Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

La choix devant 13 millions ( la suite )

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr
Mail  
| 71 lectures | ratingStar_263348_1ratingStar_263348_2ratingStar_263348_3ratingStar_263348_4
Je crois que c'est même plus compliqué ! Vu qu'on est seul face à ce choix (sinon y'aurait pas de notion de secret) on ne peut que s'imaginer sans fin ce que les autres penseraient de ce que je pense qu'ils penseraient que je pense, etc… C'est un dilemme assez classique, pas très loin du dilemme des prisonniers. Ceux qui prennent la valise n'envisagent surement pas qu'on puisse désapprouver leur choix. Ceux qui ne la prenne pas non plus. Alors qu'en impliquant des proches dans les conséquences, devinez ce qu'on fait ? On choisit à leur place ! On choisit tout seul, finalement, vu que les proches seraient affectés a posteriori par ce choix. La donne change si des proches sont impliqués a priori dans le choix. Là, ça devient une décision commune, un consensus, face à une situation qui n'en n'accepte pas. Un autre débat. Chantage affectif supposé et projeté. On présuppose que les enfants, le conjoint ou les proches nous en voudrait de ne pas avoir pris les 13M pour si peu. On peut aussi imaginer que, toujours sachant la vérité, les proches seraient atterrés de cette décision d'avoir fiat ça "pour eux", mais paradoxalement sans leur avis. On projette autant nos propres réactions que ce qu'on pense que seraient les leurs. Une mise en abîme mentale ! C'est très dur. Le secret occulte toute confrontation, oui. Mais résout-il le dilemme interne ? C'est aussi un fardeau que de s'être sacrifié secrètement, de voir des gens rire et de se tenir au secret. Un choix assumé est assumé aux yeux de tous non ? Cette volonté de secret révèle donc un conflit intérieur, un malaise. Personnellement, je n'aurais pas honte de dire à mes proches que j'ai refusé de sucer pour 13M d'euros. Surement m'en voudrait-ils, de toute façon les deux choix provoquent des réactions négatives, mais pourraient-ils m'en vouloir honnêtement. C'est à dire sans se projeter (parce qu'ils s'imagineraient ce qu'ils auraient fait à ma place et pas ce que j'ai fait moi). Je crois que si des gens chers faisaient pression sur mon choix, pour que je choisisse de sucer, ça me ferait plus réfléchir. Mais que l'on puisse me reprocher "tu aurais dû faire ça pour nous ! Sucer pour 13 M'et contribuer à notre bonheur !", je vois mal mes proches me tenir ce genre de discours, à part quelques uns. Mais c'est encore de la projection. Serait-ce si lourd ? Le confort matériel peut-il étouffer tout dilemme ? Je n'ai pas "perdu" 13 M d'euros, donc finalement, rien n'a changé et on reste dans le domaine de la projection infinie. Ghhhaa ! C'est prise de tête ! Tout le monde est corruptible à partir d'une certaine limite, d'une certaine pression mais je ne suis pas plein de fric et j'ai répondu honnêtement avec moi-même. Je ne suis VRAIMENT pas à vendre. Et je doute aussi que ceux qui se disent "ne plus avoir de morale à 13 M" montrent autant d'aisance devant l'acte et ses suites. Bref. Apparemment, on est bien seul (avec ses méandres psychologiques) face à son choix. Et c'est donc bien un problème de projection sur "qu'est-ce qu'ils penseraient que je penseraient qu'ils penseraient que… ?" On peut aussi le faire sans réfléchir ! C'est peut-être plus cool de passer sa vie sans réfléchir ! Ce message a été modifié par yop! - 14 février 2009 - 16:21.
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


263348
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages