Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai avorté le dernier jour du délai légal

Témoignage d'internaute trouvé sur teemix
Mail  
| 1122 lectures | ratingStar_145350_1ratingStar_145350_2ratingStar_145350_3ratingStar_145350_4

Je ne suis pas tombée enceinte par hasard, j'ai 34 ans et je ne prenais pas la pilule depuis janvier de cette année, date à laquelle j'avais été opérée pour des lésions au col, et fait une première mini-grossesse d'une semaine qui n'avait pas pris forme ; donc j'ovulais, je rencontrais, je vivais, mais n'avais pas de relation stable, et même si je me suis souvent protégée, un soir patatras je couche avec celui qui allait devenir mon amoureux et nous faisons bébé ; je jouais avec le feu pensant que je tenais du bonheur au bout des doigts, quand je lui ai dit que je ne prenais pas la pilule mais que je pensais la reprendre pour nous donner du temps, de faire notre relation etc, lui avait 40 ans, et bien j'étais déjà enceinte ; je pense que mon bébé, de ce soir là, de cette rencontre, est le plus beau du monde ; il m'a fait peur ; les hormones, l'amour, je ne me croyais pas capable et appréhendais les trois premiers mois pour être vraiment sûre et croire à ce bonheur ; mais voilà, mon "amoureux", m'a quitté ; oui oui, non non, avorte, fais ce que tu veux je te quitte ; et plus jamais de nouvelle ; ma grossesse : un calvaire ; des problèmes financiers inattendus, un loyer hors de prix si je devais l'assumer sans le papa ; un déséquilibre hormonal terrible : nausées, insomnies, frilosité, nervosité, agressivité ; personne pour me destresser et m'alléger, ma vie d'intermittente en pointillé, ma famille loin et trop fragile pour me soulager vraiment ; j'ai cru mourir d'être enceinte, le papa ne me voulait pas, m'en voulait, il reviendrait ou pas, ne pas compter dessus, c'était le mot d'ordre de tous ceux qui m'entouraient ; alors, malgré mon âge, malgré le fait que j'ai un salaire et les pieds sur terre, il a bien fallu admettre que ça me dépassait, j'ai très mal vécu cet abandon alors que je l'avais appelé bébé vénus, bébé de l'amour ; adieu, l'amour, et dans la foulée, afin de me "retrouver" un peu moi-même, perdue entre le coma et le tourbillon, je me suis rendue à l'avortement que l'on m'a fait sans douleur et sous anesthésie générale ; dans mon cas j'ai eu mal de ne pas avoir mal, je me suis punie de ne pas avoir assez souffert, j'ai pris ma décision in extremis, un peu comme un coup de poker ou un appel au secours malgré mes rendez vous psys et tout, je ne voulais pas avorter ; et forcément la culpabilité est arrivée, l'impression d'avoir fait n'importe quoi, n'importe comment ; ni pour ni contre ; mais contre, contre une grossesse que l'on s'est rêvée, avec un homme avec qui l'entente et le coup de foudre m'avaient donné tant de bonheur, je vous prie de croire que c'est un deuil, un gâchis, j'espère que ce ne sera plus un regret, mais je vous assure que si un être méritait de naître au monde, dans les plus belles conditions, avec son papa et sa maman, c'est cette merveille ; de bébé, que j'ai vu à l'échographie des onze semaines, qui bougeait, me faisait un petit signe, m'aimait, oui il se sentait bien lui ; je l'ai protégé de ma panique en cessant, mais après ma première idée dès les jours suivants et jusqu'à aujourd'hui c : quand est-ce que je viens te rejoindre mon amour de bébé ? Concernant le "conjoint" après l'émotion du début et bien il y a eu disparition, à la fin il commençait à se réveiller tout doucement et c'était trop tard, j'avais avorté le dernier jour du délai ; il a parlé de lui, de sa tristesse, qu'il réalisait qu'il avait envie d'enfants, qu'il était triste, et puis il a pas vraiment su s'intéresser à moi, m'en veut, m'insulte sur les mésententes car il a la perversité de me remettre la faute dessus s'il ne le voulait pas c que il ne me sentait pas prête, etc ; donc finalement ben il a dû se consoler car no news de lui ni sur la relation ni sur le bébé ; voilà, il m'a fait perdre confiance en moi, mais au moment où je vous écris je pense qu'il faut que je retrouve le lien dans tout ça là où je peux encore ouvrir un espoir ; j'espère construire un projet de bébé dans deux ans, et tout mettre de mon côté pour l'assumer seule, car je ne crois plus en l'autre pour ça, on en voit tant sur les forums des réactions d'hommes qui ne veulent pas d'enfant ; je pense que mon bébé était trop beau trop génial que je n'aimerai jamais autant un enfant que celui à qui j'ai "dû " ôter la vie ; je m'en excuse, mais une mère en détresse toute la grossesse n'aurait peut-être pas échappé aux pressions et à la panique, je m'en excuse encore, mais amoureuse comme je l'étais, j'étais traumatisée que le papa ne profite pas de tout ça avec moi toute notre histoire était liée, et mon bébé je t'aime et te dis adieu, mon parfait petit être irremplaçable, j'espère que tu reviendras me voir, en petit frère ou soeur ; je t'aime ;

Je suis en dépression, donc couchée et sans emploi toute la journée, le soir je bois et je fume, la nuit je regarde la télé ; parcontre je ne suis pas paniquée, je suis très triste ; l'avortement s'est produit il y a 4 semaines, mon avortement, j'arrive pas à y croire que j'ai fait un truc pareil ! Demain au réveil je sais que je vais y repenser, me rendormir, me re réveiller en pleurant, telle est la vie d'une femme tiraillée entre son envie d'être mère et sa peur !
  Lire la suite de la discussion sur teemix


145350
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages