Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Hypersensibilité handicapante

Témoignage d'internaute trouvé sur vivelesrondes
Mail  
| 153 lectures | ratingStar_272853_1ratingStar_272853_2ratingStar_272853_3ratingStar_272853_4
Dans cette définition, je suis plus ou moins d'accord avec le travail sur les causes, même si je ne suis pas sûre de savoir si tu dis cause (source du problème) ou cause (conséquence de l'hypersensibilité). A mon avis, tu peux travailler sur les causes-conséquences dans un premier temps, pour démêler la situation et les schémas dans lesquels tu as pu tomber, mais pas sur la cause-source si l'on part du principe qu'on est hypersensible par nature. Dans ce cas, traiter les causes-conséquences reviendrait donc à être courageux, à se donner les moyens de s'en sortir au lieu de se morfondre. Mais dis-moi si je me trompe ! (parce que dans cette optique, ton hypersensibilité ne disparaîtra pas : il s'agirait plutôt d'apprendre à faire avec). +1, mais comme le dit Cocagne, peut-être est-ce la réaction la plus adéquate qu'elle ait trouvée pour elle. Louis-Cyfer, je rejoins ce qu'a dit Adenora. Après, quant au fait qu'elle puisse avoir des réactions "violentes", eh bien là j'avoue que je sèche. Perso, j'essayais d'encaisser sans rien dire et je chialais dès que je le pouvais, mais sur une période de trois ans j'ai essayé de me blinder, si bien que je ne pleurais plus, mais j'ai finis en dépression, alors bon, je persiste à dire que se blinder n'est pas la solution . Selon mon expérience, le mieux que tu puisses faire, c'est lui permettre d'exprimer librement ses émotions tout en la soutenant et en "relativisant" quand c'est possible. C'est ce que ma mère a fait (du mieux qu'elle pouvait) et je lui en suis très reconnaissante aujourd'hui. En ce sens je rejoins donc le témoignage de Cocagne (tout en nuançant, parce que si je comprenais bien que ma mère me comprenait puisqu'elle avait vécu certaines choses similaires, ça m'énervait qu'elle en dise trop parce qu'alors j'avais l'impression que les rôles étaient inversés et qu'au final ce n'était pas vraiment moi qu'elle écoutait). Et puis niveau moqueries, c'est allé en diminuant proportionnellement à l'âge croissant des mes camarades : chaque année ça allait un peu mieux. J'espère qu'il en sera de même pour ta fille ! Merci Provence pour ton témoignage et merci Cocagne pour le tien ! Oui, effectivement, je plussoie, lorsqu'il est question d'empathie (extrême) , le fait d'observer la souffrance d'autrui d'un point de vue objectif permet de prendre de la distance et d'être plus "efficace" pour soi-même et pour les autres (mais c'est plus facile à faire dans le cas de situation concrète dans la vie de tous les jours avec des gens qu'on "côtoie" que dans d'autres situations, je trouve ^^). Cette démarche faite, reste à réussir à dire non (effet "st-Bernard", quand tu nous tiens ).
  Lire la suite de la discussion sur vivelesrondes.com


272853
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages