Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Il y a deux ans, je rentrais chez moi après ma journée de cours.

Témoignage d'internaute trouvé sur madmoizelle - 05/09/11 | Mis en ligne le 26/07/12
Mail  
| 74 lectures | ratingStar_281358_1ratingStar_281358_2ratingStar_281358_3ratingStar_281358_4
Ça me rappelle les quelques moment où j'ai géré ma mémé. Il y a deux ans, je rentrais chez moi après ma journée de cours. Une voiture s'arrête sur le trottoir, et son occupant (un monsieur d'une quarantaine d'année) m'appelle. Moi, serviable et innocente comme tout, je pensais qu'il allait me demander son chemin alors je m'approche. Il me tend une carte et me dit qu'il cherche la rue Machin. Je cherche sur la carte mais ne trouve pas. Entre temps je remarque que ses bras font un mouvement bizarre, mais je me dis qu'il doit avoir la tremblote. Et là, tout s'enchaîne : je me rends compte que le nom de rue qu'il me répète depuis tout à l'heure est fictif, qu'il n'a pas la tremblote mais qu'il se branle. Comme il voit que je m'éloigne, il soulève le journal qu'il avait sur les genoux, je vois sa bite, et il m'appelle : "mademoiselle, s'il vous plaît, venez ! " Alors je m'approche, mais de rage, je donne un violent coup de pied dans sa portière et lui adresse une flopée d'insultes. Ça a du le surprendre parce qu'il a arrêté son petit manège direct et il a démarré en trombe, aha. Une autre fois, il y a quelques mois, on était allés voir une pièce de théâtre avec ma classe. Il y avait ou 4 ou 5 de mes amies avec moi… Une bande de 3 mecs de notre âge a débarqué, et s'est installée derrière nous, sans oublier de nous jeter des regards éloquents. Ils n'arrêtaient pas de faire des "pssst, pssst, mademoiselle, comment tu t'appelles ? " mais on les ignoraient pour ne pas rentrer dans leur jeu. La pièce a commencé, ils discutent et rigolent fort. Avec mes potes, on se regarde en coin ambiance "je vais les buter si ils continuent", mais aucune ne leur dit rien, même ma pote grande gueule. Je me retourne donc et leur jette un regard assassin. Ils rigolent de plus belle. 5 minutes après, je me retourne, et leur dis "Vous pouvez fermer vos gueules s'il vous plaît ? ", il se marrent et me réponde "Oh comment elle parle la meuf ! Elle se sent trop fraîche ! " Mes potes me faisaient signe de me calmer, mais je leur ai rétorque : "la meuf elle parle comme elle veut, maintenant si vous n'avez pas assez de cerveau pour vous intéresser à la pièce tant pis pour vous, mais fermez là pour que les autres puissent écouter ! " Un des mecs était trop énervé, il m'a dit qu'il allait me casser la gueule à la sortie, je lui ai ri au nez en lui disant qu'on verrai ça, puis ils sont partis. J'en revenais pas de ce que je venais de faire, d'habitude je ne m'énerve pas, mais là ils m'avaient vraiment tapé sur le système. J'étais toute tremblante en repensant à leur menace, mais en fait ils étaient pas là à la sortie.
  Lire la suite de la discussion sur madmoizelle.com


281358
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages