Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Etes vous libre ?

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr - 13/09/10 | Mis en ligne le 17/05/12
Mail  
| 105 lectures | ratingStar_255950_1ratingStar_255950_2ratingStar_255950_3ratingStar_255950_4
La quête de la liberté a toujours été un élément moteur chez moi. Paradoxalement, c'est la perte de la morale qui m'a libéré de la plupart de mes peurs. Je pense que c'est plus la morale que la culpabilité proprement dite qui devrait jouer dans ta démonstration. La culpabilité, c'est la morale contre des choses qu'on a faites. Mais il existe aussi la morale contre les choses qu'on pourrait faire. Et ça, c'est pas vraiment de la culpabilité. Pour être libre, il faut accepter de ne plus être guidé par la morale, mais uniquement par notre volonté et notre nature profonde. Il faut accepter notre nature profonde. Le pouvoir implique la responsabilité aussi. Je suis d'accord. Non pas parce que ça serait un "devoir", ça, c'est ce que les faibles aimeraient, et ça ne s'observe jamais dans la réalité. Je dirais donc qu'associer pouvoir à responsabilité vis à vis des autres, c'est prendre ses rêves pour des réalités. Mais vis à vis de sois-même, là, c'est une autre histoire. Parce que si on est fort, ce qui nous arrive, c'est de notre faute, à nous, et à personne d'autre. Ça fait partit des raisons pour lesquelles la plupart des gens abdiquent leur liberté et se nomment des chefs. C'est une position confortable (en apparence) que de pouvoir accuser les autres de ce qui nous arrive de mal. La contrepartie (l'erreur en fait) c'est qu'elle crée des angoisses, et des peurs. La vraie position confortable, c'est d'assumer ses responsabilité et d'accepter le fait d'être fort. Mais c'est plutôt le fait d'accepter sa responsabilité qui libère. Pas l'acceptation, ou la responsabilité en tant que telle. Toute les acceptations ne sont pas bonne à prendre pour être libre. ^^ Et la responsabilité peut mener aussi à une forme très extrême d'asservissement. Si, comme je l'ai dis, elle est tournée vers les autres, et non pas vers sois même. (d'ailleurs, c'est pas un hasard si on cherche à enfermer les puissants vers la responsabilité envers les autres : c'est bien pour justement les affaiblir et les asservir). Pour l'amour, par contre, je sais pas si ça libère tant que ça. Bonne question. Je me suis libéré de la peur de la mort, (de la mienne et de celle de ceux que j'aime). De la souffrance (idem). De la peur de me perdre (dans mes évolutions, ou mes expériences) ou de devenir fou. De la peur de ne pas être aimé. (récemment, ça). Je suis entrain de me libérer de la peur de l'autre. Mais c'est pas encore gagné. (ce qui est étonnant, c'est que je n'ai pas peur qu'il me fasse du mal. Mais j'en ai peur quand même.). Petit à petit aussi de la peur de mon propre pouvoir. Mais là aussi, c'est pas gagné. J'ai peur de la solitude dans la foule (ou dans la fascination qu'on peut provoquer sur les autres. Ce qui reviens au même). Par contre, je n'ai jamais eu peur d'être vraiment seul. Je n'arrive pas non plus a accepter de fermer des portes (je parle métaphoriquement parlant, bien sûr ).
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


255950
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages