Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je fais tout de travers...

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 23/06/11 | Mis en ligne le 05/04/12
Mail  
| 74 lectures | ratingStar_237229_1ratingStar_237229_2ratingStar_237229_3ratingStar_237229_4
>>>Nisse : Eh ben, c'est cool, ça ! C'est déjà un bon début. Tu n'as pas perdu totalement le contact avec le monde du travail, contrairement à moi qui n'ai pas vu la queue d'un job depuis une éternité (Bientôt 11 ans, à vrai dire). Il faut avouer que je n'ai pas couru après, non plus… 11 ans sans bosser, qui dit mieux ? ) Bientôt le livre des records ! Je frôle l'inemployabilité totale. Comme je l'ai dit sur un autre poste, j'ai réussi le suicide social parfait, si j'avais voulu le faire exprès, je n'aurais pas réussi mieux ! C'est sûr, bosser en crêche, ça ne doit pas être évident. Moi aussi, je suis sensible au bruit et à l'agitation, ça me fatigue vite, déjà avec mes 2 filles, parfois, je suis à la limite. Mais bon, il paraît qu'on s'habitue à tout ! J'espère que ça te donnera des ouvertures intéressantes. En fait, concernant les études et le métier, mes parents (surtout ma mère) m'ont tellement pris la tête et mis la pression depuis toute petite que passé l'âge de 12 ans, toute vélléité de pensée personnelle était annihilée chez moi. Chez moi, il n'y avait que les maths est la physique qui étaient importantes. Le reste, c'était des "matières mineures". De toute façon, c'était la voie royale ou rien. Si on rajoute à ça plusieurs année de harcèlement scolaire (j'en parle dans une autre post plus bas, sur les moqueries à l'école) , à 16 ans, j'étais une loque. Alors pour prendre une décision aussi importante, je n'avais plus la force. J'ai fait ce qu' "on" (les profs, les conseillers d'orientation, les parents) me disaient et j'ai fait un BTS info de gestion. (un choix raisonnable : ça fait "sérieux", il y a de l'emploi, et comme j'ai déjà un frère dans l'informatique, ça reste dans le domaine connu…) Ensuite, pour faire plaisir à ma mère, j'ai fait une tentative de MIAGE (maîtrise en informatique de gestion). Son rêve, c'était que je sois ingénieur. Elle souffrait d'un cancer incurable, alors je pouvais difficilement refuser. Je m'en sortais très mal, j'avais des résultats catastrophiques, il fallait trimer comme des dingues jour et nuit, et comme je n'étais pas motivée au départ… Ma mère a fini par l'apprendre et elle m'en a voulu. Peu avant de mourir, elle m'a dit combien j'avais été une déception pour elle (elle m'a toujours trouvée paresseuse et égoïste ). Après sa mort, j'ai tout lâché (à quoi bon continuer ? ) et j'ai fait une dépression carabinée. Après, il y a eu d'autres tentatives bien hasardeuses : un peu d'école d'art, histoire de voir, mais bof, finalement, et une formation par alternance en compta-gestion pour me remettre en selle et pour faire plaisir à papa (assortie de 2 ans de harcèlement moral car mon chef ne pouvait pas me blairer. Il faut dire que je n'étais pas un cadeau, non plus ! ). En 2000, je songeais à commencer des études de psycho (par correspondance ? ) mais en bilan de compétences, l'animatrice, elle-même psy, m'a dit de laisser tomber, que j'étais bien trop fragile pour ça, vu tout ce que j'avais vécu, et que j'étais moi-même en analyse. Sur le coup, blasée par tous mes échecs, je me suis dit : "bah, elle a sans doute raison", et j'ai oublié… Après, quand j'ai eu mes filles, je me suis dit que je m'épanouirais peut-être en tant que mère au foyer, mais là aussi, on ne peut pas dire que ce soit Byzance, je me sens nettement frustrée par moment. Si encore je savais bien tenir une maison, mais non, même pas, c'est la cata ! En relisant, je me dis que je dois quand même avoir une rangée de cases de vide, pour avoir un parcours pareil ! Pas étonnant que je me sente marginale et que j'aie l'impression d'être un OVNI ! C'est vrai qu'en trucs galère, je commence à m'y connaître. De 11 ans à 27 ans, j'ai souffert psychiquement en non-stop. (moqueries, rejet, problèmes relationnels sévères, conflits avec ma mère, froideur de mon père, climat "incestuel", deuils multiples dans ma famille, problèmes de poids, phobie sociale, anxiété généralisée, stress intense, échecs à répétition,…) Beaucoup de choses sont résolues ou en voie de résolution, mais pas toutes… Une reconstruction, c'est long… Le danger, pour moi, ce serait sans doute d'être, au contraire, en hyper-empathie, et de ne pas parvenir à éviter les phénomènes de résonnance avec ce que j'ai vécu moi-même. Curieux, les réactions de ta thérapeute, mais c'est vrai que certains sont beaucoup dans la théorie, je trouve. Ce n'est même plus de la neutralité bienveillante mais carrément de la neutralité neutre, quoi… Alors si en plus, elle a LA solution à tout ! C'était quelle méthode thérapeutique, qu'elle pratiquait ? L'implication du thérapeute n'est pas la même selon l'approche. Moi, j'ai essayé 2 types de thérapie, et entre un psychanalyste et un Gestalt-thérapeute, la position n'est vraiment pas la même ! Tu rigoles, mais sur le forum, il y a 10 ans, je m'investissais beaucoup. J'ai vraiment aidé certaines personnes, dans des situations dures parfois. Mais en fait, sur ces forums, on ne dirait pas forcément comme ça, mais des phénomènes de transfert / contre-transfert, il peut y en avoir facilement. (les Américains font de la "cyber-thérapie" depuis une bonne décennie déjà, voire plus, et ils ont plutôt l'air de dire que ça facilite). Et parfois, c'est franchement parti en sucette, car lorsque quelqu'un projetait quelque chose de franchement négatif sur moi, j'avais beaucoup de mal à ne pas partir à mon tour en contre-transfert négatif, je n'avais pas le recul pour ça, trop de blessures étaient encore à vif en moi. J'ai des regrets encore maintenant de ne pas avoir mieux su gérer ça à l'époque, et j'espère avoir fait des progrès depuis (l'avenir me le dira ? ) … Enfin bon, depuis, ça s'est peut-être calmé, l'ambiance ? Ça a l'air plutôt cool en ce moment, non ? …
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


237229
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages