail. - accepter la présence des enfants malades sans faire la tête en pensant "ras le bol de leurs microbes" - démontrer qu'on sait se renouveler au quotidien. - ouvrir grande notre porte et faire participer nos PE pour qu'ils sentent qu'ils ont leur place et non pas à l'inverse, qu'ils sentent qu'ils dérangent dés qu'ils dépassent le seuil de notre porte, - montrer qu'on sait dépenser pour mieux accueillir, car en coulisse la récolte n'est que meilleure paroles de Blédi ! - savoir se vendre, tout simplement. - savoir se remettre en question jour après jour et ne pas croire que parce que le contrat est signé, c'est cool pour 2 ans 1/2 ou 3 ans ! Pour Raphah : Si je suis très souvent d'accord sur la teneur de tes propos, pour une fois, là je ne le suis pas. Sur le fond, on est effectivement en droit de se demander pourquoi les CG accordent toujours des agréments, or que dans certains secteurs géographiques, il n'y a déjà pas assez d'enfants à accueillir, de plus les CG le savent, donc ! … Cependant, si on reprend ta même logique, pourquoi ne pas fermer certaines filières pour les étudiants, puisqu'on sait déjà qu'à la sortie de leur cursus scolaire, ce sera le chômage ? Pourquoi autoriser des milliers d'élèves à préparer un CAP et/ou BP d'esthéticienne et/ou de vendeuse, ou que sais-je encore ? Puisqu'on sait qu'il n'y a plus du tout de travail pour ces jeunes ? Chaque individu est en droit de souhaiter aller jusqu'au bout de son souhait professionnel en ayant été préalablement prévenu que sur le terrain ça bouchonne afin qu'il puisse réfléchir et soit bien conscient de la galère qui l'attendra à la sortie. Aujourd'hui nous sommes bien trop nombreux sur la planète pour tout. La part de gâteau que nous serions en droit d'obtenir devient de plus en plus petite année après année, quelle solution pour y remédier ? Je ne sais pas ! Conclusion : On ne doit pas espérer que les CG arrêtent de délivrer des agréments aux futures candidates qui souhaiteront dans l'avenir ce que nous mêmes avons souhaité devenir il y a quelques années de cela. On ne doit pas souhaiter éliminer la concurrence de cette manière, selon MOI !
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


238743
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages