Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai avorté à contre-coeur

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 30/01/11 | Mis en ligne le 02/01/12
Mail  
| 282 lectures | ratingStar_225694_1ratingStar_225694_2ratingStar_225694_3ratingStar_225694_4
Je ne vais pas raconter encore une fois mon histoire que j'ai déjà racontée, mais en gros j'ai avorté à contre-coeur et contre ce que je ressentais de plus profond; et aujourd'hui en observant les émotions, sentiments et les pensées qui me passent par la tête, et en constatant l'attitude que je prends "pour supporter" tout cela, je me pose des questions sur mon avenir et celui de mes futurs enfants... Je m'explique. Pour supporter de me séparer de ce bébé, je me coupe émotionnellement de lui. J'imagine que je ne suis pas la seule à avoir fait ça, loin de là même, puisque je crois tout simplement que c'est le moyen qu'a trouvé l'humanité pour supporter tout ce qui est insupportable dans cette vie : repousser sa sensibilité et sa conscience. Quand je dis que je me coupe émotionnellement de lui, c'est que je repousse le plus loin possible cet instinct animal, maternel si fort; je me débats pour faire comme si il était déjà mort, alors qu'à l'heure actuelle il est toujours dans mon ventre. Car sans cela vivre ça m'est insupportable. Même si je ne suis pas en phase avec cette façon de faire, j'imagine que c'est juste une protection pour supporter et avancer malgré tout; mais au-delà d'un problème d'ordre philosophique (et non moins important à mon avis) le problème supplémentaire qui se pose est que je sens, profondément en moi, que je me coupe de tout cet instinct maternel, en général. Je pense que c'est précisément là ou peut agir le traumatisme, en ce qui me concerne. Je REJETTE ce bébé qui pour moi aurait dû devenir mon enfant, je le rejette avec une froideur qui m'effraie moi-même et est à l'opposé de ma façon d'être et de ressentir les choses. A travers toutes les difficultés que j'ai vécues j'ai toujours refusé de réagir ainsi, constatant autour de moi que c'est cela qui gâchait la vie des gens et leur humanité.. Mais cette fois, le malheur ne concernant pas que moi, c'est soit j'adopte cette réaction, soit je deviens folle. Je rejette ce bébé et tout ce que mon corps et mon âme ont ressenti en le voyant à l'écho, en sentant cette vie en moi. Et je sens qu'un lien avec l'instinct maternel en moi se ROMPT, purement et simplement. Je deviens dure par rapport à tout cela, je rationnalise, froidement, et j'ai une haine qui gronde en moi. Et cette haine, et cette froideur, j'ai très peur de les faire resurgir sur les enfants que j'aurai plutard, vraiment. Aujourd'hui et suite à cet épisode malheureux, et en observant autour de moi avec un nouvel oeil (ma mère par exemple, ma grand-mère, etc), je pense profondément qu'un IVG peut affecter la perception que la femme a d'elle-même en tant que mère par la suite, et la future relation mère-enfant. Ce que je dit peut paraître le fruit d'un état de choc qui va s'atténuer avec le temps, mais malgré tout je voudrais savoir si certaines d'entre vous qui ont eu des enfants après un IVG ont senti que cet épisode douloureux de leur vie avait affecté de quelque manière que ce soit, leur relation avec leurs enfants. Je pense que si c'est le cas ce sujet est plus que tabou, et dans ce cas je suis navrée de l'aborder comme ça. Mais que crois aussi (toujours si je ne me trompe pas) qu'une telle blessure PEUT être réparée si l'on fait tout pour, c'est à dire en en parlant à des spécialistes, en ne refoulant pas ceci et en travaillant dessus par tous les moyens, etc. Désolée si je vous parais un peu farfelue, peut-être que je suis déjà en train de devenir folle!.. Mais quelque chose me dit que je fais bien de poser cette question.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


225694
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages