Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

La cuisine française : un chef-d'oeuvre en péril

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr - 01/03/11 | Mis en ligne le 22/05/12
Mail  
| 221 lectures | ratingStar_258094_1ratingStar_258094_2ratingStar_258094_3ratingStar_258094_4
Je ne sais pas pour quoi mais je me sens le devoir de rajouter ma pierre a l'edifice. Pour moi la cuisine n'est pas une histoire de mode (je veux dire pour mon histoire personnelle ça fait 23 ans que je veux devenir cuisinier alors je pense que je suis hors du temps ). Ça me permet donc d'avoir un peu de recul sur les modes et tendances culinaires. Deja on peut faire plusieurs constats a chaud comme ça. 1) il y a mediatisation de la cuisine (peut-être un peu trop a mon gout ) ce qui entraine son lot de consequence. 2) la cuisine francaise est en train de se reinventé. 3) Nous sommes aussi a l'ecoute des autres (nous dans le sens cuisiners). Je develope un peu pour être mieux compris. 1) la mediatisation a l'extreme (c'est vrai qu'on trouve tout et n'importe quoi comme emission de tele) je ne parle pas seulement de la tele, il y a aussi les article de journaux, blog, site internet même certains forums ont une sectioin cuisine c'est pour dire. Du coup les gens se retournent chez eux et decouvre qu'au fin fond de leur maison il y a une piece plaisante qui sert a inventer creer se regaler tout seul ou entre amis et/ou famille. C'est la (re) decouverte d'un autre monde qu'on savait qu'il existait mais pris dans la vie nous l'avions laisser de coté. Dorénavant cette piece devient le verriatable centre nevragilque de la maison (comme elle a toujours etait ou du être). Le probleme c'est qu'on voit tout et n'importe quoi dans les medias, MAIS cela correspond a nos envies et nos besoins. Comme dit Mimi chaque jour nos envies sont differentes nous avons aussi des obligations. C'est pourquoi l'offre est varié et on ne pas dire ce que l'on voudra manger demain et avec qui. Le choix ne se fait donc plus par et pour soit même mais a cause, par et pour les autres (en respectant ses propres envies evidemment). Les criteres sont de plus en plus varié au fur et a mesure que l'offre se multiplie. Nous regardons les produits pour savoir ce qu'il y a dedans, le prix qu'il coute, la maniere de le cuisiner et si c'est birn le même que celui de l'emission qu'on a vu a la tele la veille. Tout ça fait que l'on va vers de nouveau produit originaux ou pas mais que en tout cas nous n'avons pas l'habitude de consommer. Ce qui m'entraine vers mon 2. La tradition culinaire (ce qui est le fond du debat a mon sens). Je pense qu'il y a 3 ecoles, les pures et dure d'abord qui vont vous sortir la recette de la blanquette de veau a l'ancienne a l'ingredient prés en disant qu'il faut revenir au valeur traditionnelle (et la ça va dans le sens de l'auteur en disant que la cuisine s'encroute ). Ensuite un autres va vous sortir la blanquette de veau au gingembre (euh je viens de l'inventer je sais pas si ça existe c'est un exemple) celui la il va prendre un plat typique de chez nous ajouter un ingredient exotique et renforcer le plat en lui trouvnt une nouvelle dimension. Pour finir les derniers vous dirant qu'ils ne font pas de blanquette de veau qu'ils font de la choucroute de la mer ou du chili con peces (poissons ) ou encore une bouillabaisse de cochon (desolé pour le dernier ). Il vont chercher des plats que personnes ne connait. Et si on regarde bien ces 3 cuisiniers sont important on ne peut vivre sans la tradition sinon on avance pas, la recherche de l'amelioration de la tradition avec d'autres produits prouve qu'elle n'est pas figé qu'on avance, et même qu'on peut s'en passer certaines fois et aller voir ailleur ce qui se passe. Bref pour conclure il me semble que la cuisine francaise c'est un peu empater dans les années 90 mais la concurrence europeenne nous a fait bouger. Le cuisinier n'ecouter plsu ce que voulait les clients il faisait ce qu'il lui plaisait de faire nous avons oublier un certains temps que nous travaillons pour le plaisir des autres. Il me semble que c'est ça qui a manqué pendant plusieurs années. Heureusement les temps changent. Je voudrait terminer ce petit article (oups ) avec une note d'utopisme. Moi qui suit enfermer au fin fond de ma cuisine a travailler dure, je vois arriver tout les vendredi une jeune fille de 18 ans qui veins garder les enfants de mes employeurs. Elle passe toujours par la cuisine pour voir ce que je fais de bon, tremper le doigt dans la sauce, mager un gateau au chocolat un faln ananas une pana cotta abricot… A chaque fois elle ecarquille les yeux et elle me dit que les cuisiniers sont des gens merveilleux. Alors je me dis que si tout le monde se mettait aux fourneaux peut-être que le monde serait vraiment meilleur ça me fait vraiment cet effet la. PS : petit travail chez vous faites un plat que tout le monde adore servez le et mettez vous en retrait pour voir comment il le mange vous verrez le bonheur est bien reel avec juste un peu de nourriture. C'est ça qui fait le chef d'oeuvre pas la beauté du plat mais la beauté de ce qu'il apporte je ne pense pas que ce sentiment soit en peril. Bibi07.
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


258094
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages