Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Interview spéciale de nicolas gonzales pour ffr

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr - 31/08/10 | Mis en ligne le 08/05/12
Mail  
| 94 lectures | ratingStar_252175_1ratingStar_252175_2ratingStar_252175_3ratingStar_252175_4
Chanteur et guitariste du groupe The Vanity Press, Groupe de shoegaze de San Antonio, Texas, Nicolas Gonzales a eu la gentillesse de se prêter. Au jeu l'interview pour les membres de ForumFr. Interview (VF). Hello Nicolas, avant tout, merci de nous accorder un peu de ton temps. Pour cette interview, c'est vraiment très sympa. Oh, de rien. C'est avec plaisir. Depuis quel âge fais-tu de la musique et comment as tu pris cette voie ? J'ai commencé la musique quand j'étais au lycée, il y a à peu près 13 ans. Je ne me suis jamais très bien entendu avec les gens de mon âge, alors je traînais beaucoup avec mon frère aîné, Jason. Il m'a fait découvrir beaucoup de bonne musique, et finalement c'est avec lui que j'ai joué dans mon premier groupe. As-tu déjà eu d'autres groupes avant Espera et The Vanity Press ? Et si oui, quel type de musique jouais tu avec ces derniers ? Avant Espera, il y a eu Ballast Method. C'était un ensemble. Post-rock de 4 personnes. Éa a duré 2 ou 3 ans, et ça nous a permis de faire beaucoup de rencontres très sympas dans le milieu. En fait, c'est comme ça que nous avons connu Matt, même s'il a fallu des années avant que nous ne travaillions vraiment ensemble. Actuellement, tu es le chanteur/guitariste de The Vanity Press, Mais aussi de Espera, le groupe précédent dans le quel tu jouais déjà. Au côté ton frère Jason (à la batterie) ainsi que de Matt Anderson. (à la basse) , depuis combien de temps jouez vous tout les trois. Ensemble ? J'ai toujours joué avec Jason, depuis nos essais affreux dans sa cuisine, jusqu'à des projets qui ont tourné court. Nous jouons ensemble de façon plus ou moins régulière depuis que j'ai commencé la musique, il y a 13 ans. Comment Jason et toi avez vous rencontré Matt ? Comme je te disais, nous avons rencontré Matt vers 2002, grâce à notre premier groupe, Ballast Method. A l'époque, il jouait dans le groupe Jupiter Mission. Des années plus tard, après la séparation de Ballast Method, Jason et moi avons créé Espera, au départ à deux. Nous avons de nouveau joué avec Jupiter Mission, et d'autres groupes avec lesquels Matt travaillait. Il a aimé ce que nous faisions, et a répondu à notre annonce sur le net, quand nous avons commencé à chercher un bassiste en 2008. Tu as toujours joué avec ton frère Jason ? Ou bien vous avez eu chacun des parcours musicaux différents. Avant de décider de jouer ensemble ? Jason a fait partie de tous les groupes dans lesquels j'ai été, mais nous n'avons pas tout fait ensemble. Il y a eu des moments où j'ai enregistré des trucs lamentables en solo… J'ai aussi travaillé à côté avec un ami sur un projet appelé The Honor Guard. En revanche, nous avons toujours eu les mêmes goûts musicaux. Dans votre groupe précédent Espera vos compositions semblaient. Beaucoup plus influencées par des groupes dreampop tel que Slowdive. Ou d'autres formation plus récentes tel que Tears Run Rings, The Daysleepers ou encore Air Formation, aujourd'hui avec. The Vanity Press vous semblez vous être rapprochés d'un genre de. Shoegaze plus pop noise comme celui de The Jesus & Mary Chain, Skywave, Ceremony ou encore Ringo Deathstarr à quoi est dû ce changement ? Et bien je crois… Je crois qu'avec Espera, nous avons vraiment essayé de ressembler à quelque chose que nous aimions, mais qui n'étais pas fait pour nous. On n'a jamais réellement maîtrisé ce son"dreamy", même si quelques personnes aimaient ce que nous faisions. Mais nous sentions bien que ce n'était pas "ça". Finalement, je pense que notre frustration et nos ambitions se sont heurtées, et que c'est de là qu'est né ce que nous faisons maintenant. Personne ne venait réellement pour voir un show d'Espera, et ça a été libérateur pour nous, parce que nous avons réalisé que si personne ne nous écoutait, nous pouvions faire à peu près tout ce que nous voulions au niveau musical. Pour finir concernant Espera, il y a-t-il des chansons d'Espera que vous. Allez reprendre avec The Vanity Press dans un futur album, ou bien pour. Espera c'est une page qui s'est définitivement tournée ? On a essayé de ressusciter quelques vieilles chansons d'Espera, mais ça donnait quelque chose de "fatigué", qui manquait de spontanéité. C'est une page de notre vie qui est vraiment tournée. Parlons un peu du futur, lors de nos différents échanges par e-mail, Tu m'as parlé de votre EP, as tu une idée approximative de la date. De sa sortie à la vente ? On y travaille, oui… Mais je n'ai aucune date à vous donner pour le moment, et j'en suis désolé. C'est quelque chose que nous produisons nous-même, alors ça sortira sûrement tout d'un coup, sans faire beaucoup de bruit. Comment fonctionnez vous entre vous au niveau des compositions avec The Vanity Press, chacun travaille des idées de son côté puis vous mélangez tout ça, vous composez ensemble ou bien il n'y a qu'un seul compositeur au sein du groupe ? Nous travaillons tous ensemble. Parfois, Matt a de très bonne idées à la basse, ou j'ai dans la tête une mélodie pour la guitare. Et habituellement, Jason nous donne l'esprit de la chanson à la batterie. Et on étoffe tout ça lors de nos répétitions en groupe. La plupart de nos chansons sont vraiment spontanées. Nous sommes très complices : Jason et moi travaillons ensemble depuis si longtemps (et puis, nous sommes frères, ce qui doit aider un peu) que nous nous comprenons à demi mot, et Matt est tout simplement un excellent musicien. Souvent, nous nous disons "Allez, on écrit une nouvelle chanson"… Et la nouvelle chanson prend forme. Quels sont les artistes qui t'ont le plus marqués et influencés ? Je trouve les artistes importants, mais ça ne veut pas forcément dire qu'ils m'inspirent. J'imagine que leur talent m'inspire, mais pas forcément leur son. J'ai toujours aimé les grand groupes"fuzzed out", comme Swervedriver et Bailterspace. Et j'aime aussi la sensibilité pop de la new wave des années 80. Quels sont les groupes actuels que tu écoutes ? Récemment, j'ai beaucoup écouté Ceremony. "Rocket Fire" est un album incroyable. Je suis également fan de Film School, Eskimo Hunter, et Meeting Places. Quels sont tes meilleurs souvenirs en live, tes pires souvenirs en live ? Mes meilleurs souvenirs ce sont toutes les fois où j'ai joué avec The Vanity Press. Chaque concert que nous avons donné cette année a eu un impact sur le public, et c'est vraiment merveilleux pour moi. Enfin, excepté un concert cette année. Nous faisions la première partie d'un groupe local, et leur bassiste n'arrêtait pas de venir sur scène, après chaque chanson, pour me demander de baisser le son. Alors je me retournais vers mon ampli, et faisais semblant de baisser… Mais je laissais au même volume. Même si nous ne laissons pas les gens contrôler notre son, c'est tout de même épuisant d'être constamment harcelé, comme par une harpie. Quels sont les groupes avec lesquels vous jouez le plus souvent en live ? Nous avons beaucoup joué avec Bloody Knives, pendant des années, et nous les connaissons donc maintenant bien. Ils font vraiment de très bonnes choses. Nous avons aussi pas mal joué avec le groupe Honey Thief. Et comment est la scène shoegaze locale de San Antonio, quels sont les. Groupes à découvrir que vous nous conseilleriez ? Et bien vous êtes en train de leur parler! Si vous nous trouvez bon, alors la scène de San Antonio est bonne. Si vous vous demandez à quelle point elle est développée, et importante… Elle ne l'est pas. Il n'y a pas beaucoup de groupes qui font ce que nous faisons, alors il n'y a que peu de gens de notre ville qui savent que nous existons. Beaucoup de nouveaux spectateurs sont surpris de savoir que nous sommes de San Antonio. Ils n'ont aucune idée de la façon dont la musique évolue sous leur nez, et c'est assez triste. Mais San Antonio n'a jamais été une ville progressiste. Récemment, nous sommes entrés en contact avec un groupe appelé Saturday Night Satellites. Ils font un mélange très chouette desurf et de drone. Il y a quelques mois de ça, Preston Maddox du groupe Bloody Knives m'a. Envoyé une compilation (5th dimension comp #2) dans laquelle vous. Figuriez à l'époque d'Espera, peux-tu m'en dire un peu plus sur cette. Collaboration ainsi que celle sur laquelle vous apparaissez plus récemment. (The Sound Mind Compilation) avec The Vanity Press, comment avez vous participé à ces projets ? En fait, 5th Dimension était le bébé de quelqu'un que nous avons connu à l'époque d'Espera. Il voulait créer un collectif de musiciens, et leur faire de la pub avec une compilation mensuelle. Je ne sais pas trop comment ce projet a évolué, et pour être honnête, je ne savais pas qu'on pouvait encore trouver ces compilations. Il y a quelques jours, quelqu'un m'a dit qu'il en avait trouvé une dans un bar, et entendu un groupe qui ressemblait à Vanity Press, en plus lent. C'était Espera. La compilation The Sound Mine a en fait été créée pour faire la promotion d'un concert avec Bloody Knives. The Joy Bus et The Bloody Knives sont des groupes avec lesquels vous. Avez souvent eu l'occasion de jouer ? Oui, nous avons pas mal joué avec eux au fil des ans. Je considère nous sommes tous devenus amis, et que nous nous respectons en tant que musiciens. Preston est un type très chouette, et je crois que nous nous sommes beaucoup aidés au long de cette amitié. Si tu ne devais choisir qu'une seule chanson d'Espera et qu'une. Seule chanson de The Vanity Press lesquelles seraient-elle ? Pour quelles raisons et quelles sont leur histoire ? Je choisirais "Melon Dress" d'Espera, parce que je crois qu'elle fait ressortir quelques qualités qui sont une partie de ce que nous sommes devenus, en tant que Vanity Press. Et pour Vanity Press, je vais suivre la majorité, et choisir "Don't Fall in Love". C'est une très bonne chanson, et elle est explosive sur scène. Leurs histoires sont cachées derrière leurs mots, et je ne veux pas les gâcher pour notre public. Avant de terminer cette interview, il y a pour le fun la question hors sujet. Qui est la suivante : quel est ton plat et ton dessert favoris ? Intéressant. Je ne me suis jamais vraiment posé la question pour le plat favori, j'aime vraiment tous les types de nourriture. Cela dit, j'ai toujours adoré les lasagnes, alors on va dire que c'est ça. Je ne suis pas très fan de sucreries, mais je pourrais manger du cheesecake tous les jours, si j'en avais suffisamment en stock. Et pour finir quel conseils musicaux donnerais-tu à la communauté de ForumFr ? Ne tombez pas amoureux. (note : c'est la traduction de "Don't Fall in Love", citée plus haut comme chanson favorite). Merci beaucoup pour t'être prêté au jeu de l'interview, C'était très sympa. Pour plus d'infos : The Vanity Press (official website). The Vanity Press on Myspace. The Vanity Press at Reverbnation. The Vanity Press on Facebook. Où trouver leur premier single "Don't Fall In Love" Ainsi que d'autres produits : Quelques mp3 à télécharger : The Sound Mind Compilation. Espera - Melon Dress (single). Interview (english version). Hello Nicolas. First of all, thank you for granting us some of your time for this interview. It's very nice of you. Oh, of course. It's my pleasure. When did you start playing music, and what made you chose this path ? I started playing in high school, about 13 years ago. I never really liked being around people my age, so I would hang out with my older brother, Jason, a lot. He exposed me to a lot of good music and, ultimately, my first band experiences. Did you play in any other band before Espera and The Vanity Press ? If you did, what was their musical style ? Before Espera, there was Ballast Method. We were a four-piece post-rock outfit. Lasted for a couple of years and we met a lot of really cool contacts. It's'actually how we first met Matt, but nothing would really come of that until much later. You are currently playing as both singer and guitarist in The Vanity Press, but also in Espera, your previous band, in which you already used to play with your brother Jason (drummer) , and Matt Anderson (bass player). How long have the three of you been playing together ? Jason and I have always played together, from making horrible music in his kitchen to playing in dead-end side projects. Off and on, we've been playing together since I first started 13 years ago. How did you and Jason meet up with Matt ? Like I said, we met Matt through our first band, Ballast Method, somewhere around 2002. He played in a band called Jupiter Mission at that time. Years later, after Ballast Method dissolved, Jason and I formed Espera as a two-piece. Again, we played with Jupiter Mission and some other bands Matt was associated with. He liked our sound and responded to an ad we posted online for a bass player in 2008. Did you always play with Jason ? Or did you two take different musical paths, before deciding to play together ? Every band I've ever been in has been with Jason, but we've had our differences. There were a few years where I recorded dismal solo stuff, and worked with a friend on a side project called The Honor Guard. We've always had the same tastes in music, though. In your previous band, Espera, your music seemed much more influenced by dreampop bands, such as Slowdive, or by more recent bands, such as Tears Run Rings, The Daysleepers, or Air Formation. But now, with The Vanity Press, you sound closer to some "pop noise shoegaze", like The Jesus and Mary Chain, Skywave, Ceremony or Ringo Deathstarr. Why the change of style ? Yeah, I think¿ I think with Espera, we were trying too hard to be something we liked, but weren't necessarily a part of. We couldn't really pull off that dreamy sound well, although quite a few people liked what we were doing. It just stopped feeling right for us. In the end, I think our frustrations and ambitions collided and produced the sound you hear now. No one really came to see Espera shows, so we had this liberating moment when we realized we could pretty much do what we wanted musically if no one was listening. One last question about Espera. Are there some old songs that you intend to work on with The Vanity Press in some album to come, or are you definitively done with Espera ? We tried resurrecting a few old Espera songs, but they sounded tired and forced. That part of us is pretty much over. Let's talk about the future… When we discussed by emails, you talked to me about your EP. Can you give us any release date ? We're working on that, but I have no date to share at the moment, sorry. It's something we're releasing ourselves, and we'll probably just have it surface all of a sudden without making a huge deal about it. How do you work with the other members of The Vanity Press, as far as composition is concerned ? Does each one of you work on his own, then you mix it all up, do you compose together, or is there a specific composer in the band ? We all work together. Sometimes Matt comes up with a really great bass line, or I have some guitar parts in mind. Jason usually dictates the feel of the music with his drumming. We flesh it out in our rehearsal spot as a group. Most of our songs are really spontaneous. We've all got really good chemistry : Jason and I have been playing together so long (and maybe the fact that we're brothers helps, too) that we share a lot of instincts, and Matt's just a really great musician. A lot of times, we say, "Let's write a new song," and a new song comes out. What are the artists which were the most important to you, and influenced you the most ? I find importance in artists, but that doesn't necessarily mean they inspire me. I guess their talent inspires me, but not necessarily their sound. I've always liked big, fuzzed-out bands like Swervedriver and Bailterspace, but I also like the pop sensibilities of 80's new wave. What contemporary bands do you listen to ? Lately, I've been listening to Ceremony a lot. "Rocket Fire" is an amazing album. I'm'also a fan of Film School, Eskimo Hunter, and The Meeting Places. What are your best, and your worst memories on stage ? My best memories have to be every time I've played with The Vanity Press. Every show we've done this year has had an impact on people and it's really amazing to me. Well, except for one show we played this year¿ we opened for this local band and the bass player of that band kept coming up to the stage after every song, asking me to turn down the volume. So I turned to my amp and acted like I turned it down, but kept right on playing. Even though we don't let people control our sound, it still sucks the life out of you to be constantly pestered like that as if by a nagging spouse. What are the bands you most use to play with on stage ? We've played a lot with Bloody Knives and have gotten to know them well over the years. They're doing really great things. We've also played a lot with a band called Honey Thief. How is the local shoegaze stage in San Antonio ? What new bands would you advise us to listen to ? Well, you're talking to it. If you think we're good, then the scene in S. A. Is good. If you're asking how big and established it is, it's not. There aren't many bands doing what we're doing, so there aren't'a lot of people in our city who know we exist. A lot of new listeners at our shows will ask us in disbelief if we're from San Antonio. They have no idea this kind of music is brewing under their noses, and it's sad, but San Antonio has never been a progressive city. Saturday Night Satellites is a band we've recently connected with. They have a really cool surf/drone blend. A few months ago, Preston Maddox, from Bloody Knives, sent me a compilation (5th dimension comp #2) , in wich you appear with Espera. Can you tell us a little more about this collaboration and most recently "The Sound Mind Compilation", in wich you appear with The Vanity Press ? How did you end up working on these projects ? Well, 5th Dimension was the brainchild of someone we knew when we were Espera. He wanted to build a collective of musicians and promote them with a monthly compilation. Not sure whatever happened to it, and to be honest, I had no idea these comps were still around. Someone told me the other day that they found a 5th D comp at a bar and heard a band on it that sounded like a slower version of Vanity Press. It was Espera. The Sound Mind comp was just something we put together to promote a show with Bloody Knives. Did you often play with The Joy Bus, and The bloody Knives ? Yeah, quite a bit throughout the years. I'd like to think we've all become friends and we really respect what they're doing as musicians. Preston's'a really great guy and I think we've helped each other out quite a bit along our friendship. If you had to choose one song from Espera, and one song from The Vanity Press, what would they be ? Why ? What are their stories ? I'd go with "Melon Dress" from Espera, because I think it exhibits some qualities of what we ultimately became as Vanity Press. As far as Vanity Press is concerned, I'd have to go with the majority and say it's "Don't Fall in Love." It's just such a good song and it's'a blast to play live. Their stories are hanging from the words in the songs. I don't want to ruin it for anyone. Before ending this interview, just for the fun of it, this question is off topic : what are your favorite dish and dessert ? Interesting. I never really thought about my favorite dish, I just like to eat all kinds of food. I've always enjoyed lasagna, though, so I'll go with that. I don't like a lot of sweets, but I could eat cheesecake every day if I had an endless supply. Finally, which musical advice would you give to the community of ForumFr ? Don't fall in love. Thanks a lot for playing the game of the interview, that was really very nice of you. Un grand merci à Kinwena pour son super travail de traduction.
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


252175
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages