Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Faire une IVG à 16 semaines de grossesse n'est pas anodin

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1468 lectures | ratingStar_49560_1ratingStar_49560_2ratingStar_49560_3ratingStar_49560_4

Faire une IVG à 16 semaines de grossesse n'est pas anodin, et je pense que ça risque d'être dur si toi tu as envie de garder cet enfant (ma réponse serait différente si tu disais que tu n'as absolument pas envie d'un enfant et que tu es sûre à 100% de vouloir avorter) …

Il me semble que si tu le fais uniquement sous la pression de ton copain, ensuite tu risques de lui en vouloir beaucoup (et tu dis aussi qu'il n'est déjà pas présent, donc peut-être que tu as l'impression qu'il ne tient pas vraiment à toi et que de toute façon votre couple est mal parti ? ) D'un autre côté, si tu n'avortes pas, il y a une probabilité assez élevée pour que tu te retrouves à élever cet enfant seule. Quel âge as-tu ? Est-ce que tu es étudiante, ou tu travailles, ou tu recherches un emploi ?

Il me semble que la question à se poser est de savoir si tu préfères faire une IVG, avec les regrets que ça peut éventuellement entraîner, ou bien élever un enfant (donc une responsabilité pour au moins 18 ans) , avec la possibilité de devoir l'élever seule (ou bien de te retrouver en conflit avec ton copain à ce sujet, car il y a aussi des hommes qui au départ refusent de reconnaître le bébé, puis le reconnaissent plus tard et demandent des droits…) Tu dis que tes parents te soutiennent mais ont peur car tu n'as pas de revenus. Est-ce que tu leur as demandé s'ils pourraient te soutenir si tu décidais de ne pas avorter (par ex. Au niveau logement) ? Si tu travailles ou si tu es étudiante, il y a parfois la possibilité d'avoir une place en crèche, mais il vaut mieux aussi avoir de la famille ou des amis pour aider (par ex. Quand le bébé est malade et que la crèche refuse de le prendre pendant plusieurs jours). Par ailleurs, il y a aussi le fait que si ton copain refuse de le reconnaître, l'enfant n'aura pas de père, il faut être prête à assumer cette situation et à lui donner des explications plus tard…

Bref, ça vaut le coup de réfléchir sérieusement à tout ça. En tous cas, il faut que le choix, quel qu'il soit (que ce soit "je préfère garder ce bébé et je me sens prête à assumer les responsabilités que ça implique" ou "je préfère faire une IVG car je trouve que les conditions sont trop difficiles pour que j'arrive à l'élever correctement", par exemple) , vienne de toi, et pas seulement de ton copain.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


49560
b
Moi aussi !
2 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages