Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai lu cet été belle-mère belle-fille, un mariage à 3.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 55 lectures | ratingStar_259050_1ratingStar_259050_2ratingStar_259050_3ratingStar_259050_4
Bé oui mais nous ses parents on les voit très peu vu la distance, donc mon mari estime que quand on les voit (et quand ils voient leurs petits-enfants) ils doivent avoir tout loisir de faire ce que bon leur semble, et il est evident pour lui que ses parents sont la meilleure chose qui puisse arriver à nos enfants donc il ne regarde même pas, c'est la confiance aveugle. Quand il était en congé parental et que ses parents sont venus, lui a repris sa place aux côtés de son père et il a refilé notre fils à sa mère, quoi de plus naturel !? Il s'est beaucoup calmé depuis 3 ans, quand je lui avais dit que je le quittais, et qu'il avait enfin écouté ce que j'avais à dire puis observé sa mère et reconnu qu'elle poussait un peu. Donc il lui avait dit, elle s'était calmée, mais ça a repris après et lui il n'y pense plus. Quand j'ai trouvé son père fumant sur mon fils de 20 mois et que j'en ai parlé à mon mari, il lui a trouvé toutes les excuses du monde pour ne pas admettre que son père ne respectait pas nos exigences concernant notre fils et que donc on ne pouvait pas lui faire confiance. Il trouve anormal que ma mère s'occupe de fiston quand il va aux toilettes, mais il propose à sa mère de le faire. Il trouve gros de devoir insister pour garder son bébé dans les bras quand il pleure et que ma mère veut le prendre, mais il ne voit rien de bizarre à ce que sa mère passe avant moi dans les mêmes circonstances. Alors je ne dis plus rien, je fais savoir à ma bm que c'est moi la mère et pas elle, mais elle continue à chaque occasion. Alors bon, je reconnais quand même que ce n'est pas fait mechament, c'est déjà ça, mais tout son discours dégouline de son intention de me remplacer (ou son autre bf puisque même si elle est une mère-poule, elle ne sait pas éveler sa fille…) , elle ne me dit même plus bonjour le matin occupée qu'elle est à se précipiter sur mes enfants, c'est après une demie-heure qu'elle se rend compte que je suis là et me salue brièvement. Elle a encore relancé l'idée qu'on parte en voyage avec eux, alors que je lui ai dit en 2004 que je ne souhaitais plus voyager avec eux et qu'elle l'avait respecté depuis. J'attends d'un moment à l'autre qu'elle relance l'idée que mon mari et notre aîné partent avec eux, sans moi et le deuxième "pour faire plaisir à tout le monde" … Ils ont aussi goupillé un truc génial, leur fameuse maison de campagne, ils veulent la donner à mon mari dès maintenant. Tout en continuant à l'utiliser tous les we, donc ça reste dans les faits leur maison jusqu'à leur mort, mais ça nous oblige, nous, à y aller régulièrement pour faire des travaux, entretenir, ce qui veut dire que tous les étés, et probablement plus, il faudra y aller, ça va être une obligation au lieu de la forte pression qu'il y a pour l'instant… et que même si c'est "notre maison", il ne faudra rien modifier parce que la bm ne veut pas de "ces choses là chez elle". Des amis qui sont venus passer une semaine nous ont offert un service à orangeade pour la maison, elle nous a prié de le prendre avec nous parce qu'elle veut choisir elle-même ce qu'il y a dans les placards. Alors qu'elle trouve parfaitement normal de nous refiler ses vieux trucs pour chez nous et quand je freine elle me fait la morale qu'eux quand ils étaient jeunes ils prenaient ce qu'on leur donnait et ils en étaient reconnaissants… Oui moi aussi, quand j'avais 20 ans et que je m'installais, mais maintenant c'est un peu different, d'autant que leurs trucs on ne peut pas les refiler à Emaüs quand on a les moyens d'acheter mieux. Bref. Quand je dis à mon mari que j'aurais quand même aimé être informée et consultée sur cette décision plutôt que de l'apprendre fortuitement par son oncle au cours d'un repas, il trouve que je m'emballe pour rien. Que les conséquences pour les vacances, oui, bon c'est vrai que ça va influencer mais comme ça va dans le sens que lui veut, il ne voit pas pourquoi moi je ne suis pas contente. Pour les consequences économiques, c'est ses parents qui paieront pour tous les frais alors c'est pas un problème . En gros parce qu'ils paient et pas nous j'ai pas à me plaindre, je dois tout accepter -c'est leurs sous donc je n'ai rien à dire sur comment ils les emploient n'est-ce pas ! - et surtout ils vont continuer à entretenir cette relation parents-qui-paient/enfant-qui-recoit que mon mari adore mais dont j'ai horreur et qui est entre autres une des raisons pour lesquelles je ne veux plus voyager avec eux. On m'a dit que je suis une ingrate de râler quand ils dépensent sans compter pour nous. Ces gens qui me traitent d'ingrate voudraient bien, eux, que leurs parents ouvrent encore leur porte-monnaie dès qu'ils en ont besoin, comme quand ils avaient 14 ans . Moi je trouve ça infantilisant quand c'est fait de cette facon, comme une évidence dès qu'on est avec eux. Mon mari me dit que je devrais sauter de joie à l'idée d'avoir une maison de campagne si chouette, bon, peut-être que je devrais, c'est une chouette maison, et si je l'avais choisie moi-même et achetée d'inconnus, sans passé ni attaches ni obligations, je serais peut-être ravie. Mais dans les circonstances actuelles c'est très loin de me réjouir, je ressens ça comme une corde autour du cou, avec ma bm qui tient l'autre bout.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


259050
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages