Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Enfin surtout moi j'avoue parce que chéri, il garde tout pour lui.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 62 lectures | ratingStar_277345_1ratingStar_277345_2ratingStar_277345_3ratingStar_277345_4
Citation : Kachina a écrit : Honnetement on en a déjà parlé mon chéri et moi, et ni l'un ni l'autre on ne pourrait supporter d'avoir son fils 24/24 à la maison ! Enfin surtout moi j'avoue parce que chéri, il garde tout pour lui. Et puis c son fils. Mais même lui dit qu'il a beaucoup de mal avec son fils. Il ne le comprend pas et son fils ressemble tellement a son ex (par le caractère je veux dire, sa façon d'être, de parler, de faire les choses) que c normal que ça soit difficile à gérer pour lui… (je précise pour info que son ex méprise mon chéri, même devant les enfants). Sinon moi je fais effectivement une différence tout simplement parce qu'il y en a une ! La fille a envie de se sortir du carcan (orthographe ? ) de leur mère, elle est curieuse et a envie de découvrir des choses, a du caractère. Alors que le fils est très bien ds ce "cadre"… il ne veut pas évoluer, de peur de faire de la peine a sa mère probablement ! Hippocamis, effectivement je crois qu'on est exactement ds la même galère. Nous aussi, on les force a aller dehors !!! a leur age, ma mère devait crier pour que je rentre à l'intérieur (même s'il pleuvait. Surtout s'il pleuvait ) !!! Pour ce qui concerne le fils de ton chéri, il faudrait peut-être quand même dépasser le fait qu'il ressemble à sa mère côté caractère et tenter, justement, de lui inculquer petit à petit à prendre une certaine autonomie vis à vis de vous et de sa soeur quand il est chez vous. Mais cette éducation c'est au père de la donner et il devra peut-être oublier que son fils ressemble de par son caractère à son ex et avoir avec cet enfant une discussion d'homme à homme pour permettre à son fils de s'ouvrir au monde extérieur, sinon cela risque de sérieusement s'aggraver à l'adolescence de l'enfant. Personnellement quand j'ai rencontré mon mari et que je suis tombée amoureuse de lui, je n'ai pas épousé sa famille mais uniquement lui. Néanmoins dans la mesure ou nous avions des enfants tous les deux j'étais d'accord pour prendre ses filles dans le paquet cadeau du mariage… Maintenant pour ce qui concerne l'éducation de ses filles et dans la mesure ou elles ne venaient qu'un we sur deux et la moitié des vacances scolaires et donc que l'éducation était assuré en majorité par la mère (et le beau père ? ) j'ai essayé de me mettre à la place de ces deux enfants. Elles avaient un père et une mère, un beau père et une belle mère, plus les enfants de chacun… Aussi quand je me suis rendue compte au bout de quelques mois que je n'avais pas la même éducation que le père ou même la mère, j'ai décidé de ne pas intervenir directement vis à vis de ses filles en leur donnant mon avis sur leur éducation et en tentant de leur donner une autre éducation. J'ai donc, en accord avec mon mari, laissé la charge au père de gérer ses filles, comme moi même je gérais mon fils en tentant d'harmoniser le mieux possibles les we et vacances scolaires communes à la maison. Par contre je ne suis jamais intervenue directement vis à vis de ses filles, je passais par mon mari, quand je le trouvais un peu trop laxiste, qui discuttait avec ses filles. Sachant toutefois que je comprenais fort bien son argument massu… qui était de me dire : tu comprends je ne les vois pas souvent ce n'est pas pour refaire l'éducation de leur mère… Argument qui se tient, mais que j'ai quand même souvent discuté et contesté notamment pour ce qui concerne le respect des autres membres de la famille. En fait je pense que il est plus facile, en mettant un peu d'eau dans son vin, en lâchant un peu de lest sur l'éducation, et en laissant le père gérer ses enfants dans une FR d'être la belle mère que le père… qui lui va se retrouvé confronté d'un côté à sa femme et de l'autre côté à ses filles… En fait, moi je suis partie du principe que ces enfants n'étaient pas les miens, que je pouvais avoir de l'affection pour elles mais que je n'étais pas obligée de m'investir entièrement dans leur éducation, que si elles avaient de l'affection pour moi, tant mieux, sinon tant pis… Que si plus tard ce sont des adultes névrosées ou mal dans leur peau, je n'en suis absolument pas responsable. En fait c'est comme le rôle de grand mère avec les petits enfants. Tu donnes le plus que tu peux, mais tu n'éduques surtout pas. Ce qu'il faut toujours garder à l'esprit avec des enfants que se soit les siens ou ceux des autres c'est que tout ce que tu leur donnes tu le fait aussi pour te faire plaisir et leur faire plaisir pas pour qu'ils te redonnent en retour. Si il y a un retour c'est la cerise sur le gâteau, sinon tu sais au départ que tout ce que tu donnes tu le donnes gratuitement sans rien demander en échange… Comme cela tu n'es pas déçu… Et puis les enfants sont un peu tous les mêmes, que se soit les tiens ou ceux de l'autre, arrivé à l'adolescence les parents sont tous de gros nuls qui ne connaissent rien à la vie, eux seul connaissent tout et savent tout.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


277345
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages