Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ecris, c'est une bonne thérapie

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 06/02/11 | Mis en ligne le 24/07/12
Mail  
| 84 lectures | ratingStar_280195_1ratingStar_280195_2ratingStar_280195_3ratingStar_280195_4
Bonsoir Klam, Merci de m'écrire encore. Ecris, c'est une bonne thérapie : ça permet de "sortir" de soi les choses et quand elles sont écrites de pouvoir les regarder en face. Parfois elles font moins peur, on a l'impression d'avoir prise dessus. J'ai l'impression que c'est exactement ce qui se passe. J'écris pour vider,… poser, mais en même cela m'avance dans la réflexion et tu as raison cela pose les choses/actes/paroles, et laisse une trace… qu'on ne relit pas avec le même "ton" par la suite… Puis ça libère… Puis il y a vous, vous tous… qui ajoutez vos commentaires, grains, remarques, suggestions et certaines interventions font avancer, déclenchent …… c'est parfait… C'est toujours difficile d'interpréter les paroles des autres : on les perçoit à travers le filtre de notre affectif et celui ci, lorsqu'il est fortement touché, fausse le jeu. Oui et lors d'une séparation, on a un affect diff chacun et j'ai plus que l'impression que avec mon mari, cet affect est fortement différé… toute communication entre nous est faussée… On a tendance à voir et entendre ce qu'on a envie de voir et d'entendre, c'est moins douloureux, on trouve alors parfois à l'autre des circonstances atténuantes pour le mal qu'il nous fait. On en a besoin pour que cela soit soutenable. Je suis à bout, depuis le jour… où il quitte sans rien laisser derrière… même pas décrocher le tel ! On a vecu 8 ans ensemble, on s'est aimé,… on a une fille, on avait des problèmes de couples, oui, on en avait, mais je pensais qu'on allait se re concilier. Il m'a fait croire pendant 10 mois, que tout allait s'arranger,… jusqu'à septembre dernier, où Tout s'est arrêté d'un coup net et sec, sans explication aucune, sans communication aucune, sans rien du tout, plus rien… plus rien. Choc ! Oui Choc total. Peut être ces larmes et ces paroles de je t'aime encore… on été pour moi ces 2 choses fondamentales auxquelles je m'accroche désespèrement depuis septembre… ce sont mes circonstances atténuantes… ou… ? Je pense que 95 % des gens sont sincères quand ils parlent. Il y a certes des menteurs et des manipulateurs, mais ils ne sont pas si nombreux (à mon avis). Quand on relis l'histoire avec le recul et la connaissance des évènements qui ont suivi, on a souvent tendance à dire "c'était un bel hypocrite" (par exemple) , ou "il s'est bien foutu de moi". Je ne pense pas qu'il soit manipulateur ou hypocrite. J'étais bien plus manipulatrice dans notre rélation qu'il ne l'a jamais été. Il a trjs été clair, et décidé. Il ne faisait pas des serpentins pour arriver à qqchose. Il était fiable dans ce domaine… une parole = un acte. Et pourtant depuis septembre, ses actes qui sont nuls = 0 et ses paroles de "je t'aime" ne concordent plus du tout. C'est nouveau, et j'ai mis ainsi beaucoup beaucoup de tps à le comprendre, au fait je l'ai compris sur ce forum seulement, il y a très peu de temps. Je pense que ce n'est pas juste. Au moment M, l'autre était sincère, mais ensuite il faut assumer ses actes, se dédouaner, se déculpabiliser, s'inventer de "bonnes raisons" d'avoir agi ainsi et c'est là que le discours change (et les actes aussi). Le recul, la sortie du choc émotionnel, modifie le regard. ? Je ne saisi pas ce que tu veux dire… ici… C'est la discordance après son départ entre paroles et actes ? Je ne pense pas qu'il faille revenir sur la sincérité de ton mari qui a pleuré en te quittant. Il abandonnait une femme mais aussi un "avenir" qu'il avait imaginé avec toi et la petite, un mode de vie. Je sais que ses larmes sont sincères, c'est ce qui me laisse dans cette totale incompréhension - cette non acceptation de ce qui m'arrive aujourd'hui. Le poids de la tradition l'a emporté : ce n'était peut-être pas son choix au fond de lui, mais il avait un "sens du devoir" qui a primé sur ses propres ressentiments. (j'imagine, bien sûr). * il disait : le jour où tous les deux on ne sera plus ensemble, ilpartirai dans le désert, s'occuper des ses troupeaux, deviendrai réligieux et ne se marierai plus jamais . * lors d'une croisière en 2008, il est resté expectatif,… pensif. Pendant tout le sejour …un soir sur la terrasse de cabine en regardant l'horizon, disait qu'il ne fait pas parti de ce monde, qu'il ne souhaite pas ce monde, et qu'il a honte d'être dans tout ce luxe, alors que les siens puisent l'eau avec des écuelles dans des fonds de mare asséchés. Oui il avait ces paroles là. Et pourtant il aimait le "luxe"… oui il aimait le luxe, Aujourd'hui il se ballade en gros 4X4 dernier modèle, montre neuve et de marque au poignet, et Iphone (alors qu'on a même pas le reseau internet pour profiter des nbrx fcts ici) … il se ballade ainsi, depuis sa nouvelle fonction (politique) dans la capitale… et les siens ont pourtant toujours soif. * il n'a pourtant jamais jamais eu le sens du devoir ! Il s'est marié déjà contre le gré et la volonté de son père. Il a divorcé deux de ses cousines sur le champ ! Il n'a jamais eu un mode de vie trad depuis fort longtemps (depuis l'enfance). Le devoir, la tradition, ce n'était pas du tout son truc ! Pas du tout. * d'ailleurs il n'a aucun sens du devoir en tant que homme touareg envers ni son enfant, ni sa femme : ici !!! Rien il ne respecte rien de ce qu'il devait faire (même en cas de séparation). * en europe il s'habillait en boubou et chèche, pour provoquer. Ici il s'habillait en jean/tshirt casquette pour provoquer : ça c'était lui, il n'avait rien à faire des apparences : Rien et il aimait provoquer… le sens du devoir : non il n'en avait pas. Il faisait toujours et systématiquement tout à l'envers, il adorait cela. Pourquoi il ne vient pas voir sa fille ? Peut-être pour les mêmes raisons : inutile d'attiser des regrets de part et d'autre, le choix a été fait, a DU être fait et doit maintenant être assumé. Par tous (même ceux qui n'ont pas choisi). * son choix peut me concerner. Il peut ne plus m'aimer, me quitter. Ce qui n'est pas le cas pour son enfant. C'est son sang, c'est son tout. Il adorait la petite, il a tellement aimé, choyé la petite, je suis dans une incompréhension totale totale totale ! Je n'arrive pas à le comprendre. Il adolâtré sa fille. Je ne connais pas les hommes du désert, mais je les crois fiers et entiers. *Plus fier tu meurs. - Entier, pas si sûrs, pas tous, cf problèmes du nord/rebellion/trafic de cocaine/trafic d'immigrants/d'armes… et et et. Il a "choisi" (a été appelé à) une autre destinée, comme le mari d'Annaïss Un "appel" qui vient d'ailleurs et qu'il n'a pas le droit (de son point de vue) de refuser. *Pourtant certains, dont son meilleur ami me dit, qu'il avait le droit de refuser, il pouvait. D'ailleurs au départ ce n'est pas lui qui devait être concerné, mais son grand frère… ! *il aurait pu choisir des aller/retour au nord, avec une vie, de 1 mois par ci, un mois par la, ça aurait pu lui plaire, lui nomade qui aimait tellement voyager… *certains prétendent : qu'il a été "travaillé" avant la mort de son feu père - pour qu'il reprenne. Qu'il n'aurait pas toutes ses fonctions de reflexion pour l'instant. Quelque fois à moi aussi il m'a semblé bizarre, comme possédé… (regards bizarre, discours totalement diff de ce que je connais, paroles mais aussi voix diff… attitude, réaction qui n'est pas lui.). * je pense également que je lui ai fait lors de nos prob de couples, posé des exigences trop hautes, si fortes, qu'il ne pouvait pas y repondre, qu'il se heurtait / mes exigences et désirs en permanence à des échecs. A la naissance de la petite il se jurait de construirais qqchoes pour elle. Réalité est qu'il a encaissé échec sur échec pendant une année… professionnel, financier (et notre couple battait de l'aile ! ) etc… je pense que cela joue beaucoup. Il s'est retrouvé à un moment précis, l (ors de la mort de son père = déclencheur) , en échec total sur toute la ligne, à 43 ans… et je pense que c'était plus facile pour lui de partir et de tout laisser,… et même avoir pu être idolatré et accueilli les bras ouverts… là où il est parti… Enfin des raisons, je peux en trouver un certain nombre, qui ne soient pas tout à fait lié au simple : il a été appelé à faire de grandes choses… Non il n'est pas le messie… loin de là ! Je refuse cet argument. Pourquoi a-t-il confisqué vos papiers ? Parce qu'il n'assumait pas complètement ce nouveau destin ? Pour essayer de se donner une porte de sortie et ne pas vous perdre totalement ? (ce ne sont qu'hypothèses, bien sûr, peut-être lui-même ne saurait répondre à cette question). Apparemment, tu as pu quand même quitter le territoire avec l'enfant. O. Je lui ai demandé et il ne pouvait pas me dire. Il a amené tous nos papiers administratifs (doc mariage, certificats d'authénticité, acte naissance de lapetite, cert residence etc etc) mais je gardais en effet toujours nos deux passeports dans un endroit connu de moi. Nous avons pu voyager, mais je n'ai pas pu divorcer pex… j'ai du refaire les papiers pour le divorce… car bien qu'il m'a confirmé de me les ramener, il ne me les a pas amené. Je pense que l'interprétation "il ne veut plus de moi" est erronée. Il a dû prendre une autre route et dans ce nouveau futur, tu n'as pas de place. Ce n'est pas toi qu'il a rejetée, c'est sa destiné de chef de tribu qu'il a accepté et la conséquence, c'est le sacrifice de sa famille. * Sacrifice de sa famille : ça me fout en rogne - ça ! Quand j'entends ça… c'est un de ses derniers arguments, du genre … je ne peux pas rester avec vous deux, 2000 personnes ont posé leur main sur moi… dit il fièrement et ses pupilles brillent. Je ne veux rien entendre de ce genre de sacrifice… non. Non et non. Quand on est bien dans sa vie, quand on est bien dans son couple, quand on est aime son enfant, on ne sacrifie pas ! On ne sacrifie pas, non ! Face à une telle situation, on trouve une solution et il aurait pu en trouver… J'interprête que c'est une fuite, un échappatoire… pour lui, plutôt qu'un sacrifice… je refuse je refuse de penser une telle chose : et qui fera que mon histoire tourne au drame. Je ne veux pas de drame. Il devrait être adulte, responsable, et il n'a pas à partir de la sorte… non et non. Mais il a fuit, il veut autre chose, il se donne de l'importance, il est devenu fou, il est malade, il est "travaillé" ensorcéle, mais pas ça ! Non, il ne s'est pas sacrifié. Il n'a rien à sauver… musulman il ne saurait avancer une telle prétention. C'est trop simple, ça comme explication, ça ne tient pas débout ! Il a une association… je l'aidais, il aurait pu faire de actions très concrètes pour son peuple sans qu'il fuit son rôle de père ! (je conçois qu'il ne puisse plus m'aimer et qu'il a le droit de me quitter, ok) mais pas son enfant, pas de cette façon là. Rien ne l'excuse, rien. Je pense que quand on change de vie de façon aussi radicale, on DOIT oublier sa vie "d'avant", sinon, cela devient vite insupportable. Il ne supporte pas sa propre lâchété oui. Il ne supporte pas ses échecs successifs, oui. Il ne peut pas regarder en face son "irresponsabilité - oui ! Dans ma version, le fait qu'il ne donne pratiquement plus signe de vie serait à mettre à son actif : il ne te "fige" pas dans une situation, ne t'attache pas et te permet de te projeter dans un autre avenir. Il te rend ainsi ta liberté. * oulalalallalal… mais il est vraiment bon. Il me rend ma liberté ! Voyons ! Me dire : je ne t'aime plus, j'aime une autre femme, oui il me rend ma liberté. - je la prendrai… j'ai jamais eu de souci avec ma liberté, mais là non, pas comme il le fait là ! Et il libère son enfant aussi… pardi elle va lui être reconnaissante elle… ! Non, arrêtez le délire, on dirait qu'il est d'une générosité exubérante, non, il n'est pas dieu, il est un homme qui n'a plus su assumer une situation qui l'a dépassé et il fuit toutes ses responsablilités, Un mari lâche, qui fuit. Un père indigne, qui abandonne. Je cherche déséspèrement que lui dire à ma petite fille : quel ton/signification à donner à son histoire. * père héros salvateur d'un peuple : NON o ke NON …nonnonno. Ou. * père lâche et fuyard : non plus… ? Que dois je trouver… la vérité… je ne la saurai jamais. Je pense que lorsque le divorce sera officiellement déclaré, tu pourras commencer le "deuil" de ce futur imaginé qui t'échappe à présent. O pardi que j'attends ce divorce avec une force… une envie incroyable, comme si tout tenait à ce jour, à ce moment, où enfin je ne serais plus liée à lui en tant que femme. Je pourrais re respirer… Ta fille réclame-t-elle son papa ? C'est triste. Elle l'a reclamé longtemps, je n'ai pas su lui dire autre chose, que papa a voyagé à tombouctou… (un de ses premiers mots…). Elle m'a fait des crises (un peu violentes, rares mais très inhabituelles) en oct/nov. Depuis elle ne me l'a plus jamais demandé. Aujourd'hui j'essaie de l'évoquer pour cerner ses réactions : elle ne réagit pas, c'est comme si elle avait abandonné… Mais je lui en veux tellement de faire d'avoir fait souffrir la petite, à ce point là. J'arrive à un point, aujourd'hui où je le déteste, je le déteste. PS : je n'ai pas bien compris ce qui t'avait tant choqué dans mon message précédent. Je continue d'écrire, mais si mes écrits te font du mal, n'hésite pas à me le dire, je m'abstiendrai, en toute amitié bien sûr.[/#0000ff] [/quotemsg] J'ai pas trouvé. Avec le temps, en relisant msg, dans une semaine, pour voir… ce qui est mon regards/réaction alors… Klam … ça n'a rien mais rien de perso. La réaction est chez moi, je sais tout juste pas encore,/ à koi… dans ce que tu dis, mais qu'est ce qui m'a dérangé donc tant… (le dernier, msg, pas celui là). Bonne soirée. Taousssouk.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


280195
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages