Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je vous remercie...

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 94 lectures | ratingStar_261689_1ratingStar_261689_2ratingStar_261689_3ratingStar_261689_4
Citation : Jeanine33 a écrit : [quotemsg=] Je te souhaite vraiment de trouver le chemin de la paix et de retrouver l'amour de ta famille… Ce que tu écris est très beau et très émouvant. Et si j'ai pu comprendre et voir ta haine et ta colère c'est que je suis moi aussi passé par là, mais en moins violent… Ce rêve t'a très certainement aidé à revenir dans le monde des vivants et erwan t'a fait un très beau cadeau. Comment survis t'on ? Je n'aime pas cette phrase, on ne survit pas, on réapprend à vivre, on recommence à vivre d'abord parce que j'ai deux filles qui ont eu très peur de perdre aussi leur maman et puis parce que j'ai un mari merveilleux qui a su me tenir la main pendant cette immense souffrance. C'est pour cela que je te disais que la souffrance se vit à deux… Et puis parce que je garde en moi tellement de beau souvenir de ma vie avec guillaume, tellement de moment de pur bonheur, notre amour n'est pas mort, il vit encore en moi… et il y vivra toujours… [/quotemsg] Bonjour Jeanine33, Merci encore. C'est une question qui n'a pas de sens en effet… Comme tu le dis si justement, on réapprend à vivre. Sans comparaison aucune, j'ai pour ma part entrepris de réapprendre à ma façon. En effet, dans l'incompréhension avec mon ami, je pensais n'avoir aucune perspective d'avenir. Je me suis mise donc à en inventer. Je redonnais donc un sens à ma Vie ou plutot un sens à la Mort d'ERWAN, en tentant de comprendre notre fatalité. En cherchant des bouc-émissaires, des coupables, plus je cherchais à comprendre plus je haîssais … En plus du deuil d'ERWAN qui m'est difficile, je suis aussi rongée par la culpabilité. Tu avais vu juste Jaenine33 ! En effet, le 27/12/2008 mon gyné nous faisait "tomber le ciel sur notre tête". Nous avons cherché à avoir un autre avis auprés de l'équippe de ma sage-femme. Le gyné avec lequel elle travaillait, jugea ; après lecture des 3 compte-rendu des échos, qu'il n'y avait pas lieu de s'alarmer. Mon ami lui posa la question suivante "à notre place poursuivrait-il les exemens que mon gyné m'a prescrit ? Il répondit que lui n'en ferait rien. Mon ami fût soulagé et a même décidé d'en rester là et "advienne que pourra". C'est fou comme le désarois peut déformer la réalité, comment ai-je pû me persuader que la destiné d'ERWAN aurait été un soulagement pour lui ou pour quiquonque !?! Pour le coup j'ai été pitoyable ! Entre paranthèse, j'ai aussi omis de dire que le troisième fils a été exemplaire en matière de soutien envers son père et moi-même lors de cette épreuve… La réalité est que c'est moi qui n'est pas eu confiance en ce médecin et qui aie décidé d'en avoir le coeur net. J'ai donc décidé d'entamer les examens spécialisés qui hélas n'ont fait que confirmer le diagnostic. Mais le hic, dans tout cela, c'est que mon gyné et la généticienne, nous ont expliqué que ce mal faisait des nouveaux nés normaux avec la particularité d'une petite taille à la naissance, pas plus de 46/47 cms au mieux, et que c'est quelques mois plus tard que se manifeste ce mal. Préparés donc nous l'étions. Mais voilà que tout bascule à nouveau lorsqu'on me présenta ERWAN (que je voulais voir et tenir contre moi). Un bébé d'une beauté extraordinaire, d'ailleurs mon ami et moi avions eu un moment d'interrogation désagréable de doute.. Certes c'est notre enfant, et qu'il était normal qu'on le trouve magnifique, mais il nous semblait avoir là une oeuvre ! Un de ces chérubins peint par MICHAEL-ANGE ! Un ange de 54 cms et 3490 kg ! (Finalement quoi de plus logique… et nous appele-t-on pas "mamanange" ). Là tout s'affole dans ma tête, je revois ce gyné qui ne trouvait rien d'anormal, mon ami qui voulait en resté là etc.. N'ai-je pas commis L'Erreur de ma Vie ? L'otopsie confirmera la malformation des os et combien même une taille de 51 cms (la différence dûe au sommet du crâne déformé par la sage femme, pour tenter un accouchement par voie naturelle) ! Je harcelais tous les soignants que je rencontrais sur le fait de savoir si le staff de l'hôpital aurait pu se tromper… On me rassurait comme on pouvait… Un gyné excédé peut-être, par mon assistance, a fini par me dire : "la seule preuve ultime en plus des examens indiscutables, aurait été qu'ERWAN ait véccu pour le savoir… " Depuis selon mon état d'esprit, il m'arrive de penser que je ne lui aie peut-être pas donné la chance éventuelle de VIVRE normalement ! A cause de mes peurs, lâcheté, que sais-je d'autre… Toute ma Vie donc j'aurai au dessus de ma tête ce gros point d'interrogation, sans le moindre espoir d'une réponse ! La CULPABILITE le pire des sentiments. Jeanine33, l'as-tu ressentis comment le vis tu ?
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


261689
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages