Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

L'éstime de soi

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 97 lectures | ratingStar_259395_1ratingStar_259395_2ratingStar_259395_3ratingStar_259395_4
Bonjour Ferdinand. Je pense que les parents n'ont pas idée de l'influence qu'ils peuvent avoir sur leur enfants une fois adultes, on a tendance à reproduire les même histoire avec nos propres enfants, parce que c'est le seule exemple qu'on a eu, ça marque énormément, peu de gens on la capacité de dépasser ça, souvent ils en sont même pas conscient, Dans certain cas on se donne au jeu de la victimisation, c'est pas de ma faute, c'est tout ce que j'ai eu, c'est ainsi que j'ai été élevé… etc. Moi mon père était ce qu'on peut appelé "un père absent", même présent à la maison, c'était ma mère qui gérait tout, et ma mère un un caractère tellement dur, très peu affective, et très peu maternelle aussi, donc c'est pas très facile pour un enfant, surtout pour une fille qui s'identifie plus à sa mère qu'à son père. Du coup une fois adulte j'ai reproduit le même schéma, mon histoire, en plus j'ai un mal fou à dévoiler mes sentiments comme si c'est un signe de faiblesse !!!! J'ai été adopté à l'âge de 5 mois par cette famille, et c'est à l'age de 6 ans que j'ai su la vérité, donc il y a toujours en moi se sentiment que les gens qui sont sensé nous aimer le plus finiront pas nous abandonné, résultat, une immense faille émotionnelle, et un complexe oedipien, ajouté à cela le caractère de ma mère adoptive oullla, tu vois un peu. Je suis issue d'une société traditionnelle aussi (Algérie) , et ça n'arrange pas les choses, pour mon cas du moins. Avec l'age, je vois les choses autrement bien sur, que rien n'ai de ma faute, je n'ai pas à endosser les erreurs de mes parents (adoptifs ou biologique) , mais certaines blessures enfantines restent encrées malgré tout, d'ou mon manque de confiance. Je me perds un peu dans mes idées , tout ça pour dire que l'influence du père ou de la mère nous forge, et forge notre personnalité en tan qu'adulte, le tout est de savoir admettre les faits, et ne pas se cacher derrière nos parent, et plus important encore ne pas refaire les mêmes erreurs qu'eux, sinon c'est un cercle vicieux qui se met en place et ça n'en finira jamais.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


259395
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire