Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

dépression suite à IVG

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1180 lectures | ratingStar_89718_1ratingStar_89718_2ratingStar_89718_3ratingStar_89718_4

Bonjour belcandy, je tombe sur ton message par hasard aujourd'hui seulement (repos forcé au lit avec gastro et cherchant des solutions pour une petite belle soeur ayant un début de grossesse anxieux… Comme quoi…).

J'ai eu la même expérience que toi et il y a longtemps (j'ai 59 ans et en avais 36) après avoir eu deux enfants (deux filles qui ne m'ont apporté que de la joie) seulement lorsque "l'accident "est arrivé je n'étais vraiment pas prête à avoir un bébé et je n'ai pas hésité.

Je préfèrais continuer à bien élever deux enfants que d'en rendre trois malheureux Je n'étais pas capable d'assumer et je trouvais des tas de raisons (il n'y avait que trois chambres, j'étais "indispensable" à l'école (bénévolat non stop) j'en voulais à mon mari de m'avoir fait un enfant dans le dos (l'expression est passable mais est… expressive) bref j'étais soulagée après l'IVG (décision que j'ai dû prendre seule, mon mari m'ayant dit de faire comme je voulais). Ma vie reprenait comme avant et tout allait bien. Seulement quatre mois après j'ai eu une crise de spasmophilie importante (je ne savais pas que j'avais un terrain spasmophile) traitement au valium en pleine nuit, la première de milliers de crises plus ou moins invalidantes et détestables. Mon médecin généraliste avait commencé à me donner un "tranquilisant" que je n'ai pas supporté et je me suis tournée vers l'homéopathie, que je ne renie pas puisqu'elle soulage bien des maux mais n'était pas assez énergique pour soigner cette dépression. J'ai appris il y a seulement deux ou trois ans qu'il s'agissait de dépression liée à cette IVG. Je n'ai donc pas été bien soignée à temps et l'état dépressif s'est installé sournoisement jusqu'à faire partie de ma vie, tant bien que mal. J'ai par chance une nature optimiste aussi je m'en suis toujours sortie mais je regrette d'avoir été mal conseillée (j'avais pourtant deux médecins dans la famille) et ne peux que conseiller à mes consoeurs (nombreuses) d'avoir un soutien psychologique après, même quelques mois plus tard, même quelques années. Je ne regrette en aucun cas l'IVG, le rôle naturel de la femme n'étant pas de se sacrifier comme le disait une psy allemande Maria Simon mais de suivre son instinct.

Tu ne dois donc pas te reprocher quoi que ce soit et tu as bien fait de privilégier tes études (tu écris toi même que ta décision était la bonne) , des tas de femmes ont cette expérience mais chacune a besoin de soutien, surtout si elle est fragile et sensible. Pense à ta vie future (pur le rhésus négatif tu n'es pas la seule non plus et nous avons la chance d'avoir en France un suivi rassurant. Tu as donc toutes les chances d'avoir plus tard quand tu le décideras un bébé qui te rendra l'équilibre aussi à cent pour cent à ce moment là. Si tu n'as pas encore terminé tes études et que tu n'envisages pas le bébé en même temps fais comme tu le sens et non pas comme le "quand dira-t-on" - L'IVG est encore bien mal vue par les porteurs de principes et il faut les ignorer.

J'espère bien que depuis novembre (encore est-ce bien celui de 2008 ?) tu as repris le dessus, sinon n'hésite pas d'abord à déculpabiliser et à te faire aider, continue à te fier à ton bon sens et la nature fera le reste. Ce n'était pas le moment en novembre c'est tout. Ne pense à rien d'autre. Le bébé n'en était pas un, il ne t'en voudra donc pas, et d'autres viendront qui te combleront.

A condition que tu restes zen. Mieux que des médicaments, la sophrologie et le reiki font un bien fou. Inscris toi à la rentrée après de bonnes vacances au soleil j'espère.

Bien à toi et… à toutes celles dans "notre" cas.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


89718
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages