Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai fait une fausse couche et je vais peut-être subir un curetage

Témoignage d'internaute trouvé sur famili
Mail  
| 379 lectures | ratingStar_107509_1ratingStar_107509_2ratingStar_107509_3ratingStar_107509_4

Après huit longs mois d'attente, le 24 avril dernier, le jour supposé de mes règles, je fais un test de grossesse qui se révèle positif. Je n'osais y croire… ce dont je rêvais depuis 8 mois venait enfin de se réaliser… j'avais MON +!

Deux jours après, je refais un autre test, histoire de voir si je n'ai effectivement pas rêvé… il est positif lui aussi ! J'étais surprise, un peu déboussolée, mais si heureuse. Mon chéri était au septième ciel… nous allions être parents. Nous étions heureux aussi à l'idée de l'annoncer à nos familles respectives… elles qui n'attendent que ça ! Mais bon, il faut vite se raisonner… attendons les fameux 3 mois, on ne sait jamais (mais ça n'arrive qu'aux autres, les fausses-couches !!! ).

Le 5 mai, je vois mon médecin pour qu'il me prescrive une PDS, de manière à être définitivement fixée. DBG positif ! Bébé prend peu à peu sa place dans mon corps et dans mon esprit… surtout dans mon esprit. J'ai déjà des idées de prénoms… et il n'existe que depuis 3 semaines !

J'ai eu un début de grossesse idylique… mais à la mi-mai, je saigne légèrement… pas beaucoup, mais cela m'inquiète quand même. Cela tombe bien, je vois ma gynécologue le mardi 16 mai, je lui en parlerai. Elle m'obtient une écho en urgence chez sa consoeur, le mercredi 17. Cette journée d'attente a été la plus longue de toute ma vie… Mon compagnon m'a accompagné mais est resté dans la salle d'attente, trop d'angoisse, trop de peur… je ne voulais pas qu'il rentre. Comme je le regrette maintenant… il a manqué le seul moment où il aurait pu voir son enfant.

La sonde passe sur mon ventre… puis dans mon ventre… il est bien là, il mesure 5 même et son coeur bat la chamade ! Je verse discrètement une larme… et suis très soulagée. C'est comme si j'avais soudaienement laché un poids de 10 tonnes de mes épaules. Les saignements s'estompent et disparaissent… ils auront duré une semaine.

Un mois se passe, aux sentiments mêlés… joie, angoisse depuis cette écho qui m'empêche de vivre tout sereinement… Au boulot, c'est l'horreur, cela n'arrange pas les choses.

Lundi 19 juin, j'arrive sur mon lieu de travail et me rends compte que je saigne à nouveau. Panique totale… je rentre dans ma ville de résidence, à 40 km de là et me rends directement aux urgences de la maternité. On s'est très bien occupé de moi, je n'ai rien à dire à ce sujet… mais le verdict a été, malgré tout, sans appel : grossesse arrêtée, pas d'embryon visible… depuis 7 SA… autrement dit, je vis avec un truc mort dans mon ventre depuis 5 semaines. Je m'effondre dans le cabinet du médecin, il essaie de me réconforter… je suis inconsolable, tout s'écroule autour de moi, je ne sais plus quel jour on est, l'heure qu'il est…

Je rentre chez moi, je ne sais comment… et attends de l'annoncer à mon compagnon. Il s'effondre à son tour, pleure comme un enfant, ça me fait beaucoup souffrir. Nous pleurons ensemble pour évacuer notre chagrin. Et pensons déjà au lendemain, puisque je dois être hospitalisée une journée pour l'expulsion après prise de médicaments.

Mardi 20 juin, dure et longue journée. Je suis bien accueillie… on s'occupe bien de moi. Tout se passe bien, je sors vers 18h30 avec un utérus presque vide… et la tête aussi.

Peu à peu, je fais mon deuil… les matinées sont difficiles, je pleure souvent et je ne retiens pas mes larmes, ça me fait du bien.

Vendredi 23 juin, je prends mon courage à deux mains et le dis à mes parents… ils sont très tristes mais essaient de nous remonter le moral. Heureusement qu'ils sont là, ils sont formidables.

Dimanche 25 juin, retour aux urgences, j'ai très mal au ventre, avec un peu de fièvre… l'écho démontre que je n'ai pas tout évacué. J'ai un traitement antibiotique et si 48 h après je ne vais pas mieux, c'est le curetage. Heureusement, les symptômes disparaissent vite…

Lundi 3 juillet, j'ai maintenu mon rendez-vous pour l'écho du premier trimestre… ce jour devait être magique, le jour de ma rencontre officielle avec mon bébé, j'allais enfin le voir avec sa tête, ses jambes, ses bras… finalement, ce sera pour une écho de contrôle, qui révèlera que rien n'a changé depuis dimanche, il reste encore des débris dans mon utérus. Pas grand chose, mais quand même…

Ce rendez-vous, c'était ce matin… depuis, je me surnomme "Le sac poubelle"…

Demain, je vois ma gynécologue, c'est elle qui prendra la décision pour le curetage. J'ai bien l'impression que je ne pourrai pas y échapper. Bon, je me fais à l'idée…

Je n'oublierai jamais ce désir d'enfant avorté injustement… cela m'a marqué à vie…

Je m'efforce quand même d'y croire, parce que je ne suis pas seule et que la vie est belle, même si elle est très injuste !
  Lire la suite de la discussion sur famili.fr


107509
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages