Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ivg

Témoignage d'internaute trouvé sur france5
Mail  
| 137 lectures | ratingStar_269143_1ratingStar_269143_2ratingStar_269143_3ratingStar_269143_4
Coucou Belly, Ben, mon fiston vient de faire son observation en CLIS. Cela a été très difficile car l'instit était particulièrement sévère, avec zéro sourire… Et malheureusement, fiston a besoin de voir de vraies expressions sur les visages pour reconnaître les intentions. Mais bon, il est évident que cette formule est la meilleure pour lui. Nous allons donc faire la demande, par contre dans l'autre Clis. Il y en a deux, et c'est nous qui choisissons au niveau géographique. J'espère que l'autre instit sera plus abordable. … Moi, je n'ai encore rien dit à mes enfants concernant mes IVG. Faut reconnaître que je n'ai aucune hâte de leur en parler. J'ai l'impression qu'après ils me percevront comme un monstre, et ça me fait peur. Si un jour, ils se trouvent confrontés à ce genre de situation, alors peut-être je leur ferai part de mon expérience. Mais finalement, sommes-nous obligés de leur dire ? L'autre jour, ma fille (douze ans) me dit : "tu sais maman, je sais ce que c'est la sodomie… " AAAAH… "ben, oui, c'est une copine qui m'en a parlé"… Et puis bla, bla… et là elle me demande si je l'ai déjà fait. Et bien, je ne lui ai pas répondu. Par contre, je lui ai bien expliqué que c'était un choix personnel, qui n'était pas à prendre à la légère bien sûr, mais complètement personnel. Et j'étais contente de ne pas l'avoir influencée. Ma foi. Aujourd'hui, je ne serai en aucun cas capable de lui parler de mes IVG. C'est vrai que j'ai honte. Surtout pour la première IVG. Mais les deux autres, je le faisais pour préserver ma vie de famille et ma disponibilité à mes enfants. De ce point de vue là, je ne regrette pas. J'estime avoir une très bonne relation avec mes enfants. J'entends, une vraie relation d'amour. Je peux les gronder, les punir… Ils ne m'en veulent pas. Toujours ils reviennent vers moi. Ils savent que je suis juste et que je leur donne tout ce que je peux. Mais, tu sais, je crois qu'on arrêtera jamais de se poser des questions par rapport à ce que l'on a fait. Et finalement, c'est naturel. Nous sommes des mamans. Par contre, c'est nous qui avons choisi d'avoir des enfants. Et quand l'enfant ne s'impose pas comme une évidence, alors, il faut faire des choix. Et pas toujours faciles à faire. On doit se connaître soi-même, et connaître ses limites. C'est essentiel. Aujourd'hui, il m'arrive d'être triste en pensant à ce que je n'ai pas vécu à 17 ans et ce que serait ma vie… Mais je ne m'autorise pas le regret. Puis pour moi, les âmes se promènent. Mon fils m'a dit récemment : "je n'aurais pas dû naître à cette époque. Ce n'est pas ma vie"… Surprenant, surtout que j'ai failli le perdre deux fois… et c'est la médecine qui l'a sauvé. Et qu'aujourd'hui, c'est l'autisme qui guide sa vie, et beaucoup la nôtre. De même, en fouillant dans l'arbre généalogique j'ai trouvé un arrière arrière grand père maternel qui portait exactement les mêmes nom et prénom que mon fils. Sachant que mon fils, a le nom de son père, mon mari, donc rien à voir. Et concernant le prénom, on sortait complètement des sentiers battus. Nous ne connaissions personne portant ce prénom dans notre entourage. Tu dois te dire que je suis une drôle. Je sais bien que je tiens des discours un peu bizarres parfois. C'est soit soit Va-t'en savoir. Allez, j'arrête là, j'ai mal aux doigts. Gros, gros bisous Belly Je suis contente d'avoir eu de tes nouvelles. Et embrasse bien tes amours pour moi.
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


269143
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages