Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Crises d'angoisse

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-az.aufeminin - 07/10/11 | Mis en ligne le 21/04/12
Mail  
| 65 lectures | ratingStar_244603_1ratingStar_244603_2ratingStar_244603_3ratingStar_244603_4
Bonjour, j'ai 20 ans, et je fais moi aussi des crises d'angoisse. Ça a commencé quand j'étais en seconde. Je me suis faite agressée physiquement et verbalement… coup de pied au visage, regard haineux, insulte, et vol de sac. Ça a été très vite, mais cette expérience, qui aurait pu être bien pire, m'a vraiment marquée. A partir de ce moment là, j'ai perdu confiance en moi. J'ai commencé par fuir les regards, baisser les yeux, avoir peur dans la rue, je me sentais suivie, épiée, en proie au monde, victime, faible, et impuissante. J'ai été voir mon médecin qui m'a très bien fait comprendre que ce n'était pas le coup en lui même qui m'avait blessé, mais bien le regard haineux, gratuit, que cet individu m'avait lancé. Je me suis sentie attaquée, seule. Après avoir parlé avec mon médecin, je suis allée mieux. Avec le temps, je me suis sentie plus libre, courageuse. Le problème concernant mon appréhension à être constamment épié et suivie s'est dissipé. Le soucis qui persiste encore à l'heure actuelle, c'est l'angoisse que cela recommence. A chaque fois que je me retrouve dans un contexte, une situation similaire à ce soir de janvier, je perds mes moyens, commence à pleurer, à avoir mal au ventre, à m'imaginer les pires scénarios, à stresser, à me dire que je suis faible, et finalement, à me remettre totalement en question (quand je dis totalement, c'est totalement… doute sur mon orientation professionnelle, sur ma vie sentimentale etc, etc). Quand je sais que je vais faire face à un contexte à peu près identique à cet épisode, je me referme comme une huître. Un exemple, ce soir… (c'est pour ça que j'écris ici d'ailleurs, ça me fait du bien… c'est la première fois que je parle sur un forum comme ça). Ce soir, j'ai eu une crise d'angoisse. Je suis invitée à l'anniversaire d'une amie dans l'Essonne (j'habite en Seine St Denis) , et sa fête se déroulera un vendredi soir. Je vais devoir y aller en voiture, il fera nuit assez vite, il y aura du monde sur la route, et j'angoisse. C'est la première fois que je prendrai la voiture seule, la nuit, pour aller dans un endroit que je ne connais pas plus que ça. Bien sûr, je vais préparer mon itinéraire et tout ça, mais j'ai peur. J'ai peur qu'il m'arrive un accident, peur que je me perde. C'est étrange, car je n'ai jamais eu peur concernant l'autoroute (j'ai mon permis depuis 6 mois). Cette amie part à l'étranger deux jour plus tard, c'est donc la dernière fois que je la verrai avant longtemps… je me dois d'assister à sa fête. Je sais qu'il faut essayer de prendre du recul sur les choses, de respirer à fond, de se dire qu'il n'arrivera rien si je fais bien attention à tout. Je sais tout ça… mais, rien n'y fait. Je suis assez fatiguée ce soir, de plus, je suis aussi hyper sensible. J'ai remarqué que mes crises survenaient lors de ces moments de fragilités intérieures. Lorsqu'on est à "fleur de peau". Et je me suis remise en question… me trouvant une nouvelle fois faible, sans avenir, me percevant comme une personne n'étant pas courageuse, ne prenant pas de risques… Bref. Je suis perdue. J'arrive parfaitement à prendre du recul sur mes crises d'angoisse, j'ai réussi à m'auto-analyser… mais je n'arrive pas à les contrôler, et j'en souffre. J'en ai parlé à mes parents, ils tentent de me rassurer un maximum… le problème c'est qu'eux aussi semblent avoir été très marqué par mon agression. Ce n'est pas qu'ils me "sur-protègent", mais ils m'ont bien fait comprendre qu'ils n'étaient pas chaud du tout du tout à ce que j'aille à cet anniversaire. Si quelqu'un est dans un état d'esprit similaire au mien… Les témoignages sont les bienvenus. PS : Prendre du recul et relativiser sur nos expériences est, je pense, primordiale à la guérison de crises d'angoisse et de panique. En parler est aussi une bonne solution… la preuve, là, en vous racontant tout, sans tabou, je me sens tout de suite mieux . Courage les filles.
  Lire la suite de la discussion sur sante-az


244603
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages