Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

IVG : je me sens vraiment mal

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 233 lectures | ratingStar_220020_1ratingStar_220020_2ratingStar_220020_3ratingStar_220020_4

J'ai appris fin octobre que j'étais enceinte, malgré la pilule, d'un homme (M.) avec qui j'avais eu une histoire relativement courte (finie 15 jours auparavant), mais à qui jétais très attachée. Je ne lui ai rien dit, j'avais décidé de le garder, et d'élever cet enfant avec un autre (J.). Malgré mes 19 ans, je me sentais capable, j'ai toujours voulu être mère, et J., en plus de l'amour qu'il me porte, aurait largement eu les moyens pour élever cet enfant. Mais je me suis senti obligée d'en parler à M., c'était malgré tout lui le père. Lui a 23 ans, et pour lui c'était inconcevable d'avoir un enfant maintenant, de moi, dans ces conditions. Et inconcevable d'avoir un enfant dont il ne saurait rien un "enfant dans la nature" comme il disait. J'étais à 6 semaines de grossesse. Il m'a promis que si j'avortais, il serait là. Le choix a été très dur, je ne voulais pas avorter, mais je ne voulais pas le garder contre sa volonté, et foutre sa vie en l'air. J'ai donc avorté le 26 novembre sous anesthésie locale. Simplement un enfer. Je le regrette chaque seconde qui passe. Je ne supporte plus grand chose. Ni le bruit d'un aspirateur, ni d'être allongée dans le noir, ni la vision de femmes enceintes, de bébés, d'enfants; pour dormir, je m'assomme de médicaments, je pleure très souvent, je zappe complètement mes cours, je ne suis plus appliquée dans ce que je fais, je sors faire des footing à 3h du mat pour évacuer ....

 

Je n'arrive pas à en parler, mes parents sont au courant, et me soutiennent quoiqu'il se passe. Mais je refuse l'aide des autres, à part celle de M., qui a tenu sa promesse et est présent autant qu'il le peut. J'ai mal en permanence, je culpabilise, je regrette, je me déteste je me dégoûte, je ne veux plus vivre. J'ai fait une tentative de suicide il y a 2 semaines, en prenant des médicaments. Je me suis encore plus détester après cet épisode, même ça, je n'avais pas réussi à le faire. Je me suis renseignée sur le syndrome post abortif. Je lis des témoignages. Jécoute des chansons parlant davortement . Jai mal. Jai des passages où ça va mieux, mais ce nest que provisoire. Je sors, je souris, mais cest illusoire. Je ne sais plus quoi faire, jai envie de me réveiller et que rien ne se soit passé. Javais envie de me faire tatouer depuis plusieurs années, et jai sauté le pas, un tatouage au bas ventre, une certaine symbolique, parce que je noublierai jamais. Même si ce bébé ne naîtra jamais, il sera là à vie. Je pense souvent à ce qui se serait passé si je navais pas avorté. Je me sens coupable. Je me déteste. Je me dis que je ne mérite plus de vive. Je men veux. Je me déteste. Jai limpression que rien ne sera plus jamais comme avant. Que je ne pourrai jamais me relever
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


220020
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages