Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Coup de gueule sur a mon ivg - ivg

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 31/07/13 | Mis en ligne le 18/06/14
Mail  
| 1789 lectures | ratingStar_531631_1ratingStar_531631_2ratingStar_531631_3ratingStar_531631_4
Bonjour tout le monde, Je souhaite partager mon histoire et en profiter pour pousser un coup de gueule contre l'hopital. J'ai subi en mai dernier une IVG médicamenteuse. J'étais à 9 semaines de grossesse, donc délai dépassé il me semble bien. J'ai eu un début de physique horrible sur tous les plans … Vomissement, fatigue extrème, dégout de toutes les odeurs et prise de poids direct. S'est ajouté à ça tous les '' batons dans les roues '' que l'ont m'a mis lors de mes démarches. Ma gynéco qui me suit (suivait) habituellement a tout fait pour me faire changer d'avis … elle m'a montré l'échographie, fait écouter le coeur … J'ai ensuite perdu un temps fou à trouver un hopital qui puisse me recevoir rapidement … c'est après avoir contacter 5 servives IVG de ma région que j'ai enfin trouver quelqu'un qui me prenne rapidement (a se demander s'ils n'en font pas exprès). J'ai donc passé mes partiels enceinte et malade parce que pas un médecin ne dégnait me recevoir … Enfin les rendez-vous tant attendus … on m'explique, on me demande encore si je suis sûre de ma décision … rien de pire pour avoir le doute et craquer si près du but. Le jour de l'avortement … personnellement c'était long et douloureux. Mais ce n'est pas l'attente ni les contractions qui m'ont le plus choquée pour ma part, c'est l'attitude du personnel de l'hopital. J'ai eu le droit à " c'est de l'égoisme" ou encore "c'est contre nature ce que vous faite" … mais le pire a été après l'avortement, après le dernier examen dans le cabinet du gynéco ou il a curer tout ce qui restait. Suite à ça une enorme tâche de sang sur ma blouse et je devais traverser la salle d'attente pour retourner à ma chambre. Quand j'ai demandé à l'infirmière de me donner une nouvelle blouse dans l'optique juste de ne pas dégouter les femmes attendant dans la salle d'attente on m'a répondu '' non pas de nouvelle blouse propre … il faut assumer '' … J'ai été réellement choquée qu'il existe encore de nos jours, ce genre de personnes qui se permettent de juger et de balancer ce genres de reflexion. Aujourd'hui ça va mieux … mais ces attitudes m'ont réellement attristée. Je souhaite du plus profond de mon coeur du courage à toutes celles qui ont traversé ou qui traverses aujourd'hui ce genre d'épreuve … ce n'est pas quelque chose de grave, mais ça reste quand même gravé en nous d'une façon ou d'une autre.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


531631
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par Maryanne | le 31/12/14 à 18:55

Peut-être que dans quelques années tu remercieras pour cette dureté ..; elle t'a permis d'être réellement, violemment certes, en contact avec la réalité de l'avortement.
Quand on est anesthésié, que tout le monde est gentil et qu'on arrive à se persuadé mentalement qu'on a fait le bon choix... çà peut mettre du temps à ressortir.
l'infirmière n'a pas à dire "c'est contre nature" évidemment, nempêche, que... c'est la vérité : nous sommes faites pour donner la vie. le féminisme et le monde moderne nous fait banaliser cet acte, alors il faut parfois plusieurs décennies pour se mettre en contact avec la rélité de l'avortement.
pourtant, pour souffri le moins possible du choc psychologique (même si masqué) de 'lIVG, le mieux est encore d'être secoué concrétement. Cela te permet de te mettre en colère, or il y a toujours de la colère dans ces moments... y compris contre soi (mm si pas toujours conscient) ces personnes odieuses t'ont permis d'être connectée avec des émotions qui sinon auraient été se cacher et viendraient te plomber pendant des années ...
Peut-être es-tu choquée par mon message. mais je parle d'expèrience (IVG mais aussi thérapeute...) nous avons, nous autres femmes, à nous réapproprier le féminin, largement perverti par le monde capitaliste. Et le regard sur l'IVG fait partie des choses perverties...
Il ne s'agit pas de juger, mais bien d'être conscientes ++++

Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages
Les derniers appels à témoins