Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai avorté par aspiration à 9 semaines et quelques jours

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 156 lectures | ratingStar_230077_1ratingStar_230077_2ratingStar_230077_3ratingStar_230077_4
tout commence fin janvier 2004 après un gros retard de règles et des vomissements je fais un test et je suis bien "enceinte" je n'arrive pas à y croire, en sortant des toilettes, je tremble, je suis complètement retournée je réalise pas ce qui se passe et en même temps c'est un sentiment de joie et de peur je sais plus ou j'en suis... j'annonce la nouvelle à mon copain qui ne sait pas quoi dire il est très surpris lui aussi et ne sait pas comment le prendre ensuite nous allons en discutez tranquillement moi je lui dit que ça fait très peu de temps que nous sommes ensemble (6mois) mais qu'on s'aime déjà très fort et que je ne me vois pas du tout devoir subir un ivg de plus on discutait déjà bb à l'époque même si on voulait en faire un dans quelques années j'y pensais déjà beaucoup... et lui m'a ma convaincu qu'il fallait que j'avorte car on était encore jeune (21 ans) qu'on avait pas encore de travail fixe et que l'on habitait encore chacun chez nos parents donc je me suis dis que c'était vraiment la meilleure solution pour nous deux ... sans vraiment réaliser ce que j'allais faire... donc je vais voir mon médecin je lui explique la situation, elle me fait une prise de sang pour confirmer que je suis bien enceinte et m'envoi tout de suite faire une échographie pour déterminé de combien je suis enceinte , une fois la bas mon copain reste dans la salle d'attente et j'entre avec le médecin il me fait l'échographie, on ne voit pas grand chose mais son petit coeur bat déjà et c'est à ce moment que je réalise vraiment que j'ai un petit bébé dans mon ventre et là je commence à avoir peur... ensuite tout s'enchaîne quelques jours plus tard je vais au rdv à l'hôpital avec un gynéco donc encore une nouvelle écho, et ensuite on se rend dans son bureau et je lui demande comment ça va se passer là il m'explique que je devrais faire une ivg par aspiration sous anesthésie locale comme ma grossesse et déjà avancé puis il me prescrit une prise de sang pour avoir mon groupe sanguin , il me donne deux comprimés de cytotec que je devrais prendre à 6h30 le matin de l'intervention , et me donne le jour du rdv pour l'intervention le 10 février 2004 donc environ 1 semaine plus tard. la nuit qui précède l'intervention j'ai très peur je n'arrive pas à dormir et je me pose pleins de questions car j'avais pas encore Internet et j'aurais voulu savoir comment ça allait se passer ou au moins pouvoir en parler avec quelqu'un mais je n'ai mis personne au courant il n'y a que moi et mon copain en plus à l'époque je travaillais à l'usine donc j'ai pris 1 journée pour l'ivg et mon copain aussi pour m'accompagner . on se rend à l'hôpital vers 8h30( je suis à jeun) dans le couloir je commence à pleurer je sais plus quoi faire mais je me dit que maintenant que j'y suis je ne peux plus reculer,une infirmière nous reçoit dans son bureau là elle me demande de signé un papier ou il est écrit "qu'après délai de réflexion je persiste dans le fait d'interrompre ma grossesse volontairement tout en connaissant les risques et les conséquences" donc je signe puis elle m'accompagne à une chambre ou je dois me laver et mettre une blouse puis me mettre dans le lit, (mon copain est avec moi dans la chambre) ensuite elle revient et me donne 2 médicaments puis elle me met une perfusion ( je crois que c'était du glucose ) pendant qu'elle l'installe je fais une crise de larmes, j'arrête pas de pleurer mon copain fait tout pour me consoler mais rien n'y fait je suis pas bien du tout, peu de temps après l'infirmière me monte à l'étage avec le lit (mon copain n'a pas pu m'accompagner) une fois à l'étage elle me dit que quelqu'un va venir me chercher elle me laisse seule je suis dans un couloir avec des infirmières qui passent de temps en temps et moi qui pleure toutes les larmes de mon corps dans mon coin j'ai attendu au moins 20 min comme ça puis un infirmier vient me chercher il me dit que ça va aller, il m'amène dans une salle d'opération , je commence à vraiment avoir peur il m'aide à me mettre sur le table puis deux infirmières arrivent l'une me branche pour écouter mon coeur et pour ma tension puis elle se met vers moi et essaye de me rassurer car je n'arrête pas de pleurer elle me demande si je c'est vraiment ce que je veux je lui répond que oui puis l'autre m'aide à installé les jambes dans les étriers ensuite elle m'applique de la bétadine et m'insère un objet mais je sait plus le nom elle me demande sèchement de me détendre car sinon elle n'y arriveras pas puis elle me dit qu'elle va faire la piqûre elle me demande de tousser et en même temps me pique ça m'a fait mal mais ça n'a duré qu'une seconde puis après elle a branché la machine ça faisait un bruit que je n'oublierais jamais ensuite elle commence à "aspirer mon bébé" j'étais complétement tendue et pas bien du tout j'arrétais pas de pleurer mais la pire des choses c'est la machine qui se trouvait à coté de l'infirmiére qui fesait l'ivg au dessus de la machine il y'avait un grand bocal transparent qui était relié à un tube en plastique transparent souple et ce tube qui partait du bocal menait à mon "ventre" et dans ce tuyau transparent passait du sang "mon bébé" c'est vraiment ça qui m'a le plus choquée j'ai trouvé ça vraiment ignoble le minimum ça aurait été de caché cette machine avec un drap ou de mettre un paravent devant c'est déja assez difficile comme ça, aprés avoir vu ça j'ai fermé les yeux en demandant pardon à mon bébé, puis quand elle a eu fini elle m'a refait une échographie je pense que c'était pour voir si mon bébé était bien parti, ensuite on m'a aidé à me remettre sur mon lit, j'étais complétement désorientée j'avais la tête qui tournait, on m'a ramené en bas dans ma chambre ou mon copain m'attendait là je ne savait même pas quoi lui dire j'avais l'impression d'être complétement détruite et vide , aprés avoir mangé l'infirmiére est revenue me voir elle m'a fait une piqure puis m'a donnée les feuilles de consignes d'aprés ivg,( pas de bain, de tampons...). je suis sortie en fin d'aprés midi je me sentais pas bien et je saignais beaucoup mais je ne pleurais plus, le lendemain je devais aller travailler comme j'habitais chez mes parents et qu'ils n'était pas au courant, le plus difficile ça a été de caché ma tristesse au travail et devant ma famille, encore maintenant c'est difficile depuis le 10 février 2004 j'ai pris 20 kg, je me sent trés souvent triste , je suis devenue hyper-sensible surtout quand je voit des bébés, je pense trés souvent à l'age qu'il aurait je m'imagine comme il seraitj'ai même acheté un nounours et je me fait du mal en regardant l'échographie de mon tout petit ange mais heureusement mon copain est toujours là pour me soutenir maintenant ce que je désire le plus c'est un enfant et je suis préte à lui donner tout mon amour mais jamais il ne remplacera l' enfant que je n'ai jamais eu.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


230077
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages