Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je n'arrive pas à faire le deuil de cette grossesse

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 305 lectures | ratingStar_103642_1ratingStar_103642_2ratingStar_103642_3ratingStar_103642_4

C'était ma deuxième grossesse, notre "grande fille allait avoir 2 ans.

Comme la 1ère fois, je me sentais enceinte, ballonnée, nauséeuse. J'étais heureuse.

A la douzième semaine de grossesse, mon médecin a fait une écho. Quelque chose n'allait pas, la vessie du bébé était énorme.

Il me dit de ne pas me tracasser et de revenir 3 jours + tard pour refaire un contrôle mais d'après lui, le bébé devait faire pipi et vider sa vessie.

Moi, dans tous mes états, je retourne le voir comme prévu mais la vessie est encore + Grande.

Il nous conseille d'aller voir un spécialiste, que nous ne verrons que 10 jours + tard !!!!

Le médecin fait son examen, mais je vois bien qu'il n'y a pas de changements, mais je vois mon bébé bouger et son coeur battre.

A la fin de l'examen, il fait appeler mon gynécologue et nous annonce que notre bébé, qui est sans doute un garçon, a le très rare syndrôme de "prune belly", une malformation très grave et mortelle de l'appareil urinaire.

Il nous explique que le bébé ne survivra pas après sa naissance et que je peux aussi le perdre en cours de grossesse.

Je suis effondrée, j'ai l'impression que tout s'écroule autour de moi. Pourquoi moi, je ne fume pas, je ne bois pas, je ne me drogue pas…

Mon gyné nous demande de réfléchir à une éventuelle interruption de grossesse et de retourner le voir le lendemain pour lui faire part de notre décision.

Nous avons choisi d'interrompre cette grossesse la mort ds l'âme. Il nous a fallu encore une semaine avant que je puisse entre en clinique. Je commençais à sentir bouger le bébé. C'était affreux.

Et là, le calvaire a commencé. Mon médecin m'avait dit qu'on ferraiot un curretage mais ils ont voulu provoquer une expulsion et on tenté pendant 2 jours de m'ouvrir le col. Ça faisait très mal et au bout de 2 jours, j'ai exigé que cela s'arrête. Je souffrais moralement et je ne voulais plus souffrir physiquement.

On a fait le curretage. J'ai perdu beaucoup de sang et on a du me transfuser, j'étais très faible et déprimée ; On m'a dit que quelqu'un responsable du service, un psy, viendrait me voir mais je n'ai jamais vu personne !!!!

Sans parler du manque toal de psychologie du personnel.

J'ai énormément pleuré et aujourd'hui, malgré la naissance d'un autre petit garçon, je "crève" chaque fois que je pense à "lui".

Je n'arrive pas à faire le deuil de cette grossesse et de ce petit être qui aurait du naître le 19 avril.

Ma vie de couple en pâtit, je redoute les relations sexuelles, je suis souvent triste.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


103642
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages